eckhaus latta, la sève de new york

Le duo s'est allié à Devonté Hynes, le chanteur de Blood Orange pour célébrer le vivre-ensemble de leur quartier new-yorkais.

|
12 Septembre 2016, 9:25am

Depuis 2012, Mike Eckhaus et Zoe Latta collaborent à la tête de leur marque éponyme et expérimentale Eckhaus Latta. Leur tout premier "uniforme" a été pensé pour un groupe de personnes âgées qui se rassemble depuis 30 ans au même endroit, au parc Columbus de Chinatown pour une séance de luk tung ken - similaire au tai chi. La vidéo souligne l'importance des gestes routiniers, du sentiment d'appartenance à une communauté et de ces habitudes vestimentaires - comme son nom l'indique. Quatre ans plus tard, le duo présente une collection printemps / été 2017 pensée selon les mêmes principes : un retour à l'essentiel, une célébration du vivre-ensemble, entre les arbres du Hester Street Park. 

"La saison dernière avait été présentée le soir tombé dans un environnement architectural très particulier. Comme une autre monde." Explique Zoe lorsqu'on évoque leur dernière collection, qui avait été présenté sous un dome gonflable, sur le parvis du MoMA. Cette fois-ci, "nous voulions opérer un retour à la réalité, à notre monde, remettre les pieds sur terre," explique Mike, à l'ombre d'un arbre du parc. "Nous vivons dans le coin, nos studios sont également ici - nous adorons ce quartier." 

Depuis toujours, Eckhaus Latta pense le mouvement comme personne, dans une approche extrêmement sensible des coupes et des formes que les deux designers doivent à leurs parcours académiques en sculpture et design textile.  Le Hester Treet Park était donc un lieu parfait pour voir la collection et ses coupes amples se mouvoir. "Je crois que nous avons voulu être un maximum simple. Nous voulions que les vêtements de la collection soient extrêmement faciles à porter toute la journée," explique Mike. "Je suis très heureux que nous nous soyons orientés vers ça, et je suis très excité de faire des vêtements qui ont pour seule fonction d'être des vêtements." 

Le défilé avait pour invité d'honneur Devonté Hynes, le chanteur de Blood Orange qui, lui aussi, vit dans le quartier et gravite autour du monde d'Eckhaus et Latta : il les inspire, joue la musique de leurs vidéos, ou assiste simplement à leurs défilés. Cette année, il est entré au panthéon des plus beaux caméos de la mode en défilant pour la marque. 

"Je pense que Dev est doté d'une sensibilité extraordinaire, qui lui permet de distordre les concepts et de s'adapter à n'importe quel environnement créatif. C'est un plaisir de bosser avec lui à chaque fois. J'admire son esprit créatif et sa capacité à synthétiser et retranscrire nos collections en musique sans ne jamais perdre de vue l'environnement dans lequel elles se déploient." dit Mike. "La musique ne prend jamais le dessus. Nous voulions entendre les balles de tennis rebondir dans le parc. Nous mêler à l'atmosphère."

La bande-son signée Hynes incorporait des éléments sonores propres à New-York - le chant des cigales, les planches de skate qui fusent et cognent contre le bitume - mais aussi ce qui ressemble aux grésillements d'un vieux guettoblaster, comme ceux que l'on peut trouver dans Paul's Boutique des Beastie Boys et dans Freetown Sound de Hynes - un album qui tourne en boucle dans les studios d'Eckhaus Latta. 

Hynes, Eckhaus et Latta célébraient donc, comme ce petit groupe de grand-mères férues de luk tung kuen, le vivre-ensemble de leur quartier, les petits rituels de la vie et les vêtements dans lesquels on les accomplit. 

Suivez le reste de la fasion week de New York ici

Credits


Texte Emily Manning