Le classements des meilleurs chansons pop du XXIème siècle jusqu'à maintenant

Qu’est ce qu’on a d’autre à faire pendant le confinement 2.0 ? À part choisir les 72 meilleures chansons pop du XXIème siècle jusqu’à aujourd'hui !

par Douglas Greenwood
|
24 Novembre 2020, 11:00am

Avant que le classement ne vous convienne pas, une petit précision : le critère que nous avons choisi est une chanson pop qui marque un nouveau début dans le XXIème siècle pour la pop star en question, avec certains faux départs (comprenez, des chansons qui n’ont jamais fait partie d’un album) dans le mix. Cette liste musicale s’étend autant que possible pour un journaliste qui avait cinq ans en l’an 2000, donc si Madonna faisait partie de la liste, « Hung Up » aurait été dans les quinze premiers, voire les dix premiers, le journaliste n’arrive pas à décider. Il y a des hommes par ci par là et ça nous a couté de les inclure. On a laissé les groupes de côté car Little Mix et Girls Aloud était beaucoup trop puissants pour être dans un classement.

Voici la liste, pour créer le débat et rendre hommage aux vraies stars de notre génération, qui ont réussi à nous surprendre à plusieurs occasions. Voici le classement des meilleurs nouveaux départs des années 2000 et 2010. Aucune honte à être en fin de classement, on devait bien commencer quelque part, et vous êtes quand même incroyables !

N’oubliez pas d’écouter ces chansons quand vous lisez ce classement absolument essentiel.

72. « Filthy », Justin Timberlake (2018)

Pour le teaser, avec un attirail de cowboy du Tennessee, il faisait semblant d’être triste et horny en pensant qu’on serait ok avec ça.

71. « Me! (feat. Brandon Urie) », Taylor Swift (2019)

i_pretend_to_not_see_it.jpeg

70. « Accelerate », Christina Aguilera (2018)

Je vais pas faire semblant, j’ai du Googler celle-là.

69. « Make Me », Britney Spears (2017)

Britney est incroyable mais cette chanson est juste chiante comme du pain de mie. Britney, tu peux faire mieux et tu le sais queen !

  1. « Not Myself Tonight », Christina Aguilera (2010)

(J’ai du Googler celle-là aussi)

  1. « Mine », Taylor Swift (2010)

Entre Fearless and Red, T-Swift a sorti Speak Now, c’était pas mal, et la chanson « Mine » était sur cet album.

  1. « Your Body », Christina Aguilera (2012)

J’aime bien le ‘wo-o-o-o-o-ah’ mais c’est tout.

  1. « Yummy », Justin Bieber (2020)

Une chanson que l’on se surprend à aimer, même si ce n’est pas « On GOD » avec Chance the Rapper.

64. « Look What You Made Me Do », Taylor Swift (2017)

Les oreilles de Taylor Swift n’ont pas sifflées en 2018 (remercions dieu pour sa rédemption <3)

63. « Chained to the Rhythm », Katy Perry (2017)

Si ma mémoire est exacte, il y avait un hamster dans le clip, pas de dm si ce n’est pas le cas please.

62. « With You », Mariah Carey (2018)

Un slow langoureux qui n’est pas une reprise de la chanson problématique de 2007 de Chris Brown.

  1. « #Beautiful », Mariah Carey (2014)

Rien de plus 2014 que de commencer des titres par des hashtags.

60. « Suit & Tie », Justin Timberlake (2013)

Sa musique s’est détériorée après sa participation aux Trolls. Un petit rappel de ce que c’était avant les jours Trolls.

59. « Me Against the Music (feat. Madonna) », Britney Spears (2003)

Que cette rencontre entre deux icônes gay soit la seconde chanson mal classée de Britney dans cette liste, est honnêtement un signe qu’elle n’est que capable de grandeur.

  1. « Boyfriend », Justin Bieber (2013)

Les fans observent toujours une minute de silence pour l’anniversaire de la sortie de « Boyfriend » pour rendre homage « … swag on you / Chillin’ by the fire while while we eatin’ fondue ».

57. « Hold It Against Me », Britney Spears (2011)

Ok, on va oser le dire : on veut du dubstep.

56. « Roar », Katy Perry (2013)

Katy Perry a sorti « Roar » et les journées sport et motivation menées par un mec qui s’appelait Keith ont eu une nouvelle bande-son.

55. « Lost You To Love Me », Selena Gomez (2019)

Aérée, douce, discrete, comme une ballade qui nous mène vers un coeur brisé. La reine de la whisper-pop l’a encore fait.

54. « Through the Rain », Mariah Carey (2002)

Peut-être la seule chose dont on se souvient en 2002. Jamais le ralenti d’un bracelet en train de tomber nous a autant touché.

53. « Perfect Illusion », Lady Gaga (2016)

Ce changement de tonalité, putain, ce changement de tonalité !

52. « Malibu », Miley Cyrus (2017)

Guitare pop paresseuse et relâchée qui a nous a heureusement fait oublier la période Bangerz.

51. « Positions », Ariana Grande (2020)

Ari, qui ne s’arrête plus depuis thank u, next, mélange la Maison Blanche, rencontrer les parents, et être mega horny dans ce tube R&B. Mais « 34 + 35 » aurait du être le single.

50. « XO », Beyoncé (2013)

C’est fou que cette super chanson de Beyoncé ne soit qu’un détail dans la narration plus large d’un des moments musicaux les plus iconiques des années 2010 : la sortie de l’album surprise.

49. « Applause », Lady Gaga (2013)

Presque mieux que « Perfect Illusion » pour annoncer la folie de l’époque ARTPOP. Certains disent que c’est le début de la disparition de Gaga, mais pour nous, c’est sa période la plus inspirée, la plus chaotique, à ce jour.

48. « Touch My Body », Mariah Carey (2008)

Personne n’était aussi incroyable sur The Paul O’Grady Show.

47. « 7 Things », Miley Cyrus (2008)

Miley a enlevé sa perruque Hannah Montana pour crier, « Et oui les filles, je suis une rockstar maintenant ». Il y a douze ans, elle était encore en chemin.

46. « Stupid Love », Lady Gaga (2020)

Quelque peu gâché par la fuite et la video Shot on iPhone, mais un bon retour en forme pour faire suite à la pop pour mamans de « Shallow ». On t’aime Gaga.

45. « I’m A Slave 4 U », Britney Spears (2001)

Je peux pas me souvenir de la première année de George Bush président, mais je me souviens parfaitement des boucles d’oreilles en chandelier en diamant de Britney et ses jeans taille basse.

  1. « Run the World (Girls) », Beyoncé (2011)

Une chanson qui nous montre l’étendu des talents de Bey. Mais les fanas d’électro entendrons toujours « Pon De Floor ».

43. « Work (feat. Drake), Rihanna (2016)

« American Oxygen » c’était quelque chose mais RiRi a bien choisi avec « Work » comme le single de Anti. Les critiques n’était pas surs mais ont vite compris leur tort, la chanson était en tête des charts pendant neuf semaines. 

42. « Love Story », Taylor Swift (2008)

L’ascension de T-Swift vers la pop radio. Un moment iconique les boucles anglaises ce remix de Digital Dog.

41. « If I Were A Boy », Taylor Swift (2008)

Rent free.

40. « 24K Magic », Bruno Mars (2016)

Je déteste quand les hommes gagnent des points, mais c’était bon non ?

39. « Focus », Ariane Grande (2015)

Le début non officiel de la période Dangerous Woman. Cornes et cloches. Sous-estimé. Big in Japan.

38. « Ain’t No Other Man », Christina Aguilera (2006)

Avant que les références à la soul du XXème siècle ne deviennent un pastiche, XTina maitrisait cette démonstration de ses capacités vocales. Immaculée.

37. « Problem (feat. Iggy Azalea) », Ariana Grande (2014)

Quand Iggy Azalea était encore dans les nominations hip-hop aux Grammys, Ari lui a demandé de participer au premier single de son album My Everything. Les vrais fans savent que « Break Free » aurait du être son vrai grand début.

36. « Locked Out of Heaven », Bruno Mars (2012)

Fun Fact : Bruno Mars a produit avec deux autres personnes sous le nom The Smeezingtons.

  1. « Deja Vu », Beyoncé (2006)

Avant que les fans sur Twitter ne soient vraiment un truc, les membres de la Beyhive ont écrit à Columbia Records pour leur demander de retourner le clip qu’ils considéraient comme « une sous représentation du talent et de la qualité des précédents projets vidéos de Madame Beyoncé ». On est obsédé !

34. « Russian Roulette », Rihanna (2009)

Rated R, l’album le plus perfectionné de Rihanna jusque’à maintenant, avec des singles comme « Rude Boy » et « Hard », s’ouvrait avec cette ballade R&B. Ça a marqué son retour en bonne et due forme après la rupture avec Chris Brown. Si quiconque avait un doute sur son influence avant ça, il n’y avait plus aucun doute.

33. « We Can’t Stop », Miley Cyrus (2013)

Le move de Miley était assez problématique mais il a servi à quelque chose. On ne la verrait plus jamais comme une Disney girl après. Le plus de langue que la pop n’ait jamais vu avant Cardi B.

32. « Good for You », Selena Gomez (2015)

SelGo a essayé de rendre hommage au Stripped de Christina Aguilera sur son deuxième disque, et l’a lancé avec une chanson langoureuse qui disait « syncopating my skin to your heart beating ». Son premier single après Disney, et c’était top.

31. « Obsessed », Mariah Carey (2009)

On oublie Marshall Mathers.

30. « Midnight Sky », Miley Cyrus (2020)

Miley et son move à la Stevie. Pour le moment, tout le monde adore.

29. « I Can’t Feel My Face », The Weeknd (2018)

La seule chanson qui parle de prendre pleins de coke à avoir été nominée aux Kids Choice Award !

28. « Oops… I Did it Again », Britney Spears (2004)

La combi rouge et le décors martien valent la peine pour une chanson qui parle de comment Britney joue avec les sentiments d’un mec. Get her Jade !!!

27. « Shake It Off », Taylor Swift (2014)

Taylor s’est retrouvée avec Max Martin et l’histoire de la pop s’en souvient. Je suis persuadé qu’il n’y a pas une personne sur terre qui n’a pas entendu cette chanson.

26. « Never Really Over », Katy Perry (2019)

Katy Perry a oublié de respirer pendant le refrain pour créer l’un des singles Big Pop Girl de 2019 le plus sous-estimé.

25. « Womanizer », Britney Spears (2008)

« Gimme More » est peut-être le moment historique du comeback de Britney, mais le monde ne s’est pas remis de « Womanizer ». Et l’audace du clip qui montre un téléphone Nokia avec un rendez-vous « Product Placement » dans le calendrier ? Excellent !

24. « Born This Way », Lady Gaga (2011)

Un moment pour les gays, les filles et ielles. Pas de place dans le club pour les hétéro-beaufs. Désolé, on invente pas les règles.

23. « thank u, next », Ariane Grande (2018)

Ari n’était pas partie bien loin quand elle sorti ce titre, mais c’était un tremblement de terre qui a marqué le début de sa période la plus iconique. Vous en direz ce que vous voulez, mais ça reste son second meilleur titre de l’année 2018.

22. « Only Girl (In the World) », Rihanna (2010)

Impact incalculable sur le stock de teinture rouge pour les cheveux.

21. « Bad Liar », Selena Gomez (2018)

La chanson Big Pop Girl la plus bizarre de la décennie. Les niveaux de sérotonine explosent quand elle chante « Oh baa-aby let’s ma-aake ».

20. « Cardigan », Taylor Swift (2020)

Controversé mais le petit moment « self-titled » de Taylor l’a rendue irresistible pour les gays Bon Iver. Un Impact digne de Phoebe Bridgers pour être honnête. Un vrai repositioning !

19. « Blinding Lights », The Weeknd (2019)

Chanson 20/20. Choré TikTok 20/20.

18. « Rolling in the Deep », Adele (2010)

La dernière fois que les goûts des mères et de leurs enfants ados se sont alignés c’était avec ce disque d’Adele. Dans « Rolling in the Deep », Adele est responsable du chant, et de l’écriture et de « stiletto heel tapping ». Triple threat !!!

17. « Party in the U.S.A. », Miley Cyrus (2009)

Ce titre a gagné des points quand il est devenu la chanson de la défaite de Trump ! Les royalties de Jessie J devrait être en train de grimper. On est content pour elle. <3

16. « Dangerous Woman », Ariana Grande (2017)

La naissance de Ariana Horné, la magie du demi tempo. Et ce chant !

15. « Diamonds », Rihanna (2012)

La preuve du pouvoir de cette chanson : elle était sur l’un des albums de RiRi le plus discret. Les chansons co-écrites par Sia ont vraiment dominé les années 2010.

14. « SexyBack », Justin Timberlake (2006)

JT a décrit cette chanson comme si David Bowie faisait une reprise de « Sex Machine », on va lui laisser comme cette chanson est passée à la boum du lycée.

13. « Work Bitch », Britney Spears (2013)

Hot body? Bugatti? Maserati? Sippin’ martinis? Look hot in a bikini? Tout est possible si vous suivez les conseils de la déesse Britney.

12. « We Found Love », Rihanna (2011)

Souvenez vous quand Rihanna avait une collection avec River Island et que les ados portaient des T-Shirts avec son visage.

11. « We Are Never Ever Getting Back Together », Taylor Swift (2012)

Entre sa phase country et devenir la nouvelle star de la folk, Taylor Swift était (et on peut même dire que c’est toujours le cas) la pop star la plus importante de la planète. Alors que Gaga continuait sa période bizarre avec Born This Way et les autres Big Pop Girls avaient des passages à vide, Taylor a marqué les esprits avec une chanson produite par Max Martin pour dire un fuck à ses exs. Jamais une chanson pop de rupture n’a été aussi énorme.

10. « What Do You Mean », Justin Bieber (2015)

Avant ça, Justin Bieber était l’idole des jeunes femmes et des hommes qui osaient dire qu’il faisait de la super musique depuis le début de sa carrière quelques années auparavant. Mais il y avait quelque chose avec cette époque Purpose, qui suivait quelques problèmes avec la justice et une rupture très publique avec Selena Gomez, qui a ouvert leurs chansons à tout le monde. Avec ce beat qui imite une horloge pour un feeling electro tranquille signé MdL (et non Skrillex qui s’est occupé du reste de l’album), « What Do You Mean? » était un nouveau départ pour Bieber qui a lancé son ascension vers son statut de véritable pop idol

9. « Hello », Adele (2015)

On avait pas ressenti quelque chose d’aussi fort sur X Factor depuis que Cher Lloyd allait être renvoyée chez elle, mais Adele est apparue, quasiment de manière anonyme, juste sa voix et des paroles en blanc sur un fond noir, pour annoncer une nouvelle ère. « Hello », une balade plus mélancolique que « Rolling in the Deep » reste sa chanson du comeback, même si il n’y a pas beaucoup de choix. Avec les rumeurs qu’un nouvel album va sortir avant la fin de l’année, ou début 2021, peut-être qu’une nouvelle chanson va remplacer « Hello » ?

8. « Don’t Start Now », Dua Lipa (2019)

Elle a commencé à faire de la musique en 2015 alors que l’industrie n’était pas intéressée, Dua Lipa a pris son temps pour devenir l’une des pop stars favorites du Royaume-Uni. Quand le succès est arrivé, il n’est jamais parti. Après « New Rules », elle a sorti des chansons en featuring avec Calvin Harris, Diplo ou encore Mark Ronson, avant de sortir son deuxième album. Les rumeurs disaient que l’enregistrement était compliqué mais il a donné lieu à un comeback pas très orthodoxe qui est toujours en top des charts partout dans le monde. Presque disco dans un univers pop, « Don’t Start Now » incarne parfaitement ce deuxième album.

  1. « California Gurls », Katy Perry (2010)

De temps en temps, une chanson incarne partialement ce que devrait être la pop : elle reste en tête, super simple, un peu rebelle, et assortie d’images qui deviendront surement des costumes d’Halloween. Pour Katy Perry, c’est « California Gurls » : un hymne sucré qui rend hommage aux femmes de la côté ouest des États-Unis. Featuring avec Snoop Dogg, clip un peu cru, c’était un vrai moment star pour Katy. La chanson a dépassé le record que Michael Jackson avait laissé derrière lui, on attend de voir ce qui pourra la dépasser elle.

6. « Gimme more », Britney Spears (2007)

Aucun moment pop n’a autant été commenté que la santé mentale de Britney pendant les années 2000. Mais son retour nous a bien montré qu’il ne fallait pas jouer avec elle. Le slogan devenu iconique « It’s Britney Bitch » est toujours identifiable treize ans plus tard, et cette chanson marque la période Blackout, qui a obtenu le respect que l’album méritait.

5. « Umbrella », Rihanna ft. Jay-Z (2008)

C’est rare qu’une chanson pop s’ouvre sur le rap, mais c’est le cas pour « Umbrella ». Cette audacieuse harmonie a fait le tour de beaucoup d’artistes (y compris Britney) avant d’atterrir chez Rihanna. Beaucoup ont du le regretter, qui ne connait pas « ella-ella » aujourd’hui ? Dans un monde qui ne connaissait pas encore le streaming, cette chanson a dominé les charts (pour dix semaines au Royaume-Uni l’été 2007), personne ne pouvait l’arrêter. Et Rihanna ne s’est pas arrêtée depuis.

4. « Dirrty », Christina Aguilera (2011)

Si vous doutiez du degré de hotness de la période Stripped de Christina Aguilera, souvenez-vous qu’il y avait deux r à « Dirrty », ce qui rend la chanson encore plus sexy. Conçue pour casser son image de fille gentille de la pop, cette chanson a lancé le deuxième album de la chanteuse, ce qui a permis la sortie plus sombre de « Beautiful », quel choix parfait. Avec le clip réalisé par David LaChapelle, les combats de boue, on a oublié la gentille Xtina, elle a prouvé qu’on pouvait être sexy et talentueuse.

3. « No Tears Left to Cry », Ariana Grande (2018)

Ariana a du mettre sa vie en pause suite au traumatisme de l’attaque terroriste qui a eu lieu pendant son concert à Manchester, elle s’est retirée pour commencer sa thérapie et a préféré annuler les dates de sa tournée. Le studio est devenu un refuge, et elle a appris à gérer le traumatisme, pour sortir le comeback le plus glorieux et gracieux. Au Printemps 2017, « No Tears Left to Cry ». Une chanson extrêmement triste dans son sous-texte mais qui fait rêver musicalement, un message d’espoir malgré tout. Deux ans plus tard, la chanson reste un incroyable retour à la pop et prouve que ce genre musical peut toujours nourrir notre espoir.

2. « Bad Romance », Lady Gaga (2009)

Fin 2009, après avoir passé un an / un an et demi (selon où vous étiez sur la planète) à dominer la pop, Lady Gaga était une pop star avec un style, et des habitudes qui déchainaient les tabloids et les haters sur internet. À 23 ans, c’était une star. Puis « Bad Romance » est sorti, le single de The Fame Monster, qui encore plus conforté son pouvoir. « Bad Romance » était non seulement un énorme succès, confectionné par Gaga et RedOne, mais ça a également marqué son ascension dans la mode. La chanson a été révélée pour le dernier défilé d’Alexander McQueen, Plato’s Atlantis, et le clip montre le travail expert du designer. Si ne l’aviez pas encore remarqué, vous ne pouviez plus ignorer la puissance de Lady Gaga, la Rah Rah Bitch est arrivée.

1. « Formation », Beyoncé (2016)

La pop est rarement considérée comme capable de déclencher des changements culturels. Sauf si Beyoncé est à la barre. À la suite du choc du son disque self-titled, la reine de la musique est allée plus loin en abordant les infidélités de son mari, et la manière dont le public la considérait elle. C’était aussi une magnifique célébration de la culture noire. Si on a eu une peu plus de temps pour digérer Lemonade par rapport au précédent album, ça n’a pas impacté son onde de choc. Elle chante « I might just be a Black Bill Gates in the making » dans « Formation », une chanson qui allait entériner son statut de la grande entrepreneure aux États-Unis, point barre, et comment son héritage est profondément ancré dans ce pouvoir. Pop pour l’éternité.

Cet article a été initialement publié par i-D UK.   

Tagged:
POP
2000s