Carte blanche à Flávio Juán Núñez et Laurent Tijou au 3537

À l’occasion de la rétrospective PAST BONES PRESENT FLESH FUTURE OMEN au 3537, les artistes Flávio Juán Núñez et Laurent Tijou se sont confiés à i-D sur leur vision de la Haute Couture, de la transmission et de la performance.

par Julie Le Minor
|
11 Février 2022, 4:43pm

Depuis son ouverture dans l’hôtel de Coulanges, rue des Francs-Bourgeois, le 3537 propose des expositions singulières et protéiformes où se croisent différentes scènes artistiques. Jusqu’au 13 février prochain, l’espace accueille une double rétrospective jamais présentée au public où se mêlent les œuvres de Flávio Juán Núñez et Laurent Tijou, deux passionnés de Haute Couture et d’artisanat passés par les rangs des plus grandes maisons de mode. Le premier, diplômé de La Cambre et lauréat de la première édition du Prix LVMH pour les Jeunes Créateurs de Mode en 2014, a collaboré avec Dries Van Noten, Martin Margiela ou encore Hermès en tant que designer et artisan-façonnier. Le second s’est établi au sein de l’univers de la bijouterie, après des études de costumier-théâtre et de styliste-modéliste, en tant qu’artisan d’art pour des maisons comme Mugler, Yohji Yamamoto ou John Galliano. 

Leur rencontre en 2015 donne naissance à une collaboration artistique féconde et une production artisanale de bijoux pour les collections Haute Couture de Jean Paul Gaultier. Uni par leur vision d’excellence de la Haute Couture, leur passion pour l’intelligence de la main et la mémoire des savoir-faire, le duo créatif présente pour la première fois une rétrospective de ses œuvres, fruit de dix années de recherches et d’explorations. “Après trois décennies, pendant lesquelles nous avons respectivement travaillé auprès d’esprits visionnaires qui ont révolutionné l’histoire de la Haute Couture, s’est posée la question de la transmission”, confient les deux artistes. “Comment retranscrire le patrimoine immatériel qui nous a été légué ? Comment présenter et réunir les innovations artisanales que nous avons inventées ?

L’exposition se découvre ainsi comme un labyrinthe de savoir-faire et de traditions où le corps sculpté se juxtapose à la photographie et où l’objet devient à la fois masque, parure et œuvre d’art. Présentée avec le soutien d’Adrian Joffe et de Dover Street Market, sur l’invitation de Romain Eugene Campens, cette expérience sensorielle pluridimensionnelle est comme un voyage temporel à travers des ensembles photographiques, sculpturaux et performatifs spécialement conçus pour investir le 3537. “Nous avons articulé l’exposition dans l’espace du 35-37 pour offrir des temps multiples dans les espaces du lieu à travail trois médiums. La visite : en passant du recueillement à la contemplation. La performance : en passant de la transformation à la sublimation. Le livre qui regroupe l’intégralité des séries qui ne sont pas présentées dans l’exposition.” Avec cette première rétrospective pluridisciplinaire PAST BONES PRESENT FLESH FUTURE OMEN, Flávio Juán Núñez et Laurent Tijou se présentent ainsi comme les artisans de leur propre vision créative.

La rétrospective PAST BONES PRESENT FLESH FUTURE OMEN est visible au 3537 du 3 au 13 février 2022 et PASSING, la performance écrite par Flávio Juán et Corey Scott-Gilbert sera performée par Flávio Juán Núñez les 11 & 12 février à partir de 20h.

Tagged:
Paris
Art
exposition
3537