pourquoi « all i want for christmas » est la plus triste des chansons de noël

Elle raconte l’histoire d’une femme, apparemment seule et déprimée, qui ne souhaite qu'une chose pour Noël : un amour réciproque.

|
24 décembre 2018, 11:03am

Nous y sommes officiellement : chaque année à cette période, le single « All I Want For Christmas Is You » de Mariah Carey entame son irrésistible ascension dans les charts. Que vous soyez à une fête, chez vous, ou à faire la queue à la boulangerie du coin, vous reconnaîtrez les 13 notes carillonnantes qui composent le morceau pour ce qu’elles sont réellement : le signal officiel que les fêtes arrivent à grand pas – et que le moment est venu de lancer les festivités.

La chanson, co-écrite par Mariah, est sortie en novembre 1994 dans Merry Christmas, le premier album de Noël de la chanteuse. Elle est depuis devenue l’un des rares morceaux de pop moderne ayant trouvé sa place au panthéon des chants de Noël traditionnels, et reste l’une des chansons préférées des « Lambily », les fans les plus dévoués de Mariah, comme des profanes.

Mais ne laissez pas ce rythme entraînant, ces clochettes qui tintent joyeusement et ce chant qui aurait pu appartenir au répertoire des Supremes ou d’un autre groupe féminin des années 1960 vous tromper, « All I Want For Christmas » n’est peut-être pas la chanson que vous croyez. Bien sûr, elle est joviale et enjouée, mais je pense que près de 25 ans après sa sortie, il est temps que quelqu’un le dise enfin haut et fort : « All I Want For Christmas » est la plus triste chanson de Noël de tous les temps.

« Cette chanson est la déclaration d’un amour non réciproque », explique Kathleen Newman-Bremang, rédactrice chez Refinery29 Canada et ancienne productrice télévision en charge de la couverture des célébrités et de l'actualité pop. « Les paroles "Je te veux juste pour moi seule, plus que tu ne pourrais l’imaginer" sont déchirantes », décrypte Newman-Bremang, « parce qu’elles sous-entendent que c’est un amour à sens unique, ou pire, que cette personne ne sait même pas que Mariah l'aime. Cette personne est-elle mariée ? Pourquoi ne peut-elle pas être avec Mariah ? »

Bien qu’on la considère souvent comme une chanson d’amour, les paroles de « All I Want For Christmas » se rapprochent en réalité davantage de la ballade mélancolique. Elles racontent l’histoire d’une femme (qu’on suppose être Mariah elle-même), apparemment seule et déprimée, incapable de trouver une source de joie ou de réconfort autour d’elle jusqu’au retour de son bien-aimé. « Je me fiche des cadeaux sous le sapin, se lamente-t-elle, le Père Noël ne me rendra pas heureuse avec un jouet cette année. » Les lamentations se poursuivent dans le second couplet : « Je ne vais même pas souhaiter de la neige, chante-t-elle, je vais me contenter d’attendre sous le gui. »

On entend l’imploration et le désespoir dans la voix de Mariah au moment où la chanson atteint son crescendo. Ecoutez donc cette complainte au moment du bridge. « Père Noël, ne veux-tu pas m’apporter celui dont j’ai vraiment besoin ? Ne veux-tu pas m’apporter mon bébé, s’il te plaît ? » On peut presque entendre sa voix se briser.

« Je trouve que cette chanson est magnifique, mais profondément triste, estime Davina Kotulski, une psychologue installée à Los Angeles, qui compte Mariah parmi ses artistes favorites. Elle reflète à la fois nos désirs enfantins de voir nos souhaits se réaliser, mais aussi la réalité que tous nos souhaits ne se réaliseront pas. »

« Cette chanson pourrait simplement être une façon de dire : "Hey, je t’aime, et je te voudrais pour moi toute seule ce Noël", ajoute Newman-Bremang, ou le message triste d’un cœur solitaire se languissant d’un amour qu’il ne recevra jamais. Les deux interprétations sont valides. »

L’album Merry Christmas est sorti un an après Music Box, qui demeure à ce jour l’un des albums ayant le mieux marché de Mariah Carey, avec plus de 30 millions de copies écoulées dans le monde entier. C’est de Music Box qu’est tirée « Hero » la chanson-phare de l’artiste. Mais lorsqu’elle enregistrait l’album, la chanteuse aurait refusé le titre, le trouvant trop mélodramatique, si l’on en croit les nombreuses interviews qu’elle a données à propos de son expérience d’enregistrement.

La tension montent alors avec sa maison de disque – et son mari de l’époque, Tommy Mottola. D'autant plus lorsque Mottola suggère que Mariah enregistre tout un album de Noël. « Mariah n’était pas trop sûre au départ, car sa carrière en était encore à ses débuts, explique Mark Sundstrom, expert en pop culture et ancien directeur digital chez Fuse. Mais elle a suivi l’avis de son mari (comme elle le faisait souvent à l’époque), et a tenté l’expérience. »

L'hésitation était plus que légitime : Mariah Carey est une auteure et a écrit presque tous ses singles ayant fini numéro 1 (à l’exception de sa reprise de Michael Jackson « I’ll Be There »). Alors enregistrer un album de reprises de chants traditionnels pour Noël, non merci. Mais voilà, Sony – et Mottola – avaient déjà pris leur décision, sans elle. Du coup, à l’été 1994, Mariah et son partenaire d’écriture régulier Walter Afanasieff installent un sapin de Noël et accrochent des guirlandes et d’autres décorations dans un studio d’enregistrement situé dans l’état de New York pour trouver l’inspiration, et se mettent à enregistrer. « All I Want For Christmas » est née. Et selon Afanasieff, la chanson a été écrite en 15 minutes.

« Je me suis assise et me suis demandé : "Quel aspect de Noël ai-je vraiment envie d’évoquer ?" explique Mariah dans une interview pour Genius sur les origines de la chanson. Je me suis dit que j’allais essayer d’écrire du point de vue de l’enfant que j’étais, qui a grandi sans argent et a toujours voulu avoir le plus festif des Noëls. Sauf que tous les ans, des gens de ma famille finissaient par débarquer et par s’arranger pour tout gâcher. »

Mariah Carey s’est toujours montrée ouvertement vulnérable dans les paroles de ses chansons, évoquant des thèmes tels que la perte (dans « Vanishing », de son album Mariah Carey, de 1990), le fait d’être métisse (comme dans « Outside » de l’album de 1997 Butterfly), le pardon (voir « Petals », issu de Rainbow, paru en 1999) et l’abandon (comme dans « Reflections », que l’on peut trouver sur son album récemment revenu au sommet des charts Glitter), entre autres. Au fil des ans, elle a également pris la tête des ventes avec des morceaux au tempo plus rapide (notamment « Fantasy », « Honey » ou « It’s Like That »). Mais c’est dans cette zone grise où elle n’est ni mignonne ni faussement pudique, où elle ne nous révèle jamais tout mais n’a pas pour autant peur de montrer ses failles, que l’artiste est la plus à l’aise,

Ce qui nous ramène à « All I Want For Christmas ». Bien que leur effet mélancolique soit quelque peu neutralisé par un tempo festif et par de joyeux « oohs » et « aahs », les paroles évoquent les thèmes de l’isolation, du vide, de la sensation d’être à l’écart (« Le son du rire des enfants emplit l’air et tout le monde chante »/ « Père Noël, vas-tu m’apporter celui dont j’ai vraiment besoin ? »). Qu’elle écrive par frustration avec sa maison de disques ou par dépit quant à l’état de son mariage (Carey et Mottola ont fini par divorcer en 1997), il est clair que les fêtes n’ont pas toujours été – pour reprendre les mots de Carey – festives pour la chanteuse.

« Je crois que la tristesse et le désir dans « All I Want For Christmas » ont deux sources principales : dans un premier temps, sa connaissance des classiques soul de Noël, et sa propre enfance dans un second temps, analyse Sundstrom. Mariah a grandi dans un foyer monoparental avec peu d’argent, et a dû vivre des choses que la plupart des enfants n’ont pas à vivre. »

« Je crois qu’une partie du concept derrière « All I Want For Christmas » est Mariah qui se connecte avec l’enfant en elle, celle qui voulait un grand et joyeux Noël en famille comme ceux qu’on voit dans les films et dans les séries, et qu’elle n’a pas eu quand elle était petite », continue-t-il.

« Je crois que Mariah a clairement un côté plus profond et plus vulnérable, ajoute Newman-Bremang. Nous avons pu le constater plus tôt cette année, quand elle s’est confiée sur ses troubles mentaux. Il est clair que Mariah Carey est une diva. Mais elle n’en n’est pas moins un être humain avec ses sentiments et ses failles, et que ce n’est pas parce que c’est une diva qu’elle est creuse. Je crois qu’il y a plus derrière cette chanson que ce que sa mélodie ou son clip ne le suggèrent. »

Le morceau n’a pas manqué de réaliser une course effrénée au sommet des charts chaque année avec l’arrivée des fêtes, culminant au numéro 7, cette année. Mais s’il y a vraiment une justice sur cette terre, le morceau finira numéro 1, accordant à Mariah Carey son dix-neuvième single au sommet des charts, la laissant à une chanson d’écart des Beatles pour les musiciens ayant classé le plus de titres numéro 1 de tous les temps.

« All I Want For Christmas » est désormais la chanson de Noël la plus écoutée de tous les temps. Selon The Economist, depuis sa sortie, Mariah Carey a remporté la modique somme de 60 millions de dollars grâce à la chanson. Elle pourrait donc cesser de tourner ou d'enregistrer des albums et vivre confortablement grâce aux 3 millions de dollars que génère le titre chaque année.

« Noël est le moment où les gens fantasment leurs relations – amoureuses et familiales, explique Kotulski. Nous souhaitons tous que nos vies ressemblent à des tableaux de Norman Rockwell. À cette période de l'année, les sentiments de solitude ou d’échec des gens sont exacerbés par les programmes télés et la pub ou encore les cartes de voeux qui énumèrent les objectifs de toute une vie en quelques lignes. Face à tant d'injonctions, nous tentons de créer des souvenirs parfaits, de nous projeter dans un futur idéal mais complètement fictif. »

« All I Want For Christmas » , en filigrane, met fin à un tabou : en livrant sa douleur, Mariah a permis à des millions d'auditeurs de lâcher leur sourire de façade, d'envoyer valser les bons sentiments de Noël et d'assumer leur peine. Elle ne rompe pas pour autant avec les codes usuels du chant traditionnel de Noël, et c'est là où réside toute sa force. Les carillons chantent aussi pour ceux qui n'ont pas la chance d'avoir un sapin de deux mètres, des piles de cadeaux et un mec parfait avec qui partager un verre de vin chaud. Alors joyeux de Noël à TOUS.