Publicité

des pièces rares margiela en vente dans un cinéma porno parisien

Et ça se passera ce week-end.

par i-D Staff
|
03 Mars 2017, 5:25pm

Fétichistes de la botte Tabi, réjouissez-vous ! Il existe un lieu à Paris qui comblera tous vos fantasmes et désirs de Martin Margiela. Le plus emblématique des cinémas pornos de la capitale se métamorphosera pour l'occasion en boutique Margiela ce weke-end. Byronesque, magasine en ligne et e-commerce de pièces vintage a rassemblé les plus belles pièces du créateur belge iconique. Oui, vous avez bien entendu. Vous vous rendrez donc au Beverley, au 14 rue Ville Neuve.

On y découvrira les pièces qui ont fait le succès et toute l'irrévérence de Martin Margiela : des veste faites à partir de gants de cuir au collier en perruque en passant par la paire Tabi qui, sur le podium de la collection en 1996, étaient attachées aux pieds des mannequins à grands renforts d'adhésif. La figure la plus énigmatique de l'histoire de la mode moderne mérite bien qu'on s'y attarde et qu'on s'y plonge.

« Le mystère que Martin Margiela a créé autour de sa marque n'est plus, aujourd'hui, rappelle le fondateur de Byronesque, Gill Linton. On se prend tout dans la figure aujourd'hui et plus rien n'est laissé au hasard. On passe notre temps à l'attendre mais rien ne change dans la mode donc les gens puisent dans le passé pour trouver leur inspiration. Vetements ont eux aussi participé à cette excitation autour des silhouettes Margiela. Dans le bon sens. Ils sont venus combler un manque qu'on avait tous et qui n'a fait qu'accroitre l'envie de s'approprier l'original : Margiela, donc. » 

Byronesque a donc rassemblé une collection des plus grands « hits » Margiela pour célébrer ses origines. Réunir ces chef d'œuvres datant de 1989 - les débuts de la marque - n'a pas été chose facile. Et c'est l'occasion rêvée de trouver, voire d'acheter, des pièces extrêmement rares, le genre de truc qu'on ne trouve pas sur eBay. « Depuis quelques années nous avons essayé de réinventer l'industrie de la mode vintage en la rendant plus moderne, créative et provocante, et les gens commencent à apprécier. Nous avons été approchés par des collectionneurs exceptionnels qui viennent des quatre coins du monde, comme Quidam de Revel à Paris, ils nous ont choisis pour être les premiers à vendre leur collection Margiela. La collection a ensuite grandi. Notre première « rétrospective mode à vendre » s'est faite à New-York, c'est la première fois que nous en dédions une à un seul créateur. Et nous sommes très contents que ce soit Margiela. On espère que les gens se rendront compte de notre respect de la tradition Margiela. Cependant, nous ne mettons pas les pièces sur un piédestal. La Fashion Week n'a pas besoin de plus de représentation de ce genre. Nous rendons hommage à Margiela et son approche subversive de la beauté. » Les fans du Margiela vintage devront courir : ouverture de samedi 4 à dimanche 5 mars oblige. 

2017. Mettez donc vos Tabis, votre trench asymétrique et ramenez-vous au Beverley.

Credits


Texte : Felix Petty
Images courtesy Byronesque