Publicité

le documentaire qu'il faut voir pour comprendre les femmes transgenres en 2017

Dans son tout premier documentaire, "My Trangender Life", la réalisatrice Melinte Reitzema raconte l'histoire de Lucy, une femme et danseuse transgenre. i-D a rencontré Melinte et Lucy pour parler de leur rencontre et de l'importance de lutter pour la...

par Charlotte Gush
|
11 Mai 2017, 10:50am

LUCY : My Transgender Life, le documentaire de la réalisatrice néophyte Melinte Reitzema, raconte la vie extraordinaire de Lucy Fizz - danseuse dans des soirées londoniennes comme Sink The Pink et pour ldes clubs comme The Box - et son parcours en tant que femme transgenre. À travers les interviews émouvantes de Lucy, sa mère, ses amis d'enfance et les fondateurs de Sink The Pink, Glyn Fussell et Amy Zing, le documentaire dépeint l'image d'une personnalité courageuse et pétillante - un parcours qui devrait nous donner à tous une bonne dose de courage.

Après avoir reçu le prix de la Meilleure Performance lors du festival du film New Renaissance à Amsterdam en mars dernier, LUCY a depuis été projeté lors du Fringe ! Queer Film & Arts Fest au showroom de Hackney. Nous avons rencontré Lucy et Melinte pour en savoir plus.

Lucy, lorsque Melinte t'a approchée pour faire ce film, quelle a été ta première réaction ?

Lucy : Lorsque Melinte m'a demandé si j'accepterais qu'elle fasse un documentaire sur moi, j'ai rapidement dit oui. En réfléchissant plus tard, j'ai pris conscience que cela pouvait me rendre très vulnérable mais que c'était important de bien le faire. Mais je faisais entièrement confiance à Melinte pour raconter mon histoire avec attention et sensibilité. Finalement ça a été assez simple d'oublier la présence de la caméra.

Melinte, c'est ton premier film. Qu'est-ce que tu as fait avant, tu as toujours voulu faire des films ?

Melinte : Avant cela j'ai essayé de devenir actrice. J'ai toujours voulu faire des films, je pensais simplement être devant la caméra, je n'avais jamais imaginé pouvoir les faire moi-même. Ma carrière d'actrice n'a pas évolué comme je l'espérais et j'ai fait une dépression. Mon ex petit-copain avait appris seul à faire des films et comme je voulais vraiment faire quelque chose dans ce domaine je me suis dit qu'il fallait que je tente de passer de 'lautre côtéde la caméra.

Pourquoi avoir choisi Lucy en tant que personnage principal ?

Melinte : J'ai trouvé une agence de communication en ligne qui commandait des court métrages sur le genre et offrait le budget nécessaire. J'ai tout de suite pensé à Lucy. Elle danse dans la boîte de nuit dans laquelle j'ai travaillé en tant que serveuse, The Box. Elle m'a toujours beaucoup impressionnée. Elle est magnifique et son énergie est contagieuse. Mon idée était de faire quelque chose exclusivement autour de son personnage. J'ai écrit un pitch à l'agence de communication qui n'a pas retenu mon projet. J'ai donc décidé de faire ce film malgré tout.

Racontez-nous cette expérience. Quels ont été les meilleurs et les pires moments ?

Lucy : Le meilleur moment de ce film (désolé je vais être un peu ringarde) a été d'apprendre à connaître Melinte et l'amitié qui est née de ce projet. Le plus dur a été de recevoir un message de ma mère après qu'elle ait vu le film. Dans ce message elle s'excusait de ne pas avoir pu être à mes côtés lorsque j'avais besoin d'elle et elle disait qu'elle avait le sentiment d'avoir échoué en tant que mère et que les gens la verraient comme telle. Je ne voulais vraiment pas qu'elle ait cette impression en voyant le film et je lui ai donc fait comprendre que les difficultés que nous avions eues relevaient du passé et qu'il fallait les oublier.

Melinte : Le meilleur moment a été d'apprendre à connaître Lucy et de plonger dans son histoire ; apprendre et comprendre ce que c'est d'être trans et de se battre pour imposer sa véritable identité. Le plus dur a été de faire ce film presque toute seule. Je ne savais pas vraiment ce que je faisais. Il y a eu des moments de doutes et de frayeur. J'ai parfois pensé que je n'étais pas légitime pour raconter l'histoire de Lucy. Mais elle m'a fait confiance et grâce au café et au livre de Julia Cameron The Artist's Way, j'ai réussi à finir ce film.

Que voulez-vous que le public retienne de ce film ?

Lucy : J'espère que mon histoire fera réfléchir les gens et les poussera à penser un petit peu plus à ce qu'ils sont et à ce qu'ils veulent être.

Melinte : J'espère que cela donnera aux autres personnes trans le courage de continuer à se battre pour ce qu'ils sont. J'espère que cela éduquera les gens qui, comme moi au départ, connaissent peu de chose sur le sujet. Les gens ont peur des choses qu'ils ne comprennent pas. C'est de cette méconnaissance que naissent les préjugés. Mais j'espère qu'en plus d'éduquer les gens sur la réalité des trans, ce film inspirera les spectateurs à être ce qu'ils ont envie d'être.

Êtes-vous heureuses d'avoir gagné le prix de la Meilleure Performance au festival New Renaissance ?

Lucy : Je suis super heureuse d'avoir gagné ce prix. Melinte et moi avons fondu en larmes lorsque nous avons récupéré le prix à Amsterdam, nous étions pleines de joie.

Melinte : Gagner ce prix a été incroyable. Lucy a fait un discours très rapide parce qu'elle était très émue, lorsqu'elle est revenue j'ai vu ses lèvres tremblantes et elle a commencé à pleurer, puis j'ai pleuré aussi. On était en train de pleurnicher dans nos sièges. Ensemble, nous avons vécu quelque chose d'exceptionnel. Lucy raconte son histoire avec tellement d'intégrité et moi c'est mon premier film, l'ensemble est très vulnérable donc cette récompense est géniale.

As-tu d'autres films prévus, Melinte ?

Melinte : J'ai tellement d'idées qu'il est difficile de choisir, mais je suis très intéressée par les problèmes de santé mentale. Un ami proche s'est suicidé l'an dernier et j'y pense tout le temps. Le suicide est la cause de mortalité la plus répandue chez les hommes et les femmes de moins de 45 ans. Je pense qu'il est temps que nous en parlions ouvertement. Je pense que nous devons nous ouvrir bien plus aux autres de manière générale.

Credits


Texte Charlotte Gush
Captures d'écran Lucy: My Transgender Life