Quelques considérations sur la reprise "coronavirus" d'Imagine par diverses célébrités

Tout cela est-il vraiment indispensable ?

par Roisin Lanigan
|
19 Mars 2020, 3:53pm

A chaque jour son lot de réactions plus ou moins décalées provenant de célébrités, en réponse bau Coronavirus, naturellement. Hier, Vanessa Hudgens s'excusait d'avoir accidentellement plaidé en faveur de l'eugénisme et l'inévitable Bono écrivait un titre pour soutenir les personnes luttant contre la pandémie. Et aujourd'hui, toute une flopée de riches célébrités ont uni leurs forces pour une reprise d'Imagine de John Lennon.

Dans un clip a capella assez hypnotisant, Gal Gadot mène un groupe de célébrités disparates dont Kristen Wiig, Jamie Dornan, Natalie Portman, Ashley Benson, Zoë Kravitz et Amy Adams, entre autres, qui reprennent chacune un vers du fameux hymne écrit en 1971 par l'ancien Beatles.

Les réactions ont été pour le moins mitigées. Si certains ont retweeté avec des emojis coeurs, d'autres ont qualifié la tonalité de la vidéo de lourde et ennuyeuse, l'accusant même de rendre la situation "encore pire que ce que nous le pensions". Car il s'agit, après tout, d'un clip posté par des célébrités terrées dans de belles maisons isolées, avec un accès à des soins de santé adéquats et des stocks qui ne les obligent probablement pas à faire la queue à 8 heures du matin devant Carrefour, ni à se battre avec des inconnus pour des tagliatelle. De leur environnement relativement serein, peut-être - juste peut-être ! - est-il un peu plus facile d'imaginer un monde où il n'y a "no pain or hunger" ni douleur ni faim. Et peut-être est-il un peu plus difficile d'imaginer "a world with no possessions", un monde sans propriété privée.

Si un commentateur persifle qu'une telle video "constitue une ruine pour la musique", un autre fait remarquer que "cette version "Gal Gadot and friends" de Imagine aurait constitué un scénario parfait pour un épisode de 30 Rock dans lequel Jenna enragerait de ne pas être sollicitée pour participer à une telle opération, et annoncerait publiquement qu'elle est atteinte du coronavirus, juste pour attirer l'attention." Un autre critique, musical et cinématographique, compare l'énergie que dégage ce clip à celle du film Cats.

Certes, il y a bien plus horrible et sinistre que ce clip, mais les réactions négatives envers les "prises de position", souvent déconnectées, des célébrités illustrent une demande de concret et d'actions, au-delà des gadgets et autres coups de com. Chères célébrités au grand coeur, plutôt que de vous précipiter pour inonder le monde entier de contenus qui n'aident réellement personne, il serait peut-être préférable de temporiser et d'examiner comment votre influence et vos millions de dollars de revenus pourraient être mieux utilisés. Suivez peut-être l'exemple de l'entraîneur et ancien footballeur Gary Neville, qui a annoncé hier qu'il allait fermer les hôtels qu'il possède avec Ryan Giggs, pour octroyer les chambres libres aux personnel médicaux, qui en ont bien besoin, car sur le front de manière permanente. À l'heure actuelle, les actions concrètes valent plus, littéralement, que l'envoi d'ondes positives.

This article originally appeared on i-D UK.

Tagged:
Culture
communication
lutte des classes
Coronavirus
Gal Gadot