2018 dans l'oeil de la photographe rebekah campbell

Los Angeles, Londres, New York, Paris, de nouvelles opportunités, de vieux amis. Voici 12 mois dans la vie de la photographe Rebekah Campbell.

|
06 décembre 2018, 4:02pm

Nous avons demandé à quelques-uns de nos photographes préférés de revenir sur leur année 2018 à travers une sélection de leurs photos. De ses contributions à i-D aux portraits de ses amis, de sa famille, ou d'inconnus dans la rue, voici l'année en photo de Rebekah Campbell.

rebekah-campbell photographs girl at the beach

Janvier
J'ai passé la majeure partie du mois de janvier à Los Angeles. Là-bas, je vis des moments doux. Là-bas, j'ai écrit sur une page de mon journal : « Je me suis trop amusée, j’ai vu plein de gens, j’ai eu tout ce dont j'avais besoin ». Plutôt pas mal pour commencer une année. Là, c’est Alana sur la plage ; on s’est enfuies à Venice Beach pour shooter quelques portraits ensemble.

rebekah campbell shoots for twin magazine

Février
Février a été le mois de l’amour, du travail, et encore du travail. Sur cette photo, on peut voir Kaya, lors d'un shoot pour Twin Magazine. Il faisait froid à New York. Je suis allée au Chelsea Hotel pour la première fois. Il y avait une fête dans l'appartement qui était habité dans le passé par Vali Myers, une muse bohémienne des années 1960.

rebekah campbell photographs a friend in london

Mars
J'ai passé deux semaines à Londres en mars. J'ai pris conscience de l'immensité de la ville. Mars est toujours un mois particulier pour moi : je passe de l'euphorie à la déprime en un rien de temps. Je me suis fait une raison. La photo est un portrait de l’une de mes meilleures amies, Daniela, dans un appartement à Chinatown.

rebekah-campbell photographs a girl in spring
rebekah-campbell photographs two friends in a club

Avril
Avril est un mois merveilleux. Des bourgeons blancs et roses apparaissent partout. Cette année, avril a aussi été le mois de mon déménagement. Maintenant que je vis dans l'East Village, je me sens comme une vraie citadine. Là, c’est une photo de Lauren que j'ai shootée dans un parc pour un job commercial. La photo n'a pas été sélectionnée par le client.

kissing in a bar

Mai
Mai a été le mois où je me suis vraiment installée dans mon nouvel appartement. j'ai aussi énormément bossé. À cette même période, j’ai rencontré une fille originaire de Suisse complètement par hasard alors que je cherchais une cigarette dans la rue. J'ai fini par lui faire faire un tour de New-York ce soir-là. La photo capture un baiser secret dans un bar où je l'ai amenée. On a passé la soirée à renommer des cocktails d’après les noms de nos auteurs préférés.

suncream on a bikini
rebekah campbell photographs two girls sunbathing

Juin
Il a fait très chaud en juin et nous nous sommes tous déshabillés. C'est le mois où je suis partie pour un long voyage en Pennsylvanie avec mes meilleures amies. On s'est dit en plaisantant que ce serait notre voyage « Call Me By Your Name ». Des corps nus sur la jetée, au soleil. Une herbe tellement verte qu’on pourrait en faire une salade. Des champignons et des œufs au petit déjeuner sur fond de musique classique. Faire du canoë parmi les nymphéas sur la mare. Que demander de plus ?

a girl lying in bed
girls skinny dipping in a lake

Juillet
J'ai profité de mon été à fond. Je suis allée passer un weekend à Montauk pour le dîner d’art d’un ami. Ma peau a bruni à force d’être au soleil. Ce mois-là, j’ai écrit que le bonheur se résumait aux choses suivantes : soleil et sexe, crème solaire et baignade, des sourires et des dimanches. Un autre weekend, je suis partie dans le nord de l’État de New York – j’y ai vécu l’un des dix moments les plus excitants de toute ma vie, nue dans une carrière, sous la pluie. J’ai caché mes appareils sous des rochers avant de me jeter à l'eau, pensant qu'ils seraient foutus à mon retour. C’est cet exact moment que j'ai voulu capturer.

rebekah-campbell photographs a girl topless in the trees
girls in water

Août
C'est la première fois de ma vie d'adulte que je m'autorise de grandes et longues vacances. Le sud de la France et l’Italie en août sont tout simplement magiques. J'ai éteint mon téléphone pendant deux semaines. J’ai vu la plus grosse étoile filante à Menton, elle a duré six secondes. Mon régime s’est résumé à du pain, des figues, du fromage et du vin bon marché. Le retour a été déprimant. Comment se défaire de ce sentiment ?

a girl in a field
a girl lying in water

Septembre
Septembre, c'est le mois de la reprise. La photo est un portrait de Sasha avec qui je suis partie en excursion en pleine journée pour échapper au boulot. « Pour une raison que j’ignore, il y a du violet tout autour de moi, cette saison : un ami m’a donné des clous violets, il semble y avoir des fleurs violettes partout où je vais, et quand j’ai fait une sieste lundi dernier, j’ai rêvé que tu tombais d’un arbre dans une prairie de fleurs fuchsia, mais la chute était sans fin ».

stella lucia photographed by rebekah campbell

Octobre
J'étais à Paris pour le travail. C’est réconfortant d’être seule et d’errer dans les rues silencieuses des alentours de la place de la République à 2 heures du matin. Quand je ne comprends pas ce que les gens me disent, je leur souris, espérant faire passer quelque chose par le regard. Cette image est tirée d’un job commercial. Dans la maison qui avait été louée pour le shoot se trouvait un placard d'ado couvert de photos de filles arrachées dans des magazines. La mannequin a posé devant. Tout le monde a adoré.

a girl lying on top of a stool

Novembre
En novembre, New York est glaciale. L'hiver est de retour. J'ai vu beaucoup de spectacles et d'expos ce mois-là. J'ai commencé à comprendre pourquoi je prends des images. Là, c’est une photo issue d’un projet perso sur lequel je travaille actuellement, et dans le cadre duquel je peins à même mes sujets dans mon studio. J’en ferai probablement un livre, à la fin. Voici Ali.

a girls face by rebekah campbell

Décembre
J’ai toujours l’impression que décembre ne dure que trois jours. On est constamment à l'intérieur et le temps passe à une vitesse folle. Mon anniversaire tombe trois jours avant Noël, alors j’ai toujours l’impression que toute la fin du mois n’est qu’une grande célébration de tout. Ce mois-ci, après avoir fini de travailler à New York, j'irai à Austin pour les fêtes. Là, c'est une photo non retenue de Tia pour un travail commercial. Tia est vraiment super. Repenser à tout ce qui m’est arrivé de génial en 2018 me rend extatique pour l'année qui s'apprête à commencer.

Crédits


Photographie Rebekah Campbell