Rencontrez les étudiants en mode qui viennent de présenter leurs travaux de fin d’études lors du premier Global Design Graduate Show.

À partir d’aujourd’hui, vous pouvez voter pour vos candidats favoris dans chacune des catégories art et design.

par Tom George
|
19 Août 2020, 3:00pm

Nous avons reçus près de quatre mille propositions pour le tout premier défilé online Global Design Graduate Show, sur lequel i-D a fait équipe avec ARTSTHREAD pour ainsi donner aux futurs diplômés de 2020 en art et design une opportunité de présenter leur travail. Puisque les votes sont ouverts depuis aujourd’hui, nous voulions vous présenter quelqu’unes des étudiantes dans la catégorie mode, en collaboration avec Gucci. Découvrez le travail d’Alice Khor à Londres, Marina Kozomora en Serbie et Noor Hotait à Dubai, alors qu’elles vous racontent leurs expériences en concevant leurs collections à la maison.

Vous pouvez voter pour vos candidats favoris dans toutes les catégories art et design ici !

pjimage (59).jpg

Alice Khor, 24 ans, Bachelor of Arts, Fashion Design et développement à l’UAL, London College of Fashion.

Quel est le thème de votre projet de fin d’études?
Connecter des éléments traditionnels de mon pays d’origine, la Malaisie, avec les nouvelles technologies.

Où êtes-vous? Décrivez votre espace de travail.
Je suis confinée chez mon ami à East London où j’ai transformé la salle à manger en espace de travail.

Comment la pandémie a changé votre projet de fin d’études?
Je n’ai plus eu accès aux machines qui permettent de couper au laser (l’une des techniques principales de mon projet), mais j’ai pris le temps de me réorganiser et ainsi trouver des méthodes digitales pour créer et présenter mon travail.

Qu’espérez-vous à l’avenir?
Faire des changements positifs et éthiques dans la mode.

pjimage (60).jpg

Marija Kozomora, 21 ans, Bachelor of Arts, Fashion Design à l’IED de Barcelone.

Quel est le thème de votre projet de fin d’études?
Ma collection s’appelle MANTRA, elle explore l’eco-couture, les ressources naturelles et le pouvoir de la slow fashion.

Où êtes-vous ? Décrivez votre espace de travail.
Je suis chez mes parents dans la campagne serbe. J’ai transformé mon ancienne chambre en studio, et la maison a aussi un grand jardin, ce qui est parfait pour créer ma collection.

Comment la pandémie a changé votre projet de fin d’études?
Le fait même de ralentir m’a aidé à mieux comprendre le message de mon propre projet, cela m’a transformé en tant qu’être humain, et en tant que personne créative.

Quels sont les défis à relever en présentant votre travail online?
Mon travail est très détaillé, très texturé, et cet aspect pourrait être perdu à travers une image qui ne permet pas de toucher, de ressentir, même de sentir le vêtement.

pjimage (61).jpg

Noor Hotait, 22 ans, Bachelor of Arts, Fashion Design à l’American University de Beyrouth.

Quel est le thème de votre projet de fin d’études?
J’ai intitulé mon projet The Poet At Dusk, c’est une lettre d’amour à mes ancêtres bédouins.

Où êtes-vous? Décrivez votre espace de travail.
Au début, j’étais dans mon studio à Beyrouth, heureuse devant ma machine à coudre, qui me permettait de ne pas prêter trop attention à ce qui se passait à l’extérieur, mais au mois de mars, j’ai du rentrer à Dubai et travailler uniquement sur mon ordi, en digital.

Quel conseil auriez-vous aimer recevoir au début de votre projet de fin d’études?
De ne pas trop essayer de tout planifier dans la vie.

Qu’est ce qui vous a aidé à passer ces derniers mois?
Faire des gâteaux et regarder Queer Eye.

Qu’espérez-vous à l’avenir?
L’industrie de la mode est en train de changer sous nos yeux, et j’espère faire partie de ce mouvement.

Vous pouvez voter pour vos favoris ici!