Publicité

le bronx de biggie, brandy et des fugees avant la gloire

Dans les années 1980 et 1990, la photographe new-yorkaise Lisa Leone a immortalisé la culture hip-hop et ceux qui l'animaient.

par Emily Manning
|
16 Novembre 2018, 9:58am

The Fugees

Le hip-hop et Lisa Leone partagent le même lieu de naissance : le Bronx. Et comme les DJ, MC, graffeurs et danseurs pionniers du genre, la photographe n'avait aucune idée de l'impact culturel qu'allait avoir son élan créatif sur les décennies à venir. Leone a passé la fin des années 1980 et les années 1990 à documenter ce que l'on considère aujourd'hui comme l'âge d'or du hip-hop. Une période incroyablement riche pendant laquelle les stars qui brillent encore aujourd'hui (dont Biggue, Nas, Lauryn Hill ou Mary J. Blige) n'étaient que de jeunes new-yorkais tentant de s'imposer dans le rap game. Avec une nouvelle exposition, How You Like Me Now ? qui se tient en ce moment à la galerie HVW8 de Berlin, les portraits de Leone offrent un regard unique sur la culture hip-hop et la communauté solidaire qui composait cette période de transition critique : les derniers jours, avant que le mouvement explose et ne devienne le phénomène mainstream et durable qu'on connaît aujourd'hui.

untitled-article-1476205731-body-image-1476206748

Mary J Blige

« J'étais B-girl en grandissant, avec Rock Steady et Fabel. J'étais impliquée dans le hip-hop avant que le monde en entende parler, » racontait Leone à i-D cette année. « Avant, c'était une vraie communauté, tout le monde se connaissais et ce n'étais pas aussi gardé. C'était ouvert à toute prétention créative, genre 'hey, tu fais quoi ? Voilà un studio, voilà de quoi faire un clip, tu peux faire ça ? Ou ça ?' On était tous très excités par ce qu'il se passait. » C'est cet esprit de création collaborative qui a mené Leone à immortaliser certains des moments les plus importants de la culture hip-hop, comme cette image d'un Nas de 19 ans entrain d'enregistrer son premier album, désormais culte, Illmatic, avec Q-Tip et Large Professor (d'ailleurs, les photos de Leone semblent être les seules images existantes de ces sessions d'enregistrement). Une autre image, qu'elle considère comme sa meilleure, a été prise pendant le tournage du premier clip des Fugees, pour « Vocab ». On y voit les légendes Laury Hill et Wyclef Jean immobiles et perchés sur un toit de Harlem.

untitled-article-1476205731-body-image-1476206762

The Notorious B.I.G.

Les photos de Lisa Leone sont une collection de moments tous aussi candides les uns que les autres. Ensemble, elles dessinent une ville et une communauté du hip-hop en grande partie disparues. Une fois le hip-hop trempé dans le mainstream, il s'est transformé en une industrie florissante (tant mieux), et un business à compter en millions. Les textes sont forcément moins politiques, les beats moins DIY, les gouailles moins franches. Le quotidien du hip-hop américain a perdu le brut des quartiers au profit d'une course à la fortune. Les photos de Leone nous ramènent à cette époque regrettée, quand de nouvelles voix et des visions neuves donnaient son énergie à une Big Apple un peu flétrie.

untitled-article-1476205731-body-image-1476206775

Slick Rick

untitled-article-1476205731-body-image-1476206785

YoYo, MC Lyte, Brandy et Queen Latifah pour "I Wanna Be Down"

untitled-article-1476205731-body-image-1476206816

Rosie Perez

untitled-article-1476205731-body-image-1476206801

Mare 139

Crédits


Texte Emily Manning
Photographie Lisa Leone