Anne Combaz

revivez le festival de hyères en 7 podcasts

En marge du festival, Tilda Swinton, Lou Doillon, Malik Djoudi ou Bettina Rheims sont passés au micro du podcast 3.55 de Chanel pour questionner la notion de créativité.

par Antoine Mbemba
|
03 Mai 2018, 10:02am

Anne Combaz

Ça y est, le festival de Hyères est fini. On vous le disait en début de semaine, Botter (Grand Prix du Jury), Ester Manas (Prix Galeries Lafayette), Marie-Eve Lecavalier (Prix Chloé), Kate Fichard, Flora Fixy, Julia Dessirier (Grand Prix Swarovski de l'Accessoire) et Eva O'Leary (Prix de la Photographie) en sont sortis victorieux. Ils sont la nouvelle garde à surveiller de près et avec leurs trophées se clôt une nouvelle étape de la célébration des créatifs d'aujourd'hui et de demain. La créativité, elle se trouve aussi chez ceux qui portent chaque année le festival, qui l'organisent ou qui viennent fournir les rangs de son jury. C'est à tous ceux-là que Chanel a donné la parole en marge de l'événement, pour faire vivre le festival de Hyères un peu plus longtemps que d'habitude.

Cette année, le podcast 3.55, format familier de la Maison, s'est invité sur les bords de la Méditerranée. Pendant les cinq jours du festival, la mannequin et comédienne Audrey Marnay a reçu différents invités : le fondateur et directeur du Festival, Jean-Pierre Blanc, des membres des jurys et des artistes de l’édition 2018 : Bettina Rheims, Tilda Swinton, Lou Doillon, India Madhavi, Malik Djoudi et Claire Laffut. Ensemble, ils ont questionné la notion de créativité au fil de conversations d’une vingtaine de minutes - de véritables plongeons au coeur du processus créatif intime de chacun. L’occasion de comprendre ce que signifie la créativité, comment elle s’est révélée à eux, la place qu'ils lui accordent dans leur vie quotidienne et comment elle se renouvelle.

Des podcasts à écouter depuis le 30 avril, qu'on vous a compilé juste en dessous.

Jean-Pierre Blanc, fondateur libre et « au service des créatifs »
Impossible de ne pas commencer par le papa du Festival de Hyères, celui qui a fait sa vie dans cette ville et qui en a changé le visage en 1986, lors de la première édition. Pour quelqu'un qui ne se considère pas comme un créatif, Jean-Pierre Blanc a compris l'essentiel : « la créativité va de pair avec la liberté. »

Malik Djoudi, créateur honnête, chanteur assumé
L'an dernier sortait Un, le premier album de Malik Djoudi, un condensé de pop synthétique et envoûtante, la même qui a su charmer les visiteurs de la Villa Noailles en live la semaine dernière. Dans cet épisode, on apprend les sources de la sensibilité de sa musique, et comment le chanteur a assumé sa créativité en choisissant, un jour, de chanter en français.

Lou Doillon, touche à tout de mère (et père) en fille
On la connaît comme actrice, comme chanteuse, compositrice, mais aussi comme peintre. Petite-fille d'un peintre, nièce d'un réalisateur, cousine d'une multitude de musiciens, fille de Jacques Doillon et de Jane Birkin, ce n'est pas s'avancer que de dire que la créativité remue sa famille entière. Entourée de créatifs, de gens qui « font des choses », Lou Doillon a dû trouver son art, ses arts. Voilà comment elle a fait et continue à le faire.

Claire Laffut ne fait que commencer
Chanteuse, actrice, mannequin, peintre, directrice artistique, tatoueuse... Claire Laffut aussi sait faire beaucoup de choses, et pourtant si l'on en croit son âge, sa créativité ne peut qu'être jeune ! En mars dernier, l'artiste belge sortait son premier morceau, Vérité, ou s'étalaient une voix, une écriture, une patte déjà bien établies. Cela tient peut-être au fait qu'elle a affûté sa créativité à coups de pinceau et de « compétitions secrètes ».

India Mahdavi, architecte de ses créativités
Née à Téhéran d'une mère égyptienne et d'un père iranien, élevée entre les États-Unis et l'Allemagne et professionnellement implantée en France depuis plus de 20 ans, l'architecte et designer India Mahdavi est à la croisée des mondes. C'est avec cet héritage multiculturel qu'elle parvient à nous raconter une histoire avec chaque design et qu'elle entretient sa créativité unique.

Bettina Rheims, (danseuse) étoile de la photo
On ne présente plus la présidente du jury photographie du Festival de Hyères 2018. Son objectif a capturé les femmes, questionné le genre, la religion, les animaux, en 20 livres qui font date. Au micro du 3.55, on apprend qu'elle est très tôt tombée amoureuse du mot « photographe » et qu'elle compare très sérieusement la pratique de la photo à celle de la danse. Il ne vous reste plus qu'à écouter pour comprendre pourquoi.

Tilda Swinton : une créativité, 1000 visages d'actrice
Dans cet épisode, Tilda Swinton commence par rappeler qu'elle ne se considère pas comme une actrice. Elle ne se voit pas comme une interprète, mais comme la collaboratrice à part entière des réalisateurs ou scénaristes qu'elle choisit. Il fallait au moins ça pour comprendre le talent fou du plus grand caméléon du cinéma de notre époque.

Tagged:
Chanel
Lou Doillon
Podcasts
tilda swinton
bettina rheims
Hyères 2018
malik djoudi
claire laffut
India Mahdavi
Jean-Pierre Blanc