alessandro michele rend hommage au gucci de tom ford

Le jeune prodige célèbre son ancien mentor et ouvre au Gucci Museo de Florence deux salles consacrées à l'héritage (considérable) laissé par l'américain.

par Antoine Mbemba
|
17 Juin 2016, 11:40am

On n'est jamais trop allé à Florence. On n'a jamais assez vu le jardin de Boboli, grimpé les marches du Campanile de Giotto et admiré la Piaza della Santissima Annunciata. Merci Wikipédia, mais tout ça pour dire que si l'envie vous en (re)prend, il y a depuis hier deux nouvelles bonnes raisons d'aller à Florence : deux salles qui viennent s'ajouter au Gucci Museo ouvert en 2011 pour le 90ème anniversaire de la marque italienne. 

Spring Summer 2003 - Courtesy of Mario Testino

Le 16 juin, Gucci a dévoilé les deux nouvelles salles Tom Ford du Musée. Un hommage d'Alessandro Michele, actuel directeur de la création, au règne de son ancien mentor. Un rappel salvateur de l'esthétique sensuelle et porno chic instaurée par l'américain entre 1994 et 2004. Une approche révolutionnaire et provocatrice associant le luxe et le sexe et s'alliant succès et polémiques. Tom Ford aura su renverser les codes et conventions, marquer la mode de son époque et étendre son influence jusqu'aujourd'hui. En 2002, c'est lui qui choisit personnellement Alessandro Michele pour travailler avec lui dans les bureaux londoniens de Gucci. Naîtra de cette collaboration une admiration qui trouve enfin sa matérialité en ces deux salles.

Fall Winter 1996 1997 - Courtesy of Martio Testino

La première salle présente le prêt-à-porter pour femme et homme, la deuxième est consacrée aux accessoires - toutes deux affichent avec clarté la sensualité de la patte Tom Ford. Dans la première salle, théâtrale, tamisée et tapissée d'un rouge cerise confidentiel, les mannequins son recouverts des tenues iconiques personnellement choisies par Michele, toutes instruments du virage radical et du changement de visage de la marque permit par le règne de Ford dans les années 1990. La deuxième salle laisse à voir sacs, chaussures et accessoires dans une ambiance mauve et molletonnée. Le tout compose un aveu de l'importance indéniable de Tom Ford dans l'histoire de Gucci d'une direction osée qui aura su faire entrer la marque dans l'ère moderne avec fracas. Une influence que Michele, déjà sacré et ovationné en à peine quelques saisons, reconnaît en beau joueur. La classe, jusqu'au bout. 

Credits


Texte Antoine Mbemba

Tagged:
Tom Ford
Gucci
florence
Mode
alessandro michele
guccie museo