Où aller à Paris cet été ?

Besoin de prendre soin de vous ? De se dépenser en salle ou de savourer des cocktails sur un rooftop ? i-D vous a concocté des plaisirs dont jouir tout l’été.

par Camille Laurens
|
14 Juin 2021, 12:26pm

Retrouver la chaleur moite d’un hammam, les directives d’un coach sur fond de 180 BPM, découvrir les performances d’artistes, se détendre autour d’une tablée, ou encore lâcher les tensions de journée avec massage compris: voilà les prémices de l’été qui sonne à votre porte. La deuxième phase de déconfinement ouvre des perspectives alléchantes à vos journées, qui peu à peu retrouvent les saveurs de notre vie passée. Réjouissons-nous car cela ne fait que commencer … i-D vous a préparé un programme idéal pour renouer avec les plaisirs simples de la capitale.

La plus détox : Le spa et piscine du Klay en plein Montorgueil

Le Klay- Piscine @Instagram.png

Niché derrière d’immenses verrières, le Klay est considéré comme l’un des complexes les plus élégants de la capitale. Entre sa piscine, que l’on dirait taillée sur la pierre en sous-sol ambiance grotte chic, son hammam, sa salle de sport et son restaurant feutré par une décoration exotique faite de plantes sauvages et bariolées, Le Klay garantit des après-midi complètes sous les auspices les plus denses : un programme total pour un plaisir décuplé. Tout ce que l’on attendait.

La plus sportive : La Montgolfière aux abords du Canal Saint-Martin

La Montgolfière @Instagram 2.png

Salle de sport ultra design, le lieu ultra polyvalent propose bien plus que des cours. A la fois propices aux expositions, aux apéritifs avec guests, pour l’équipe l’effort rime avec réconfort. Et c’est peu dire, avec ces trois salles de sports, ces deux espaces d'entraînements libres, sa cour centrale, le tout dans une ancienne fabrique de montgolfière, vous êtes dans les conditions les plus délicieuses pour rendre ludique votre exercice: du cardio training, à la boxe, à la gym douce au cycling, le panel s’adapte à tous vos besoins. Au rez-de-chaussée, une bibliothèque, un salon “comme chez vous” ambiance canapé et jus détox, une salle de massage et d'ostéopathie … et bientôt un restaurant et un bar pour satisfaire les envies des plus gourmands.

La plus originale : Le Fluctuart sur la Seine

@Fluctuart 3.png

“On ne pouvait pas ne pas vous proposer une pause gourmande au rythme des ondulations de l’eau, on ne pouvait pas ne pas vous proposer de profiter d’un environnement et d’une architecture uniques sur la Seine, on ne pouvait surtout pas vous priver d’un déjeuner à côté des artistes majeurs de l’art urbain, d’un apéro arty sur le rooftop au cœur des œuvres in situ, d’un dîner les yeux dans les yeux en immersion dans l’exposition temporaire…” Voilà comment cet espace hybride attise votre curiosité et vous invite à découvrir sa péniche. Sur le pont des Invalides, l’espace dédié à l'art urbain réouvrent ses portes, entre mappings, graffitis, et en ce moment une exposition “Les amazones”, 100% féminine avec notamment la street artiste Kashink, l’occasion de mixer des univers singuliers qui fusionnent en plein coeur de Paris.

La plus indémodable : Les rooftops des Perchoirs

@Le Perchoir 1.png

Si vous n’avez jamais profité de leurs terrasses panoramiques, disséminées dans les coins les plus iconiques de la capitale, foncez ! Rien d’étonnant à ceux qu’ils aient reçu l’IDEAT Award 2021 du meilleur restaurant en terrasse avec leur nouveau venu à Porte de Versailles. A vous de choisir, Montmartre en arrière-fond, perdue dans le parc des Buttes Chaumont, ou dans le Marais, l’équipe de mixologues est prêtes à vous proposer des pépites gustatives, entre cocktails pointus, décoration ultra hype et même une playlist dédiée est disponible, quel plaisir ! La nuit venue des DJ sets viennent perpétuer les joies de l’apéro, on valide.

La plus culturelle : Le palais de Tokyo voisine de la Tour Eiffel

anne_imhof @Palais de Tokyo 3.png

Véritable immersion dans l’univers de l’artiste Anne Imhof, la carte blanche offre un visage nouveau à ce lieu d’avant garde, qui met à l’honneur les plasticiens contemporains. Pour l’occasion, on se balade dans l’univers de la créatrice : “Anne Imhof prend possession de l’ensemble du Palais de Tokyo pour composer une œuvre totale et polyphonique. Elle y fait fusionner l’espace et les corps, la musique et la peinture” peut-on lire, avec une trentaine d’invités qui se mêlent à cette composition vivante. Une plongée totale pour reprendre goût aux musées qui nous ont définitivement trop manqués.

Tagged:
Paris
covid
Sorties