La London Fashion Week sera digitale et neutre de genre

Afin de pouvoir se tenir en juin, les fashion weeks femmes et hommes londoniennes seront fusionnées sur une même plateforme virtuelle.

par Mahoro Seward
|
21 Avril 2020, 1:02pm

Photography Mitchell Sams

Le confinement induit par la pandémie n'est pas tendre non plus envers l'industrie de la mode. Avec l'arrêt des chaînes d'approvisionnement et l'annulation de nombreuses fashion weeks dans le monde entier, le fragile équilibre qui régit tout cet univers s'en retrouve bouleversé . Pourtant, les périodes de grands changements exigent de l'audace et de la réflexion. "When the Going Gets Tough, the Tough Get Going" comme le chantait Billy Ocean.

À Tokyo et à Shanghai, par exemple, nous avons vu les Fashion Weeks se tourner vers les plateformes numériques locales, avec des défilés en direct et des salles d'exposition virtuelles. À Londres, les interrogations concernant la forme que prendront les prochaines fashion weeks n'ont cessé de proliférer depuis l'annonce de l'annulation de tous les événements physiques de la London Fashion Week Men prévue en juin. Désormais, ces interrogations ont des réponses plus précises.

Aujourd'hui, le British Fashion Council vient en effet d'annoncer qu'il fusionnera ses showcases masculins et féminins en une plateforme numérique neutre. La plateforme sera ouverte aux professionnels et au grand public à partir du 12 juin, pendant toute la durée de ce qui aurait dû être le LFWM, ce qui démocratisera considérablement l'accès à ce genre d'événements habituellement très exclusifs.

"Il est essentiel de se tourner vers l'avenir et de saisir la possibilité de changer, de collaborer et d'innover", a déclaré Caroline Rush, directrice générale de la BFC. "La pandémie actuelle nous amène tous à réfléchir de manière plus poignante à la société dans laquelle nous évoluons et à la manière dont nous voulons réellement vivre nos vies et développer des nouveaux projets lorsque nous aurons surmonté cette épreuve. En créant une plateforme culturelle pour la fashion week, nous adoptons l'innovation numérique pour qu'elle réponde au mieux à nos besoins actuels et qu'elle nous serve de vitrine mondiale à l'avenir. Les créateurs pourront partager leurs histoires, et pour ceux qui en ont, leurs collections, avec une communauté mondiale plus large".

Étant donné le court laps de temps entre les défilés de mode féminine qui se sont tenus en février et les dates de juin, ainsi que les problèmes logistiques auxquels est actuellement confrontée toute la communauté de la mode à Londres et dans le monde, il est probable que les histoires, et plus généralement le storytelling, seront au cœur de ce nouveau format de fashion week, davantage que les nouvelles collections. Les créateurs échangeront avec le public par le biais d'interviews, de podcasts, d'agendas de créateurs, de webinaires et de showrooms numériques, ce qui permettra aux créateurs de vendre directement au public, ainsi qu'aux détaillants de passer des commandes pour leurs collections Printemps-Eté 2021.

Tagged:
London Fashion Week
Londres
Mode
Coronavirus
british fashion council
SS21