getty images interdit les photos de mannequins retouchées

Le leader des banques d'images a demandé à ses contributeurs de ne plus lui soumettre d'images où les corps sont amincis ou grossis par la retouche.

par Hannah Ongley
|
27 Septembre 2017, 5:09pm

Alors qu'Instagram alimente régulièrement le débat autour de l'image du corps depuis son apparition, la politique de Getty Images suscite généralement peu d'écho. Et pourtant : le leader des banques d'images se révèle strict quand il s'agit de retoucher le corps des mannequins. Getty Images iStock a donc récemment demandé à ses contributeurs « de ne pas soumettre de contenu créatif qui montrerait des mannequins dont les corps ont été retouchés pour leur donner l'air plus mince ou au contraire moins maigres. »

Une démarche admirable ? En quelque sorte, oui. Ce qui est sûr, c'est que cette demande en dit long sur l'effet de la pensée « body-positive » sur la réputation des images retouchées. Le timing de cette demande n'est pas anodin, et pas seulement parce que la Fashion Week parisienne bat son plein. Le 1er octobre, une nouvelle loi française est entrée en vigueur, imposant la mention « photographie retouchée » sur toutes les images photoshoppées. Le prix à payer sen cas d'infraction ? Une amende de 37 500 euros, dont le montant peut être porté à 30% des dépenses consacrées à la publicité. Cette loi censée combattre les désordres alimentaires chez les jeunes s'applique à la presse papier et en ligne, ainsi qu'aux campagnes publicitaires, aux affiches et aux catalogues.

« Exposer des jeunes à des images normatives du corps totalement irréalistes entraîne un sentiment d'auto-dévalorisation et une baisse de l'estime de soi qui peut avoir des impacts dévastateurs sur la santé, » assurait la ministre de la Santé française, Marisol Touraine, en annonçant la nouvelle législation l'année dernière. Une des nouvelles règles associées stipule que les mannequins doivent présenter un certificat médical pour travailler en France, comme c'est notamment le cas en Californie.

La nouvelle condition de Getty n'est pas vraiment une victoire pour la diversité de la beauté. L'email de la compagnie indique que « certains changements faits sur les mannequins, comme les changements de couleur de cheveux, de forme du nez, ou les retouches sur la peau, n'entrent pas dans le domaine de cette nouvelle loi, et sont donc encore acceptables. » Mais réjouissons-nous déjà de voir l'industrie de la mode s'intéresser aux répercussions psychologiques causées par l'amincissement numérique.

Un peu plus tôt ce mois-ci, James Scully – le directeur de casting grande gueule qui dénonçait le mauvais traitement des mannequins Balenciaga l'an dernier – dévoilait qu'un accord avait été passé entre les conglomérats rivaux de la mode LVMH et Kering pour bannir la taille zéro et les mannequins mineurs des défilés Gucci, Dior et Louis Vuitton. « C'est un énorme pas en avant, de la part de deux compagnies très importantes, écrivait-il sur Instagram. Ils veulent que ces règles deviennent permanentes. Espérons que d'autres groupes suivent rapidement. »

i-D a contacté Getty Images pour avoir des commentaires. Cet article sera mis à jour si nous obtenons des réponses.

Tagged:
photoshop
Mannequin
Eating Disorders
Getty
retouche