Images via Instagram

vous aimez les vrais/faux logos ? vous allez adorer ce compte instagram

Allô Céline Dior ?

par Georgie Wright
|
07 Novembre 2018, 9:39am

Images via Instagram

Vous vous souvenez de la fois où Dior a cassé internet en postant une photo de Céline Dion portant un sac Céline Dior sur Instagram ? Mais si :

Ce n’était malheureusement pas le résultat d’une collaboration entre les deux grandes maisons de mode visant à rendre un hommage mérité à la reine Céline (d’ailleurs, est-ce vraiment une coïncidence si Céline Dion et Christian Dior partagent les mêmes initiales ?!). Mais c’était cool quand même, parce que la personne responsable de ce fabuleux méfait est tout aussi douée. @hey_reilly est le compte Instagram à l'origine de brillants détournements de marques, logos, et célébrités. Essayez d’imaginer Calvin Klein sur un logo Burger King, Marc Jacobs sur une boîte Pizza Hut, Lanvin sur un sac Lidl. Le célèbre logo GAP est transformé en GAG, Prince Harry et Meghan Markle sont les visages d’une campagne H&M et le Pape porte un chapeau Lamborghini.

« Au départ, c’était juste pour m'amuser, explique l’artiste et créateur d’origine écossaise, Reilly. Puis c’est devenu une sorte d’obsession ». Pour nous aussi. Et il en va de même de l’impressionnante liste de clients avec laquelle il a collaboré, qui inclut, parmi d'autres Gucci, Lamborghini, Microsoft, Nike, LVMH, Chloé, Ray-Ban, Coca-Cola, Jimmy Choo, Paul Smith, le Victoria & Albert Museum, Penguin et Kylie Minogue en personne. Il a dans les tuyaux un projet avec le Bon Marché, qui l’a engagé pour l'expo Let’s Go Logo aux côtés de Virgil Abloh et de Céline (la marque, pas la chanteuse). Et récemment, il a tapé dans l’œil de Silvia Venturini Fendi, la directrice créative de Fendi. « Elle m’a contacté après être tombée sur un logo mêlant Fendi et Fila que j’ai créé, explique t-il. Pas pour me faire un procès, comme je l’ai d’abord cru, mais pour travailler avec moi ».

Quand on l’interroge sur ce qui le pousse à créer ces pièces parodiques jouissives, Reilly répond : « J’ai toujours ressenti le besoin de peindre des tableaux. Je dois juste me les sortir de la tête et les retranscrire sur une page ou sur un écran. C’est un bon moyen de vider mon esprit de toutes les conneries qui l’occupent ». Et quelles géniales conneries. Les créations mêlent habilement culture pop, mode et humour. La campagne Petements, par exemple, surfe sur l’adoration égale d’internet pour Vetements et les animaux à fourrures (les « pets », donc). Le fer à repasser, l’aspirateur et le bâillon Supreme sont une référence explicite à la propension de la marque à s’estampiller sur des objets sans intérêt (cf. l’intégralité de leur dernier lookbook). Quant au Just Don’t de Nike, c’est concrètement ce qu’on se dit tous à chaque fois qu’on essaie de se bouger pour un footing.

C’est sûrement ce qui distingue @hey_reilly de la myriade d’autres « influenceurs » qui engorgent nos feeds Instagram. On est au-delà de la simple esthétique ou de la vue en hauteur de tapas soigneusement disposés dans une assiette. C’est malin. C’est un commentaire subtil de la culture pop qui souligne le talent, l’intelligence et le sens de l’humour de son auteur. Ce trio gagnant permet à son travail d’être vendeur, de dépasser le cadre du petit carré sur l’écran d’un mobile, et de rester pérenne longtemps après le jour inévitable où Instagram sera passé de mode.

Non pas que cela semble tellement monter à la tête de Reilly. « Je suis une personne d’un naturel positif, et je ne me prends pas trop au sérieux, assure-t-il. Je profite du moment présent. Chose d’autant plus aisée qu’il a réussi à éviter les riches promoteurs et les bars à céréales de l’est londonien et qu’il est très occupé à « vivre heureux au bord de la mer ».

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
Instagram
logos
marques
hey reilly