coach printemps/été 2017

Stuart Vevers a exporté sa vision british et punk de la mode ce mardi à New York, pour mieux renverser les codes de l'Amérique puritaine.

par Anders Christian Madsen
|
15 Septembre 2016, 3:45pm

Stuart Vevers a pris d'assaut le punk. Sa collection printemps/été 2017 pour Coach en était la plus belle preuve. Sur un morceau du girls band Bleached, Keep On Keepin' On, le défilé a fait un pas de côté, dans la marge et loin des normes établies. À l'image des punks d'Angleterre qui se réappropriaient, dans les seventies, le classique costume conventionnel et tradi local - le tartan, le tweed et le smoking -, Vevers a remis au gout du jour les petites robes de La Petite Maison dans la Prairie, très consensuelles, pour les marginaliser à sa guise. Transparentes, accompagnées de vestes en cuir très masculines, le vestiaire sacré de l'Amérique puritaine s'est retrouvé renversé, dynamité, propulsé dans un 21ème siècle en pleine crise existentielle. Un renouveau très bien accueilli pour la prestigieuse maison américaine. 

Credits


Texte : Anders Christian Madsen

Tagged:
FASHION WEEK
Mode
coach
printemps/été 2017