house, jazz et broken beat : on tient le morceau le plus sexy de ce début d'été

Au dessus de l'Atlantique, Pedro Ricardo et Jenna Camille ont scellé une alliance jazz et house d'une finesse rare. Le premier titre de leur EP est à découvrir en exclu sur i-D France.

|
juil. 18 2018, 9:01am

Il existe un frisson tout particulier, celui qui nous vient à l'instant où l'on découvre un son nouveau, un morceau encore exempt de tout commentaire, pure de toute catégorisation et de story telling journalistique. Un frisson rare, soyons honnête, même si la machine infernale d'internet ne semble trouver aucune limite à sa sur-production, mais pas moins puissant pour autant. L'excitation est toujours un peu plus tenace lorsqu'on découvre ensuite qu'aucune ligne, ou presque, n'a été écrite sur le producteur qui se cache derrière l'oeuvre. Quand l'EP This is what I am going through de Pedro Ricardo accompagné par la superbe voix de Jenna Camille s'est hissé à la surface des méandres de nos boites mail chez i-D, c'est cet exact frisson qui a parcouru notre bureau.

On ne sait finalement que très peu de choses de ce nouvel opus et de son auteur. Quasiment rien en fait. Mise à part le fait que Pedro Ricardo est un jeune producteur portugais originaire de Porto et que la voix qui escorte ses arrangements, celle de Jenna Camille, provient d'outre Atlantique, de Washington très exactement. Même si l'océan les sépare, Pedro et Jenna ont su sceller leur alliance à quelques milliers de kilomètres l'un de l'autre, dans une fusion house et jazz, puissamment suave et menée avec une finesse toute inouïe. Et on ne s'étonnera pas d'apprendre que c'est au label pointu sud-anglais Wolf Music Recordings que revient la découverte de ce duo.

L'entame de l'EP – que l'on vous offre en écoute exclusive sur i-D – s'affranchit de tout cadre, et augure les mouvements spontanés qui caractérisent les quatre titres qui suivent. Sur un piano calme, la voix de Jenna Camille scande le premier vers d'un poème sur un mode repeat. Une fois, deux fois, six fois, jusqu'à ce que les cordes abdiquent et qu'un rythme broken beat prenne le relais. Le début d'une montée calme et régulière vers un ensemble cosmique. On l'a souvent répété et on ne manquera pas une occasion de le marteler lorsqu'elle se présente : une nouvelle scène jazz profondément moderne, imaginative et pointue se fait une place de choix dans un répertoire house, de Londres à Paris en passant maintenant par Porto. Et cet EP intervient comme une énième piqure de rappel.