i-D a rencontré les supporters de l'euro

Plus que dans n'importe quel autre sport, le football n'existerait pas sans ses supporters. Héritage pour certains, totale dévotion pour d'autres, la ferveur de ces fans embrase les stades qu'ils remplissent, bariolés de couleurs, souffrant parfois d...

par i-D France
|
22 Juin 2016, 10:05am

Harvey, 21 ans

Venir voir le match de l'équipe de France quand on est un fan anglais, c'est quoi l'intérêt ?
On vient seulement pour venir supporter Olivier Giroud. Les autres, on s'en fout. En France, vous ne l'aimez pas, mais en Angleterre, on a du respect pour lui. Olivier et nous, c'est que de l'amour.

L'équipe de France en trois mots ?
Giroud, amour et luxe.

Pourquoi "luxe" ?
Parce que la France, c'est Versailles. Et que nous, les Anglais, on s'est longtemps roulés dans la boue.

Tu crois que ça apportera quoi l'Euro en France ?
Un peu de bonheur pour tout le monde, des sous et de l'amour. On insiste dessus.

Maxime, 22 ans

L'équipe de France en trois mots ?
Ferveur, patriotisme et victoire.

Supporter les Bleus, c'est être un simple supporter, un vrai patriote ou un Footix ?
Un peu des trois, je pense. Surtout depuis notre victoire, en 1998. Tout le monde supporte les Bleus un peu pour ces trois statuts.

Nicolas, 22 ans

L'hymne national n'est-il pas un truc totalement en décalage de l'univers du foot ?
Parce qu'on débat sur les joueurs qui la chantent ou pas ? Mais le piège, c'est de la politiser. Il faut se détacher de ça. Moi, je trouve qu'elle représente notre pays, notre histoire et les Français. C'est aussi la seule et unique chanson que possède l'équipe de France. Va dire ça aux Anglais avec leur God Save the Queen

Tu crois que ça apportera quoi l'Euro en France ?
Une grande bouffée d'air. De la passion, du bonheur et surtout ça peut prouver qu'on est encore capable de réaliser de grandes choses et qu'on peut accueillir et s'entendre avec un individu de n'importe quelle culture et nationalité. Je trouve la symbolique hyper importante en ce moment.

Julien, 12 ans

L'Euro 2016, tu y penses depuis quand ?
J'y pense depuis plus de six mois, je crois. J'en rêve. Je vois Pobga et Martial mettre des buts en finale et moi, je cris.

L'Euro 2016 à domicile, c'est un handicap ou un point fort pour les joueurs ?
Les deux. Les joueurs peuvent avoir la pression, comme ils peuvent aussi se motiver car ils savent qu'on est derrière eux.

C'est quoi ton meilleur souvenir de l'EDF ?
La qualification pour le mondial au Brésil, quand on doit marquer au match retour, au stade de France : trois buts. On y était et l'ambiance était super.

Augustin, 11 ans

L'Euro 2016, tu y penses depuis quand ?
Moi, depuis trois semaines, j'avais presque oublié avec les devoirs et l'école.

L'Euro 2016 à domicile, c'est un handicap ou un point fort pour les joueurs ?
Moi, j'aurais peur à leur place. Jouer devant des millions de Français…

Tu connais les paroles de l'hymne national ?
Oui, on les a d'ailleurs apprises tous les deux devant les matchs de l'équipe de France.

Daniel, 13 ans

C'est ton premier match au stade de France ?
Oui. Mais j'ai le douloureux souvenir de notre élimination aux barrages pour le mondial 2010 avec la main de Thierry Henry. L'équipe que je supporte, l'Irlande, avait été alors éliminée injustement.

Mais tu supportes quelqu'un du coup dans cette équipe de France ?
Uniquement Olivier Giroud car je supporte Arsenal, en Angleterre. Mais je t'assure que mon père et moi, nous ne serons au stade que pour lui et l'ouverture de la compétition.

La sélection française, c'est quoi pour toi ?
Une main, Thierry Henry, le passé et Giroud.

Tu souhaites donc une revanche entre le coq et le trèfle ?
Oui. Je suis venu aussi pour ça.

Luc, 38 ans

L'équipe de France en trois mots ?
Cosmopolite, la gagne et l'union.

Pourquoi tu supporters l'EDF ?
Parce que Patrice Evra. Ce mec dit les choses avec franchise. C'est un vrai. Puis j'ai des origines sénégalaises, comme lui.

Tu crois que ça apportera quoi l'Euro en France ?
Un peu de business, du tourisme et une ouverture sur le monde.

Tu connais les paroles de la Marseillaise ?
[Il chante] "Allons enfants de la patrie." Désolé, je ne connais que ça.

Credits


Photographie : Léon Prost 
Texte : Quentin Müller

Tagged:
Football
portraits
Euro 2016
supporters
société
straight ups