bonnie banane et chassol nous ont mis le feu au coeur

Le projet « Aventure » du label Entreprise est un laboratoire musical à l’objectif simple : réunir deux artistes aux horizons différents. Première étape, Bonnie Banane et Chassol avec le morceau « Feu au lac ».

|
juin 8 2018, 11:42am

Sur ses EP, sur ceux de ses potes, récemment sur la scène de Quotidien ou de We Love Green avec Myth Syzer pour remuer la foule sur « Pot de Colle »… où qu’elle soit, quand Bonnie Banane chante, c’est l’hypnose. Une élégance tout en aisance. Passée par la fac de cinéma, par le théâtre, elle a trouvé la voie du r’n’b en 2012 et en a refait, elle et toute une scène montante, un style incontournable du paysage musical français. Un style qu’elle ensorcelle d’un talent indéniable teinté de sensualité et d’humour, et d’une série de collaborations détonantes. La dernière en date tombe sous le sens autant qu’elle étonne : Christophe Chassol, magicien de la mélodie lui aussi, compositeur jazz pour autant sans frontière à qui l’on a laissé le soin de décrire le son de sa camarade d’un morceau : « Super classe, différent. Du Neneh Cherry avec une dose de Monthy Python dedans ! » On souscrit, même si Bonnie place plutôt son spectre « entre Erykah Badu et Les Visiteurs. »

La raison de leur rencontre artistique et de ce morceau, « Feu au lac », ils la doivent au label Entreprise et à son projet, Aventure, parti d’un « fantasme de fan : et si untel et unetelle faisait de la musique ensemble, ça ressemblerait à quoi ? » Idée simple, qui consiste à réunir des artistes d’horizons différents et de leur offrir une parenthèse enchantée autour de l’écriture et l’enregistrement d’une chanson. Ici, la douce folie des harmonies de Chassol s’accorde à merveille au flot poétique et flamboyant de Bonnie Banane pour rendre une sorte de protest song surréaliste, pop et troublante à l’image des deux artistes, aussi fascinants qu’en osmose au micro et hors studio. Au fil d’une interview, on découvrira un lien naturel soulevé par quelques passions communes savoureuses, comme leur amour indéfectible du duo comique Key & Peele, « à la frontière de l'humour, vraiment hilarant, et de l'horreur. » Le morceau commence par « Recommence, au départ » : ce n’est peut-être pas le sens profond de ce morceau de phrase mais nous, on l’a appliqué au morceau et on en est au cinquième repeat. Et vous ?