la meute, ces rennais de moins de 16 ans qui retournent l'afrotrap

Charlotte  Hervot

Charlotte Hervot

Dans le sillage MHD, les rennais s'imposent dans un genre en pleine expansion. Pour ces ados, choisir l'afrotrap, c'est choisir la joie quand tout fait la gueule autour.

Bambo, Haussman, Stan, Nahwy, Bernie, Alpha, José et Ruben sont encore mineurs. Le cadet, Bambo, a 13 ans et l'aîné, Alpha, a 16 ans. Ils ont tous grandi dans le quartier de Villejean, « Jean-Ville », au nord de Rennes. Ils se sont rencontrés dans une cour de récré ou sur le terrain de foot du Berry. Ils trainent ensemble, toujours dehors, jamais bien loin de la Maison Verte, la maison de quartier. Leur QG. C'est là qu'ils ont écouté Thaanlim, un rappeur rennais, pour la première fois s'enregistrer. Le grand les pousse à s'y essayer. Les gamins singent ce qu'ils ont vu, entendu, dans le rap de rue ; « insulter la police et tout. » Ils arrêtent bien vite de jouer les énervés et se tournent vers l'afro trap, propulsée par MHD. La Meute est lancée… L'été dernier, ils ont sorti un son d'été pour s'évader : Pépélé - « tranquille » en lingala, la langue de, le pays d'origine de la famille de Bernie. Le clip pro, que les collégiens ont payé en repeignant leur maison de quartier, explose sur YouTube : plus de 200 000 vues. Le morceau à base d'instru chopées sur YouTube, de verlan et de sonorités afro savamment mixées, a fait danser tout le monde. « Les go » comme « les mémés ». L'esprit de La Meute est là, « c'est la joie », joyeux, mais lucides. Ils n'ont pas 18 ans, mais savent comment finissent certains grands. Loin de se résigner au foot et au rap, souvent servis comme les seuls moyens de se démarquer, ils chantent le positif du quartier. Après un second clip Tape des mains et en attendant leur prochaine mixtape, La Meute a accepté de poser sur la dalle Kennedy. 

« Je peux être bon au foot ou bon au rap, c'est pas un truc qui va me rapporter. Le rap avec mes potes si ça prend, ça prend. Si ça prend pas, ça prend pas… c'est comme ça. Je veux mon bac, avoir une situation. »  Bernie, chanteur, 15 ans

Nahwy, chanteur, 14 ans

« Vivre dans le quartier, c'est avoir le bien : les barbecues, le foot sur la dalle, les motos, acheter des glaces. Et le mal : les descentes, les bagarres, voir nos grands partir en prison… » Haussman, chanteur, 14 ans 

« Comme nous on aime bien rester dehors, on oublie les devoirs. Je suis en 3e, j'ai 12,36 de moyenne. Ils m'ont dit non pour aller en générale. Du coup je fais des courses poursuites avec les surveillants. A la rentrée, j'irai en mécanique. » Stan, chanteur, 14 ans avec Haussman

Ruben, 14 ans, supporteur de la Meute

« A l'école, on m'a toujours rabaissé. Une fois, une prof a demandé à toute la classe : « Vous voulez faire quoi plus tard ? » Mais elle m'a pas demandé. Si elle m'avait posé la question, je lui aurais dit ambulancier.» Alpha, 16 ans avec Elikia

« Au début, on voulait faire comme les grands du quartier : insulter la police et tout. Mais on s'est dit que ça servait à rien. On est des p'tits, alors on va pas faire les grands. » Bambo, chanteur, 13 ans 

.

La Meute est sur Facebook et YouTube

Credits


Texte : Charlotte Hervot
Photographie : Yves Drillet