brut, un peu crade et très addictif : vous n'êtes pas prêts pour ce mix house de labat

En amont du Macki Festival, en juin, où il se produira, le Dj et producteur lyonnais LB aka Labat nous a composé pour i-D un mix en hommage à la house qu'il aime.

|
04 Avril 2019, 2:17pm

LB aka Labat est né et a grandi à Strasbourg, mais aujourd'hui, c'est un lyonnais. En tous cas, il est une figure incontournable de la scène électronique locale, et a quelque chose du jeune surdoué. Pas si étonnant : « Depuis ses 13 ans, mon grand frère a toujours eu des platines. J'avais sept ans de moins que lui. Après son bac, il m'a filé ses platines et sa collection de disques. Je suis sorti très tôt en club, j'ai vu ce qu'un Dj pouvait procurer à un public et j'ai su que c'était ce que je voulais faire. À 14-15 ans je commençais à jouer dans les clubs à Strasbourg, ma mère m'accompagnait parce que je ne pouvais pas entrer tout seul ! » C'est peut-être sa précocité qui lui a donné le temps de trouver un son qui, même s'il « continue tout le temps à le construire », consiste en la synthèse house d'une multitude de sonorités. Le hip-hop que scratchait le grand frère, mais aussi la techno, évidemment, et le jazz, la soul, la funk, le disco - des notes plus anciennes introduites par un compère son compère plus âgé, l'artiste Pablo Valentino, lui aussi immanquable à Lyon.

Marqué par le pionnier de Détroit Theo Parrish et armé de ses machines - MPC,TR-808 ou TB-303 - Labat se fait un nom depuis 2014 et le track aérien « More Kindyness » et s'ancre petit à petit dans une scène lyonnaise vibrante. Aujourd'hui, et depuis deux ans, avec son pote Polow il est à la tête du label Alelah Records, mû par l'envie de se « concentrer sur la musique que je veux, quand je le veux et avec la comm que je veux... » Cette année, en plus d'une résidence au Djoon qui débutera en septembre, Labat présente un nouveau live, Elevation 1993. « Je l'ai monté l'an dernier pour qu'il soit prêt en janvier. C'est la première fois que je donne un nom au live, et que je fais le même à chaque fois. Avant, chaque live était unique, je rajoutais ou j'enlevais des tracks d'un live à l'autre. Là, je vais le jouer tel quel. » Un live qu'il jouera en juin pour le Macki Festival, dont i-D France est partenaire. À l'occasion, LB aka Labat nous a livré un mix pour vous mettre en appétit : « Le mix que je vous ai fait est une espèce d'hommage à toutes mes influences, niveau musique électronique. Beaucoup d'Apron Records, du Funkiniven, du Brassfoot, du Rick Wilhite etc. La jeune génération mais aussi l'ancienne. Tout ce côté house très brut, un peu crade. »

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram et Twitter.