on a joué à action ou vérité avec willy vanderperre

Jina Khayyer a demandé à quelques uns de ses proches de jouer à son jeu "The Khayyer Questionnaire" : des cartes pour toutes les questions existentielles (si elles ne sont pas essentielles) à se poser. Qu'est ce que le bonheur signifie pour toi ? Est...

par Jina Khayyer
|
20 Juin 2016, 8:45am

Qui es-tu ?
Je suis une personne, comme toi, quelque part au milieu de sa vie, qui explore. Je suis assez sensible, mais je peux aussi être très rationnel et pragmatique. Je recherche toujours l'émotion, je pense que tout doit tourner autour de l'émotion. Je suis très têtu, et plutôt timide.

D'où viens-tu ?
Du sud de la Belgique. Une petite ville à la frontière avec la France (quand j'étais jeune, l'Europe avait encore des frontières). Menen, une ville assez bizarre, assez sombre et morose mais aussi poétique ? Il y avait une rue remplie de boutiques, de bouchers (dont mon père), de boulangerie et de fleuristes. Chaque semaine, il y avait plein de français qui venaient acheter des fleurs parce qu'elles étaient beaucoup moins chères en Belgique. C'était aussi une ville très violente. Il y avait des gangs qui foncer dans les vitrines des boutiques en voiture pour les voler. Il ne fallait pas sortir le vendredi ou samedi soir. Après 20h, il fallait s'enfermer chez soi et barricader ses portes. Un endroit assez intense où grandir. Et puis, c'était une petite ville très religieuse. J'ai été élevé dans la religion catholique et je devais aller à l'église tous les dimanches. Mais, ironiquement, je me suis trouvé sexuellement très jeune. À douze-treize ans. Et ça ne m'a jamais posé problème. Mais j'avais du mal à m'exprimer, du coup j'étais solitaire. Pas faible ou fragile, mais solitaire.

Quel est l'opposé de toi ?
Quelqu'un de calculateur. Je suis assez naïf et j'aime explorer de nouvelles choses.

Es-tu heureux ?
Oui.

Le bonheur, ça veut dire quoi ?
C'est être satisfait de ce qu'on est. Etre à l'aise avec son corps. Le bonheur, c'est te réveiller un matin sans regrets.

Qu'est-ce qui est le plus important pour toi ?
L'introspection. Mon premier court-métrage, Naked Heartland, est le produit de mon introspection. Maintenant j'essaye de trouver l'équilibre entre mes désirs personnels et les attentes de la société.

Es-tu là où tu veux être ?
Oui, j'aime où je suis. J'adore vivre à Anvers. Dans la mode, tout semble plus grand, plus fort. Anvers est une ville calme qui m'aide à garder les pieds sur terre.

Monogamie ou Polygamie ?
Ce n'est pas facile. Mais je dirais monogamie. Cette année, avec mon copain, on fête nos 26 ans ensemble.

Comment tu gère cette peur et ce terrible sentiment d'anxiété qui grandit en toi ?
Il faut lui laisser une place. Le ranger. Et parfois c'est très bon d'aller explorer cette peur.

Tu rêves parfois de t'enfuir ?
Tous les jours. Comme tout le monde, non ?

Comment tu imagines cette fuite ?
Je me demande l'effet que ça me ferait, de tourner complètement le dos à la société. C'est une route qui n'a pas été tant explorée. C'est un choix qui fait de toi un paria. Mais si tu tournais le dos à la société pour créer une nouvelle société ? Un système parallèle.

Tu as de nouveaux rêves ?
Oui, bien sûr. Je trouve les mots parvenir et accomplir très moches. Ils sont liés à la réussite, un autre mot très agressif selon moi. Mais à chaque fois que tu racontes une histoire jusqu'à la fin, un nouveau rêve apparaît.

Es-tu plus politisé aujourd'hui ?
Oui, je le suis. Je pense qu'on se doit de l'être aujourd'hui. J'aime être au contact de la réalité.

Es-tu plus sociable et attentionné aujourd'hui ?
Je pense que ça aussi, ça vient avec le temps.

Es-tu plus compréhensif ?
Non. Je suis moins compréhensif.

Es-tu plus patient aujourd'hui ?
Oui. Je suis moins compréhensif, plus radical dans mon raisonnement mais aussi plus patient.

Es-tu un adulte ?
Je refuse toujours de répondre oui à cette question. Mais peut-être que j'en suis. Mais qu'est-ce que ça veut dire ? Personne ne nous as appris ce que ça voulait dire de devenir un adulte.

L'amour c'est quoi pour toi ?
Tout ce qui t'émeut est amour.

À part ton corps, qu'est-ce qui a le plus changé ?
Mon corps n'a pas changé.

Au dessus ? En dessous ?
Versatile.

La leçon la plus importante que tu as appris ?
Reste fidèle à tes origines. Ne te perds pas.

Tu te poses parfois la question du sens de la vie ? Tu y as trouvé une réponse ?
Explore ta vie au maximum et au plus profond.

La suite ?
Naked Heartland ; pas seulement mon premier film, mais aussi mon premier galop d'essai en tant qu'auteur. 

Tagged:
Photographie
willy vanderperre
the khayyer questionnaire
jina khayyer