Kano shot by Olivia Rose

hits 2016 : le meilleur du grime

DJ Cable s’occupe de la BO de votre rentrée.

|
janv. 3 2017, 4:30pm

Kano shot by Olivia Rose

DJ Cable connaît le grime comme personne.Il le connait tellement bien qu'il serait presque capable de mixer les mains dans les poches. Né dans l'Essex, le DJ résident de la radio 1Xtra, connu pour ses sélections variées allant du hip-hop à la bass music en passant par le grime, est triple champion DMC. Pour célébrer une année triomphante pour le grime, Cable a concocté un mix électrisant de plus de 2 heures de son UK Underground, avec tous les cartons de l'année (Skepta, Kano, Stormzy, Wiley), les nouveaux venus (Coco, Blakie, Grim Sickers) et les anciens comme Armour, Syer B, Stormin et Nikki S & Nyke. Appuyez sur play en-dessous et vous revivrez 2016 dans toute sa splendeur Grime…

Salut DJ Cable. Pourquoi avoir fait ce mix ?
J'ai essayé de représenter le spectre du Grime tout entier, des bangers les plus connus aux nouveaux MC émergents et producteurs de talent, le côté instrumental des choses. J'y ai aussi ajouté un certain nombre de mes sons préférés et des morceaux à moi ou provenant de mon label, Triangulum. Il y avait une véritable cargaison de trucs que j'aurais voulu faire rentrer dans le mix, des morceaux que j'aime beaucoup mais qui auraient rendu le mix trop chargé, il aurait pu largement dépasser les trois heures, mais je pense que j'ai fait du bon boulot.

Te souviens-tu de la première fois que tu as écouté du grime ?
Dilemma de So Solid est pour moi l'un des tout premiers disques grime, donc je dirais la première fois que j'ai écouté ça et que j'ai vu So Solid en live au MOBO à la télé. Par ailleurs, écouter I Luv U, dans une compilation qu'un ami m'avait fait à l'université, a été un moment d'exception. Je n'avais jamais vraiment écouté quelque chose de ce genre en termes de production - ça sonnait vraiment brut. Peu après, j'ai eu un petit job chez Chemical Records, j'avais accès à tous les vinyles, du coup j'ai commencé à véritablement digger et découvrir de nouveaux trucs quand je n'étais pas en train de faire mes battles hip-hop. C'est là que j'ai finalement découvert les noms de certains morceaux comme Eskimo ou Creeper, puis j'ai réalisé, « Ah ! c'est CE morceau que j'écoutais sur ces vieilles cassettes ! »

Ton top 3 des « moments grime » de l'année ?
Sans véritable ordre…
1) Skepta qui gagne le prix Mercury
2) Boy Better Know à l'affiche du Wireless Festival
3) Dizzee qui joue Boy in da Corner dans sa totalité. C'est clairement quelque chose que j'aimerais voir plus souvent. Je sais que Kano l'a fait avec Home Sweet Home mais imagine-toi In at the Deep End ou Treadin on Thin Ice / Playtime Is Over en live ? Ce serait fou.

Les meilleures punchlines de 2016 ?
Toutes celles de 3 Wheel Ups sont hors du communs pour moi. Armour sur Pepper Pot de P Jam est super aussi. Pareil pour GHSTLY XXVII dans 3310, et tout ce que fait Ghetts. P Money et Blacks ont aussi fait de sacrés morceaux, l'album de Flowdan a démontré une sacrée dose de travail, tout le monde était en forme sur Arrogant Stance de Darkness, et le flow de Grim Sicker sur Kane est dingue. Ouais, y'a eu vraiment pas mal de très bon morceaux cette année.

Les meilleurs producteurs de grime en 2016 ?
Mec, c'est une sacrée question. Rude Kid et Sir Spyro étaient en feu cette année- Mud et Topper Top sont de vrais bons disques, pareil pour Dun Know Already. Spooky a aussi été très constant cette année, tout comme JLSXND7S, Gundam, Filthy Gears, Darkness, et certains labels comme White Peach et Boxed qui ont sorti de très bons disques fait par des producteurs talentueux.

Les nouveaux arrivants ?
AJ Tracey a définitivement connu une grosse année, mais des artistes comme Grim Sickers, Big Zuu, Reece West, Big John et GHSTLY XXVII (Ghostly) qui, même s'ils sont présents depuis un certain temps, ont aussi élargi leurs audiences en sortant des super morceaux. Ets et Blakie ont aussi eu une belle année. Côté producteurs, Filthy Gears, Rapture 4D et Darkness se sont vraiment trouvés en 2016. On peut s'attendre à de très belles choses d'eux.

Etais-tu au Alexandra Palace pour le show de Skepta ?
Malheureusement non, je mixais ce soir là, mais je me suis tenu informé sur les réseaux sociaux. Je suis dégouté de ne pas avoir pu prendre part à cet événement historique. ça avait l'air dément. Les rappels ont été incroyables apparemment;

La collaboration OVO (October's Very Own) + BBK (Boy Better Know), qu'est-ce que ça veut dire pour le genre selon toi ?
C'est une question intéressante. D'après ce que j'ai cru comprendre, Drake est un véritable fan du genre et de la culture musicale britannique en général. A côté du remix d'Ojuelegba on attend toujours une vraie collaboration. Du moment que c'est naturel ça me va. De plus, si ça nous permet d'atteindre une audience plus large de personnes qui n'écouteraient pas forcément du grime ou qui ne saurait pas par où commencer avec ce genre de musique, alors oui bien sûr que ce serait une bonne chose, non ? En tout cas, je pense que les gens ne comprennent pas que cette signature est la première étape de l'acceptation du genre aux Etats-Unis. Ils doivent vraiment se rendre compte qu'il existe un soutien aux USA (et au Canada) depuis des années - J Cush, Starkey, Dev 79, Shiftee & Matt Shadetek ont mis la main sur le genre depuis des années, pareil pour certains artistes Canadiens comme Tre Mission. En parlant du Canada, Kardinal Offishall à aussi fait un remix du fameux Pow pour Semtex il y a quelques temps. Il y a toujours eu un soutien et un intérêt outre-Atlantique.

Quel avenir pour le Grime ?
Si je devais prédire quelque chose, je dirais que même s'il existe déjà certaines collaborations, l'an prochain sera peut-être la bonne année pour des collaborations plus importantes, que ce soit entre OVO et BBK ou autre. Sinon, il y a toujours une bonne dose de soirées, d'émissions de radios, de sons, de vidéos et de concerts en ce moment. Je ne serais pas contre un peu plus de véritables shows à grand échelle, dans le genre de celui de Skepta au Ally Pally - peut-être venant d'artistes comme Wiley par exemple ?

En ce qui concerne l'intérêt actuel pour la scène, je pense que beaucoup de personnes s'interrogent sur les labels qui mettent leurs nez partout ou encore à propos de l'argent balancé n'importe comment, comme avec le dubstep il y a quelques années. Pareil avec la musique house. Mais la beauté du grime c'est que tu peux le mettre dans une boîte. Il n'y a pas de check-list. C'est seulement lorsque tu peux mettre quelque chose dans une boîte que tu comprends que ça sature. Tous les deux ou trois ans quelque chose va se passer et tout le monde dira : « Le grime est de retour ! » Mais en réalité il ne disparaît jamais. C'est un élément essentiel de la culture Britannique.

De plus en plus d'artistes prennent le contrôle en sortant leurs propres musiques à leur façon, et ça marche. Ce style est la preuve que tu peux réussir sans avoir le soutien d'un gros label. Si tu as une fan-base assez importante et que tu es constant, tout est possible. Tu peux même te faire une place dans les classements des meilleures ventes avec un freestyle. C'est une bonne période pour les artistes indépendants et c'est une bonne période pour la musique du Royaume-Uni en général.

Credits


Texte : Hattie Collins