Images tirées du compte Instagram de Jonah Hill.

ce compte instagram compile les looks les plus fous de jonah hill

Le mystérieux fan caché derrière @jonahfits célèbre le récent couronnement de Jonah, passé d'acteur comique sympa à véritable icône de la mode.

par Roisin Lanigan
|
04 Janvier 2019, 12:35pm

Images tirées du compte Instagram de Jonah Hill.

Soyons très honnêtes : la première fois que l’on a vu Jonah Hill à l’écran dans le rôle de Seth, obsédé sexuel gênant du génial Superbad, on ne misait fort pas sur son devenir d’idole des jeunes hipsters du monde. Et pourtant, nous y sommes.

Le trajet vestimentaire qu’il a dû parcourir pour en arriver là aura été long et ardu. Après s’être tranquillement installé dans sa phase Superbad – une simple association jean/hoodie – notre Jonah s’est jété les pieds an avant dans une esthétique post-2000 douteuse : blazers mal taillés, Ray Ban et cols relevés (ironiquement la même dégaine que son personnage dans le film War Dogs, sorti en 2026). Ne vous y méprenez pas : si la star du Loup de Wall Street avait l’air mal dans ses fringues, c’est parce qu’il l’était : il portait encore trop de chemises aux imprimés aztèques, de paires d’Aviator et de jeans délavés pour être pris au sérieux et devenir le roi des branchés qu’il est aujourd’hui.

Quelques années plus tard, ses choix stylistiques sont devenus si influents que GQ l’a élu « sauveur du style ». « La culture a besoin de figure comme lui, » pouvait-on lire dans l’article, publié en 2017. La transformation a fait des émules : « J’ai envie de ressembler à la version 2017 de Jonah Hill, » écrivait un fan sur Twitter, avant de déplorer « ressembler davantage au Jonah de 2015 ». Cette année, elle a véritablement atteint des sommets de hype inattendus. Jonah Hill est devenue une icône, dont des légions de fans suivent méticuleusement les #OOTD (Outfit Of The Day) via le compte Instagram @jonahfits.

Pensée par un mystérieux fan de Jonah Hill, qui ne nous dira pas grand-chose à part qu’il a la vingtaine et travail dans la finance, l’idée de @jonahfits tient dans le nom du compte : un répertoire quasi quotidien du streetwear et des looks officiels de la star. « Franchement, je pensais qu’un compte dédié à Jonah Hill existerait déjà quand j’ai eu l’idée, raconte l’homme-mystère. Quand j’ai vu que ce n’était pas le cas, j’ai immédiatement su que ça pourrait intéresser les gens, alors je me suis lancé. »

Et il existe en effet un intérêt plutôt conséquent à tout ce qui touche aux tenues Jonah Hill. Chaque photo postée sur le compte – qu’elle montre Jonah en jogging rouge Palace, en t-shirts délavés Grateful Dead, en chemise de bowling ou en tenue noire du soir – est accompagnée de légendes enthousiastes, type : « le Roi Jonah », « big Jonah energy », « mon gars est bien musclé » ou encore « détends-toi, Jonah, le monde de la mode n’est pas encore prêt ».

Le créateur du compte Instagram nous explique que l’attrait exercé par Jonah est dû à son authenticité et son affinité avec la culture skate. Son dernier projet en date, Mid90s, est un film d’apprentissage justement articulé autour du skate, et l’acteur apparaît également dans la dernière pub de Palace pour l’ouverture de leur nouvelle boutique à Tokyo. « Toute son esthétique repose sur ses potes, et sur le fait de porter des vêtements faits par des gens avec qui il est en phase, nous explique-t-il. Il appartient également à une culture skate, et une grande partie de son style s’en inspire. Son authenticité est ce qui le distingue de tant d’autres célébrités. »

C’est peut-être cette authenticité qui explique que Jonah stimule à ce point l’imagination du monde de la mode, bien plus que d’autres figures scumbro comme Pete Davidson ou Bieber. Un article de Vanity Fair, qui décrit la montée du mouvement scumbro, le décrit comme « la rencontre du baboss et de Supreme » : « Une version du streetwear qui revêt l’ironie comme on mettrait un soupçon d’highlighter – un look casual, mais avec un côté bien plus précieux, » décrypte Kenzie Bryant. En tout cas, qu’io déambule en t-shirt Palace oversize, hoodie Lottie, ou sans pantalon vêtu simplement d’un manteau long et de baskets Adidas, Jonah a définitivement passé un cap.

« C’est un phénomène relativement récent, affirme @jonahfits, sur l’ascension de Jonah Hill dans le monde du streetwear. Surtout qu’il est une figure publique depuis longtemps. » Alors que Pete a été dénigré et moqué sur les réseaux sociaux pour son style et que la brève incursion de Justin Bieber dans l’esthétique scumbro a divisé ses fans, celle de Jonah l’érige à un tout autre niveau de crédibilité. Invité sur le podcast Failing Upwards, l'acteur consacrait récemment une grande partie de son temps de parole à expliquer le contexte de son désormais célèbre maillot des Phoenix Suns, au plus grand bonheur des fans.

Basculer vers un tout nouveau style peut aliéner les fans, mais ceux de Jonah semblent l’avoir suivi dans son évolution, de l'ado gauche au scumbro assumé, en passant par ce look minimaliste monochrome noir que n’auraient pas renié les jumelles Olsen – avec qui il a d’ailleurs été récemment été photographié. Du coup, @jonahfits ne se cantonne plus à poster des photos des tenues de Jonah accompagnées de blagues, de paroles ou de morceaux de rap : il crédite désormais les marques portées l’acteur et, surtout, où les fans peuvent se les procurer. Une manière de répondre aux demandes croissantes des followers.

En novembre dernier, Jonah Hill présentait la légendaire émission comique Saturday Night Live. Le principe ? Déclamer le monologue introductif et apparaître dans les nombreux sketchs qui émaillent la soirée et, dans ce cas, sont tout autant de tenues à décortiquer pour les fans. Sans surprise, les choix de l'acteur étaient dès le lendemain publiés sur le compte, et unanimement applaudis par les fans. Une preuve de plus, s'il en fallait, que, peu importe où Jonah ira, ses fans l'y suivront sans ciller.

Cet article a été initialement publié dans i-D UK.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
cinema
Instagram
Jonah Hill
Streetwear
scumbro
sleazecore