Publicité

une projection de wonder woman exclusivement réservée aux femmes fait polémique

Certains internautes de sexe masculin ont pointé du doigt le 'sexisme' de cet événement organisé par une salle de cinéma américaine à Austin.

par Hannah Ongley
|
30 Mai 2017, 8:04am

Les hommes fragiles n'ont pas disparu. Ils se sont juste donné rendez-vous dans la section commentaires d'une certaine page Facebook - celle d'un cinéma américain, le Adamo Drafthouse d'Austin, précisément. Pourquoi ? Car la salle a eu le toupet de proposer une projection entièrement dédiée et réservée aux femmes du très attendu Wonder Woman. Pour quelques hommes (#pastousleshommes), il s'agit rien de moins qu'un crime ségrégationnel semblable à ceux commis sous les lois Jim Crow. Oui, vous avez bien lu. 

« Veuillez nous excuser messieurs mais nous embrassons notre girl power en disant 'Interdit aux Garçons' le temps d'une nuit à Alamo Ritz », pouvait-on lire dans la description de l'événement affiché sur le site du cinéma d'Austin. « Et lorsqu'on dit "réservé à toutes les personnes qui s'identifient comme femmes uniquement", nous le pensons. Les personnes qui auront participé à cette projection - des ouvreuses aux projectionnistes en passant par l'équipe en cuisine - seront des femmes. »

Compte tenu du grand nombre de réactions que cet événement a suscité, il est malheureusement impossible de vous en faire un résumé net et précis : plus de trois mille commentaires ont été publiés sur le post Facebook. On peut néanmoins déplorer le nombre conséquent de « mansplainations » provenant d'hommes hurlant au « sexisme », à la « discrimination », faits historiques douteux à l'appui : « Wonder Woman a été créée dans les années 1940 dans le but de devenir une figure émancipatrice et de nombreuses personnes, hommes comme femmes, se réjouissent de la retrouver sur grand écran, peut-on lire de la part d'un internaute masculin. Je doute que les créateurs originels aient jamais eu l'idée de planifier des projections uniquement ouvertes aux femmes.» Soit.  

Malgré son « sexisme dégoûtant » l'événement a été partagé des milliers de fois et les places se sont vendues dans la seconde. Ne paniquez pas devant tant de discrimination, à ce qui paraît, une séance ET est exclusivement réservée à tous ceux et toutes celles qui s'identifient comme clowns. Une idée d'un internaute apparemment très agacé par les manières du cinéma d'Austin. 

Credits


Texte : Hannah Ongley
Image via YouTube