le saint laurent nouveau est arrivé

Le premier jour de la Fashion Week parisienne, Anthony Vaccarello a dévoilé sa première collection très attendue, entre héritage Yves Saint Laurent et modernité Saint Laurent.

|
28 Septembre 2016, 10:45am

Saint Laurent spring/summer 17

Il y a cinq mois, le designer italo-belge Anthony Vaccarello était annoncé successeur d'Hedi Slimane à Saint Laurent. Prendre la suite d'un créateur aussi pop et idolâtré que Slimane est une opération qui se doit d'être accomplie avec humilité. Vaccarello a géré cela avec attention et précision, évitant la continuation de l'esprit jeune, rebelle et rock'n'roll de son prédécesseur. Sa première collection pour la maison, qui va piocher dans les racines glam du Yves Saint Laurent des années 1980, établissait le pont idéal entre la collection couture d'adieu de Slimane la saison dernière et la nouvelle ère qui s'annonce. « Je voulais juste m'amuser et jouer avec l'idée qu'on a de Saint Laurent, » expliquait brièvement le créateur aux journalistes après le défilé. 

Saint Laurent printemps/été 2017

Dans ses notes de défilé, Vaccarello cite comme inspiration l'influence de Paloma Picasso sur la collection Saint Laurent Scandale de 1971, « irrévérencieuse et dérangeante aux yeux de la société ». On peut légitimement se demander s'il y faisait référence à sa propre position, celle, complexe, de relancer une marque comme Saint Laurent. Malgré toute la vénération pour le passé de la marque que l'on retrouvait dans la collection, la patte Vaccarello était loin d'être absente. « Sexy » semble un bon mot pour la décrire. Le sexy des années 1980 que Vaccarello a découvert en grandissant devant MTV et les super modèles. À cet héritage passé, il a ajouté ses contemporaines : Freja Beha, Anja Rubik, Selena Forest et Yasmin Wijnaldum. Mais Vaccarello a également injecté les éléments qui ont défini la marque pendant le règne de Slimane : le denim, le skinny jean, les vestes… Il y a apporté son propre flair pour l'asymétrie, via des minijupes déconstruites et son amour pour la veste utilitaire et spacieuse - quelque chose qui pourrait bien prendre de l'ampleur pendant son mandat à Saint Laurent. 

Saint Laurent printemps/été 2017

Le plus bel hommage à l'héritage de Saint Laurent était à trouver dans les références régulières au Smoking, et les différentes variations de la pièce culte qu'en a trouvé Vaccarello. Un unique look masculin aura trouvé sa place dans le défilé : un indice sur ce que l'on peut attendre de la collection homme de janvier prochain. Pour Vaccarello, reprendre les rênes d'une maison rapidement ressuscitée par son prédécesseur (Slimane n'y est resté que sept saisons) s'apparente à une réelle reconstruction - si ce n'est une déconstruction. Dans les saisons à venir, gageons qu'il continuera à fusionner l'héritage d'Yves Saint Laurent avec la vision contemporaine de Saint Laurent. Et qu'il finira par trouver sa propre voie au milieu de tout ça. 

Saint Laurent printemps/été 2017

Credits


Texte Anders Christian Madsen