Publicité

les meilleurs tweets de pamela anderson sur les gilets jaunes

« Je n’aime pas la violence… mais qu’est ce que la violence de ces gens face à la violence structurelle des élites françaises ? »

par Marion Raynaud Lacroix
|
07 Décembre 2018, 11:05am

Maillot une pièce échancré jusqu’à la taille, crinière blonde volant au vent, pieds dans le sable et bouche en cœur : à quelques variantes près, il y a fort à parier pour que ce soient ces images qui vous viennent spontanément à l’esprit à l’évocation du nom de Pamela Anderson. Totem de la culture des années 1990, sa personnalité s'est vue réduite aux courbes de sa silhouette sensuelle, privée de parole et de capacité de réflexion – là où, on serait justement bien inspirés de l'écouter.

« Je suis dans l'activisme depuis très longtemps, et j'ai parlé à plusieurs gouvernements qui m'ont tous pris très au sérieux. Sauf peut-être en France ! La France a toujours eu cette attitude effrontée avec moi. Déjà au moment d'Alerte à Malibu, les Français aimaient bien se moquer gentiment de moi. Ça ne va certainement pas m'arrêter de défendre les causes auxquelles je crois. » confiait-elle à i-D en 2016, peu de temps après son incursion à l’Assemblée Nationale pour appuyer un projet de loi contre le gavage des oies et des canards – dans une robe noire qui aura suscité plus de commentaires que la teneur de ses propos.

Mais ses prises de position ne se limitent pas au sort des animaux. Pamela Anderson manifeste régulièrement sa colère face au traitement inhumain réservé aux réfugiés, à Calais et sur l'Aquarius, exhortant les gouvernements européens à réagir et protéger les migrants. Dernièrement, c’est sur le mouvement des gilets jaunes qu'elle a pris la parole. Sur Twitter, la star a dénoncé la violence structurelle des élites françaises et son effet, bien plus dévastateur sur la société, que les quelques Porsche brûlées en marge de la manifestation du 2 décembre.

Française d'adoption, l'ancienne Playmate a enfoncé le clou sur Instagram dans un long texte résumant sa vision du mouvement. Incitant à réfléchir au-delà des images incandescentes, elle y met en cause la violence dont fait preuve l'État français à l'encontre de sa population.

« Je n'aime pas la violence. Mais je sais aussi que lorsque les manifestations se terminent dans la violence, c'est trop souvent à cause de la défaillance et de la responsabilité de l'État. Sa défaillance à faire en sorte que les gens puissent être entendus. » Du Michel Foucault dans le texte résumé par Pamela Anderson. On en recommande chaudement la lecture au Président Macron et on vous laisse, sur l'image de ce poney magique.

Tagged:
violence
Instagram
Twitter
pamela anderson
politique
révolte
manifestation
gilet jaunes