pourquoi le t-shirt de cara delevingne énerve les féministes ?

La mannequin et actrice se réapproprie le slogan féministe d'un t-shirt pensé dans les années 1970. Une initiative qui a fait un tollé sur internet.

|
07 Décembre 2015, 4:05pm

Image from Cara Delevingne's Instagram.

Dans les années 1970, un groupe radical de lesbiennes séparatistes ont créé un t-shirt à l'image de leur mouvement. Un uniforme féministe "vintage" qui renaît de ses cendres sur la toile depuis quelques semaines. Véritable relique féministe, son slogan "THE FUTURE IS FEMALE" soit "LE FUTUR EST UNE FEMME", a été repris à maintes reprises par quelques marques qui proposent une version moderne du t-shirt. Et s'il ne fait aucun doute que les intentions de chacun sont tout à fait louables, un doute subsiste sur le respect des droits d'auteur et sur la légalité de telles reproductions.

Le mois dernier, le magazine i-D publiait un article sur les origines de ce slogan et de ce fameux t-shirt floqué des années 1970 illustré par un cliché de la photographe Liza Cowan pris en 1975. Sur cette photo, son ancienne petite amie Alix Dobkin prend la pose et arbore fièrement le t-shirt en question, peu de temps après sa création. 

Alix Dobkin wearing the original t-shirt in 1975. Photography Liza Cowan. 

Récemment, la directrice du studio de créationOtherwild, Rachel Berks a redécouvert cet imprimé vintage sur h_e_r_s_t_o_r_y et a contacté la créatrice du slogan pour lui demander la permission de le reproduire et le vendre sur leur site web (spécialisé en vêtements accessoires queer). 25% des profits sont aujourd'hui reversés au regroupement américain de planification familiale, Planned Parenthood.

Le t-shirt a instantanément fait le buzz sur internet : plusieurs stars l'ont affiché fièrement sur leurs comptes Instagram comme Annie Clark of St Vincent qui en a également fait le don à sa petite amie, Cara Delevingne. Un geste salué sur le réseau social si bien que Cara a plus tard pris la décision de produire et de vendre sa propre version du t-shirt et de reverser les dividendes à la campagne de la Fondation des Nations Unies pour la défense des droits des filles, Girl Up.

Un coup dur à encaisser pour le studio Otherwild et ses défenseurs LGBTIQ qui accusent ensemble Cara Delavingne de s'être appropriée la création d'un tout petit business féministe et queer. Beaucoup reprochent également à la star d'aller à l'encontre du message porté par le slogan.

Cara de son côté clame haut et fort qu'Otherwild n'est en aucun cas à l'origine du slogan et qu'ils ne peuvent en réclamer l'exclusivité. Les membres de h_e_r_s_t_o_r_y ont choisi leur camp et se rangent du côté de Otherwild, fustigeant Cara dans un post Instagram qui se termine ainsi "Ce futur-là n'est pas une femme. Reportez-vous sur la page Instagram de Cara et dites-lui d'arrêter ses conneries ! Partagez ce message / soutenez #Otherwild."

Credits


Texte : Briony Wright