the paranoyds, la plus jolie relève du rock californien

Le groupe le plus cool de la côte ouest commence l'année sur les chapeaux de roues avec la sortie d'un nouvel EP – à découvrir en exclusivité sur i-D. Pour l'occasion, ils reviennent avec nous sur leurs multiples inspirations.

par i-D Staff
|
13 Février 2017, 9:30am

Vous n'avez pas besoin de nous pour vous rappeler à quel point notre monde est bizarre, voire effrayant en ce moment. Cependant, il est important de se rendre compte que tout ne va pas si mal. Contre mauvaise fortune bon cœur, nous sommes ravis de vous annoncer que Staz Lindes - mannequin Yves Saint Laurent et chouchou d'i-D - et son groupe de garage punk, The Paranoyds, viennent de sortir une suite à leur EP After You, sorti en 2016. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, il est également disponible en exclusivité sur i-D.

Eat Their Own sort en version k7, un format quelque peu désuet mais qui rendra beaucoup d'entre nous hyper nostalgiques. L'ensemble est exceptionnel et profondément cathartique. Les cinq titres, Sleep Paralysis, Freakout, Pet Cemetery, Bear et Sunburn s'enchaînent comme les chapitres d'un roman noir avec un côté nineties et juvénile façon Chair de poule.

« Dans le groupe, nous sommes tous immigrés ou descendants d'immigrés, nous disait Staz il y a quelque temps. Je ne saurais comment exprimer tout l'amour et le respect que nous portons à nos fans. Tous sans exception. Sachez que jamais votre identité ne vous portera préjudice dans nos concerts. Ils ont toujours été et seront toujours ouverts à tous. Ils seront toujours un refuge face au cauchemar que notre pays est en train de vivre. Freaks, restons solidaires. »

1. Sleep Paralysis
« Cette chanson parle de l'insomnie et de la paralysie du sommeil - immobile, de nombreuses idées vous traversent l'esprit et c'est pire que n'importe quel cauchemar. Comme si le diable s'allongeait à vos côtés ! »

2. Freak Out
« Dans ce titre, on parle du désir des hommes à paraître viril tout en assumant une part de féminité. Une dualité qui rend certains mecs un peu timbrés. On aimerait juste dire qu'il est plutôt normal et sain aujourd'hui de vouloir allier ces deux opposés. »

3. Pet Cemetery
« Vous avez vu Simetierre, le film adapté du roman de Stephen King ? Si ce n'est pas déjà le cas, faites-le. Il m'a (ndlr Staz) énormément inspiré dans l'écriture de cette chanson. La fin du film est super romantique. Elle m'a particulièrement inspirée. La chanson parle d'un couple qui retrouve une vie ensemble dans l'au-delà après s'être fait enterrer côte à côte dans un cimetière pour animaux. Peut-on imaginer une fin plus romantique que ça ? »

4. Bear
« Ah, Bear… C'est la chanson qu'on adore jouer en live. Si vous venez nous voir, vous comprendrez pourquoi. La chanson parle principalement du désir de quitter la routine, de ne pas se laisser aller au confort d'une vie qui stagne. »

5. Sunburn

« La Californie est une région formidable pour grandir. C'est aussi une région pleine d'ambivalences, à la fois géniale et très superficielle. Et comme tout le monde le sait, on attrape forcément des coups de soleil à force de flâner au bord de l'eau. »

Credits


Texte Frankie Dunn

Tagged:
rock
Staż
paranoyds
eat their own