l'industrie cosmétique panique : les millenials s'aiment comme ils sont

Désolés, mais les produits anti-rides ne nous intéressent pas du tout.

par Wendy Syfret
|
29 Avril 2016, 1:15pm

La beauté, aujourd'hui, n'est plus la même qu'hier - et les générations Y et Z sont bien placées pour le savoir. Elles ont compris que personne n'était parfait mais que l'imperfection était une vraie force : dents du bonheur, fossettes, petites rides ou taches de rousseur, elles tiennent à leur individualité et savent la rendre désirable. S'accepter comme on est, célébrer la beauté sous toutes ses formes, est le motto de la jeunesse. Un truc qui n'enchante pas particulièrement l'industrie des cosmétiques.

La vérité, c'est que les jeunes générations ne partagent pas le même amour que leurs ainés pour les produits anti-rides. Karen Grant, analyste cosmétique au groupe NPD a révélé à WWD que "Pendant 10 ans, on ne parlait que de rides, de rides, de rides". Sauf que l'année dernière les ventes de cosmétiques anti-rides ont chuté pour la première fois depuis plus d'une décennie.

Plusieurs facteurs expliquent cette baisse commerciale : tout d'abord, les consommateurs qui grandissent sur le marché sont de plus en plus jeunes, donc il est évident que la crème anti-âge n'est pas leur priorité. C'est aussi que les GenXers et GenZers sont bien moins préoccupés par leurs rides précoces que leurs parents. Pour Karen, "Les nouvelles générations sont beaucoup plus dans la tolérance et l'acceptation de soi. Elles n'ont pas envie de se fondre dans un quelconque moule."

Et surtout, notre rapport aux cosmétiques est en train de changer. Si nos parents, plus patients, attendaient avec sérénité les effets positifs des produits achetés sur le long terme, inutile de dire que les Millenials vivent dans l'immédiateté permanente. D'où leur tendance naturelle à aller vers des produits dont les effets sont immédiats. Et comme il est difficile d'en trouver dans l'industrie de l'anti-rides, les jeunes cherchent beaucoup plus à embellir leur peau en allant taper dans les cosmétiques et le maquillage. D'ailleurs, en guise de preuve, si les produits anti-rides ont connu une baisse commerciale conséquente, les produits de la gamme maquillage, eux, ont connu une hausse de 13%.

La bonne nouvelle reste qu'on est bien moins flippés que nos parents par l'idée de vieillir. C'est déjà une très belle chose. 

Credits


Texte : Wendy Syfret
Photographie : Capture de la video i-D "Arizona Women with Natalie Westling and Molly Bair"

Tagged:
kids
generation z
opinions
Generation Y
jeunesse
beauté
société
cosmétiques
antirides