Photo par Patrick AVENTURIER/Gamma-Rapho via Getty Images

Monica Bellucci en sept looks iconiques

L’actrice italienne, en définissant le style sirène nineties à l’écran, est l’icône absolue des looks d’été.

par Zoë Kendall
|
02 Septembre 2020, 9:00am

Photo par Patrick AVENTURIER/Gamma-Rapho via Getty Images

Une sirène de l’écran comme Monica Bellucci ne se présente qu’une seule fois dans une vie. Poursuivant la tradition des femmes fatales chez Federico Fellini ou des bombes discrètes chez Michelangelo Antonioni, Belluci explose dans le cinéma italien au début des années 1990 avec sa beauté dite bellissima et son sex appeal si singulier. Elle avait précédemment posé pour Dolce & Gabbana ainsi que pour le ELLE français. Au delà de ça, qu’elle joue l’ingénue maligne de L’Appartement, le rôle titre injustement méprisé de Malèna ou l’héroïne du film, extrêmement poignant, de Gaspard Noé Irréversible, Bellucci donne tout à son art et le fait avec une intensité ardente. Retour sur la carrière unique de Bellucci et sur son style personnel inimitable à travers une sélection de certains de ces looks les plus iconiques.

Monica-Bellucci-and-Valentino
Photo par Archivio APG/Mondadori via Getty Images.

Avec Valentino, années 1990

Avant de devenir l’actrice respectée qu’elle est aujourd’hui, Bellucci a commencé sa carrière en tant que mannequin, star des campagnes et des défilés des maisons les plus prestigieuses de son Italie natale. Incarnant l’allure des sirènes de l’écran d’antan, comme Sophia Lauren, Monica Vitti, ou Claudia Cardinale, Bellucci est devenue une muse des temps modernes pour Valentino Garavani, Dolce & Gabbana et Gianni Versace. Ici, au début des années 1990, elle accompagne Valentino en portant l’une de ses robes signatures (et très Bellucci-esque), une robe du soir bustier noire. Au XXIème siècle, Bellucci continue d’inspirer ces mêmes maisons : l’année dernière encore, elle a défilé pour la collection Printemps Été de Dolce & Gabbana.

Dans _La Riffa_**, 1991**

Si vous suivez n’importe quel compte mood board qui se respecte sur Instagram, vous avez surement déjà vu cette image. C’est la photo qui, selon moi, a déclenché à elle toute seule la mode des serre-têtes de l’été dernier. Cette image est tirée du premier film de Bellucci, la comédie dramatique La Riffa, où l’actrice joue une jeune veuve du nom de Francesca. Et ce serre-tête en satin taupe n’est que le sommet de l’iceberg lorsqu’il est question des looks tirés à quatre épingles très début 1990 que Bellucci porte dans le film : des slip-dress avec des bretelles incrustées de cristaux, des costumes à épaulettes de toutes sortes, en laine noire, en chevron gris, des vestes shearling souples, des scrunchies en soie ou encore des trench fluides.

Au Festival de Cannes, 1997

« Cette photo est historique » selon le magazine de mode italien Amica. Et cette déclaration n’a rien d’une hyperbole. Dans cette série de photos devenue iconique, prise pour un évènement de promotion pour Cartier, Bellucci prend la pose alors qu’un styliste l’orne d’un grandiose collier de diamants. C’est un moment qui a défini, et continue de le faire, l’extravagance et le glamour sans pareil du style signature de Bellucci.

Monica-Bellucci-at-the-All-The-Pretty-Horses-premiere
Photo par Evan Agostini/Getty Images.

À la première de _All The Pretty Horses_**, 2000**

Si le style de Bellucci est le plus souvent immortalisé dans des robes de bombes qui ont fait sa signature, l’actrice a également son penchant pour les costumes. Surtout pour les chemises d’homme, accompagnées de lingerie en dentelles noires que l’on devine à peine. Sur le tapis rouge de la première de All The Pretty Horses, l’actrice a élevé son look : manchettes oversized, décolleté plongeant et veste de costume en satin.

Monica-Bellucci-at-the-Dobermann-premiere
Photo par Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images.

À la première de _Dobermann_**, 1997**

Et ici nous avons l’une de ces robes du soir en soie qui constitue la signature Bellucci mentionnée précédemment. Des bretelles à peine visible ? Check. Détails sur le bustier ? Noire comme la nuit ? Check et check. Celle-ci est d’un minimalisme nineties tout à fait convoité. Appréciez ces bretelles en chaine, la simplicité de la silhouette. Belissima.

Persephone dans _The Matrix Reloaded_**, 2003**

Aux États-Unis, les spectateurs connaissent surtout Bellucci pour le rôle de Persephone dans The Matrix Reloaded et The Matrix Revolutions de Lana et Lilly Wachowski. Comme pour le reste du stylisme incroyable de la trilogie (pensez au trench flottant de Neo ou au costume zippé de Trinity), la costumière Kym Barrett a tout donné pour le vestiaire du personnage de Bellucci. Ici, elle porte surement la tenue la plus iconique de Persephone : une robe en latex, évocatrice d’un péplum, couleur quasi chair qui incarne tout à la fois la grâce du personnage et son côté artificiel (c’est un programme informatique après tout).  

Monica-Bellucci-in-Cannes
Photo par Evan Agostini/ImageDirect.

Au Festival de Cannes, 2004

Faisant un pas de côté de ses tenues typiquement sombres (lisez noires), Bellucci est arrivée au Festival de Cannes de 2004 dans une robe florale en chiffon, léger comme l’air. Et quelle était l’occasion ? La nomination du drame d’auteur et d’horreur Irreversible de Gaspard Noé. Le look était peut-être inspiré de la scène finale du film, entre espoir et désespoir : Alex, le personnage de Bellucci, portant une robe d’été à fleurs, étalée sur une serviette de plage orange, en train de lire un livre.

Tagged:
90S
cannes
Monica Bellucci
7 tenues iconiques