« charbon », un livre en hommage au spleen des nuits parisiennes

Ouvrage collectif protéiforme, « Charbon » rassemble quelques dizaines d'oiseaux de nuit issus de la scène artistique parisienne.

par Marion Raynaud Lacroix
|
13 Septembre 2018, 12:14pm

© Tom de Peyret

Le charbon sait se jouer des rôles : soufflez dessus et il se changera en braises, à moins que vous ne préfériez vous en servir pour tracer des lettres sombres sur une pierre grise. Lasse de tâcher les mains, il se hisse aujourd'hui en couverture d’un beau livre, fait de papier, d‘encre indélébile et de caractères obscurs. Edité par Kahl Editions, Charbon est un ouvrage collectif dans lequel se retrouvent artistes, photographes et oiseaux de nuit issus de la scène parisienne.

« Depuis 3, 4 ans, je sens à Paris une liberté plus forte. Je vois grandir une vraie solidarité entre plein de jeunes artistes. Je crois que cette solidarité nous aide à être encore plus nous-mêmes. C’est cette constellation créative que j’avais envie de mettre en avant avec ce projet » explique Harmony Coryn, à l’origine du livre dont la sortie est accompagnée d’un film intitulé lui aussi Charbon, en référence à « la couleur noir, que j’aime travailler, mettre en abîme et qui est au centre de mon travail ». Au carrefour de différentes pratiques, Charbon met en avant la façon dont les arts peuvent se rencontrer, s’influencer et fusionner – encore plus fort une fois la nuit tombée. Égrenés au fil des pages, les noms se mêlent les uns aux autres, convoquant chacun un univers différent.

Garance Marillier, Tom de Peyret, Regina Demina, Simon Thiebaut, Léonie Pernet ou Yannick Haenel ont donc été rassemblés dans l’idée de garder, à travers cet ouvrage, une trace de ce qu’a été la nuit une fois le jour levé. Pour « éviter de ressembler à un travail de commande quelconque », les rôles ont parfois été échangés et les photographes ont joué les écrivains, les modèles les photographes. Une manière de signifier sur papier que, plus que n’importe quelle autre, cette génération est bien décidée à s’affranchir des étiquettes qu’on voudrait lui coller.

Charbon est tiré à 1000 exemplaires et disponible à la vente ici.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram et Twitter.

Tagged:
Culture
kahl éditions