comme prévu, on adore le nouveau clip de la femme

La Femme partage en exclusivité sur i-D son nouveau clip, Tatiana, extrait de son nouvel album ; une virée nocturne et énervée dans les rues de New York. Avec en bonus une Molly Bair en punkette.

par Antoine Mbemba
|
14 Octobre 2016, 8:10am

C'était presque trop calme. Depuis le premier single Sphynx, l'univers visuel de La Femme était presque trop posé. On a adoré, attention : on a pleuré nos questions amoureuses et existentielles dans les rues parisiennes sur Où va le monde, comme eux ; puis on s'est rappelé nos souvenirs de mer turquoise à la rentrée avec Septembre, comme eux. L'air gris prête au déchaînement, et quoi de mieux, dans ce beau deuxième album qu'est Mystère, que cette ode déchaînée à Tatiana pour lâcher les gonds. 

On souscrit au leader de la bande, Marlon, aux cheveux rouges pour l'occasion : « Tatiana, c'est le morceau le plus rock, le plus "punk" de l'album. Il a une énergie assez wild. Nous on est plutôt punk à paillettes, à la Bowie, et on adore se faire des dégaines assez folles pour nos clips. Donc on est partis sur un délire de virée nocturne à New York, on s'est foutu des tatouages, des piercings sur la gueule et c'était parti. Puis Grace [Hartzel] a ramené ses potes mannequins Molly et Lisa. C'était marrant de transformer des mannequins en punkettes. » Et ça se voit. 

Alors on part avec eux et on envie la vibe autant que les gardes-robe, tout en reconnaissant la pointe foutraque qui rend La Femme si attachante. « Nos clips sont toujours bien, mais la finition est toujours un peu à l'arrache, » avoue Marlon. « C'est pas du sabotage, mais il y a toujours cette forme d'imperfection. On travaille pour la perfection mais on n'y arrive pas ! » C'est peut-être ça La Femme, une curieuse imperfection. Irrésistible, comme les seins de Tatiana. 

Credits


Texte Antoine Mbemba
Photographie Axel Morin

Tagged:
New York
Molly Bair
La Femme
Clip!
mystère
Musique
tatiana