LV², la première “collab” Louis Vuitton de Virgil Abloh avec Nigo

Pour sa première collaboration dans la maison Louis Vuitton, Virgil Abloh marque les esprits avec la collection LV² conçue avec le créateur nippon Nigo, l’un des chefs de file du streetwear de luxe.

par Julie Le Minor
|
27 Mai 2020, 8:29am

Courtesy of Louis Vuitton

1590567716608-HJS02WVJI650_PM1_Side-view
Courtesy of Louis Vuitton

Cette nouvelle collaboration est sans doute l’une des plus emblématiques de la maison française depuis sa collection iconique avec Supreme en 2017 qui ouvrait les portes de l’Olympe du luxe au streetwear. En s’alliant avec Nigo (Tomoaki Nagao), figure phare du mouvement, Virgil Abloh frappe fort et propose sa première collection capsule en deux ans intitulée “LV²” pour “Louis Vuitton Squared”.

1590567907922-HJY13WUYR704_PM1_Worn-view
Courtesy of Louis Vuitton

Fondateur de A Bathing Ape (BAPE), l’une des premières marques de streetwear japonais, et des labels Billionnaire Boys Club créés avec Pharrell Williams puis dernièrement de Human Made, Nigo règne sur la culture street depuis le milieu des années 90. Sa boutique “Nowhere” créée avec Jun Takahashi règne alors sur le quartier tokyoïte d’Urahara, véritable berceau du streetwear japonais où gravitent ses futurs grands noms : Undercover, WTAPS et Neighborhood. Depuis, ce pionnier de la street couture nippone est devenu l’un des stylistes favoris des stars du hip-hop américain tels que Kanye West, Kid Cudi ou encore Busta Rhymes. Ce n’est donc pas un hasard si le directeur artistique des collections homme de Vuitton, également à la tête de la marque Off-White, a fait appel à ce styliste devenu incontournable pour sa première collaboration.

1590567831962-HJS09WNLZ000_PM1_Worn-view
Courtesy of Louis Vuitton

En se réapproprient les codes de la maison logotypée, les deux designers se jouent des influences, issues notamment de sous-culture, pour proposer une collection à la croisée du streetwear et du tailoring anglais. Des uniformes en denim block monogrammé, du pantalon jusqu’au bob, sans oublier le fameux hoodie estampillé “Louis Vuitton²”, LV² offre un joyeux patchwork de styles, d’emblèmes et de symboles. Mais ce que l’on retient surtout de cette capsule, c’est le tailoring dont elle s’imprègne. Inspiré des costumes vintages des “Mods” anglais tout droit sorti des “sixties’”, la collection témoigne d’un look soigné et “effortless” qui semblent sacrer le combo veste-pantalon déjà dévoilé dans les premières collections homme de Virgil Abloh. Du célèbre motif damier à l’incontournable Monogram Louis Vuitton, des vestes à trois boutons en passant par les mocassins à glands, Virgil Abloh et Nigo n’ont rien laissé au hasard.

1590568077054-HJA10WUZC650_PM1_Back-view
Courtesy of Louis Vuitton

Avec cette première collection capsule, Virgil Abloh semble ainsi répondre, non sans une certaine ironie, à sa propre déclaration faite au Magazine Dazed au début de l’année selon laquelle le streetwear allait mourir. À en voir cette nouvelle alliance mêlant la tradition des tailleurs et la street couture, on se dit que le streetwear est mort, vive le streetwear.

1590568145067-HJS02WVJI712_PM1_Detail-view
Courtesy of Louis Vuitton
Tagged:
Louis Vuitton
Virgil Abloh
Collaboration