les 10 looks les plus géniaux (et barrés) de björk

Une enquête sur le style avant-gardiste de l'icône, de son look punk enfantin des années 90 aux couvres-chefs hautement conceptuels d'aujourd'hui.

|
nov. 24 2017, 12:41pm

Björk s'habille, semble-t-il parfois, comme une héroïne extraterrestre imitant un habitant de la Planète Terre. Comme son titre «Human Behavior» le sous-entend, Björk fait souvent preuve d'une logique extra-humaine. Elle porte d'ailleurs sans problème des masques complètement fous pour déjeuner avec ses amis et des tongs pour des soirées tapis rouge. Comme sa musique, son style est éclectique et expérimental. Avec elle, s'habiller se transforme en un exercice créatif de haute voltige. Dans les années 1990, en tant que chanteuse du groupe punk Sugarcubes, elle portait un simple T-shirt Ren et Stimpy avec une longue jupe en soie et des Reebook Instapumps. Toutefois au fur et à mesure de sa carrière, la frontière entre ses tenues de scène excentriques et sa garde-robe s'est faite de plus en floue. Récemment, son ami de longue date Jefferson Hack a confirmé dans une interview que la chanteuse islandaise se plaît à porter des masques d'alien confectionnés par James Merry en pleine journée. i-D a donc choisi de rendre hommage à l'icône extravagante en classant ses 10 meilleures tenues de la plus simple à la plus complexe ou de la plus sombre à la plus farfelue.

Photography Gie Knaeps/Getty Images

1996 - T-shirt Ren et Stimpy
Björk dans sa forme la plus ordinaire. C'était en 1996 et la chanteuse avait récemment sorti son deuxième album studio, Post. Dans la vidéo de « I Miss You », le sixième et dernier single du disque, Björk apparaît comme un personnage de Ren et Stimpy de John Kricfalusi. Ici, la belle se tient debout à la fois déterminée et ingénue, dans sa jupe dorée et ses baskets multicolores. Une tenue fonctionnelle et accessible, idéale pour se rendre à la banque ou au lavomatique.

Photography Ron Galella/WireImage

1997 - Veste à pois et tabi
Sur cette photo, Björk se rend au concert de U2. C'était pendant la tournée Pop Mart du groupe. La chose la plus frappante ici, sont les chaussures : un mariage entre des sandales et des tabi geta japonaises traditionnelles ? Ou juste des chaussettes et des sandales ...? Björk comme à son habitude reste mystérieuse. Le reste de sa tenue reste sobre et convenable – le look parfait pour un repas en famille. Les pieds bien planqués sous la table.

Photography Kevin Cummins/Getty Images

1990 - Tresses et manches longues
Nous sommes en 1990 et Björk a 25 ans. Elle vient tout juste d'emménager à Londres et fait souffler un vent de fraicheur sur la scène punk. « Quand j'étais ado, j'étais une vraie rebelle. Il y avait beaucoup de racisme en Islande et il fallait porter des chapeaux de laine et manger du mouton pour être considéré Islandais. » Cette tenue, composée d'un col roulé et d'une robe en lin, semble extrêmement confortable et enfantine. Et pourtant, la longueur des manches suggère une inaptitude à un grand nombre d'activités humaines tout en laissant deviner une certaine folie.

Photography Jeff Kravitz/FilmMagic

1991 - Bottes de randonnée et mini-chignons
Les petits chignons sont emblématiques de l'esthétique des années 1990. Ils sont également devenus la particularité de Björk. Ici, elle les associe subtilement à une immense cape brodée de chartreuse et à des bottes de randonnée. Elles témoignent de l'obsession de Björk pour la nature et les activités en plein air. Le chercheur naturaliste anglais David Attenborough est, d'ailleurs, déclare-t-elle sa « plus grande source d'inspiration. »

Photography Dave Hogan/Getty Images

2000 - Robe pouf rose sur rose
Nous sommes en 2000, Björk est à Cannes. Sur le papier son look est tout à fait conforme aux normes du tapis rouge : robe, talons et froufrous roses. Mais en regardant de près, c'est une tout autre réalité qui se profile : une robe accordéon en tulle, des broderies qui brillent de mille feux, des collants roses et des petites mules espiègles. Mi-princesse mi-vieille héritière excentrique. Oh, et admirez ce petit sac animal. Un bijou.

Photography Steve Granitz/WireImage

2001 - La « robe cygne »
La « robe cygne », créée par le designer macédonien Marjan Pejoski, n'est pas la tenue la moins pratique de Björk ce qui en dit long sur son esprit aventureux. On la découvrait pour la première fois sur le tapis rouge des Oscars 2001 avant qu'elle ne soit ensuite exposée à la rétrospective MoMa de Björk. Inoubliable.

Photography Santiago Felipe/Getty Images

2016 - Création de dentelle rouge ébouriffée
L'année dernière, Björk a gracié le Day for Night à Houston de sa présence avec un DJ set et une tenue aussi sophistiquée qu'une symphonie : proportions démesurées et compositions savantes. Son visage est couvert d'une dentelle obscure pensée par son collaborateur James Merry qui est aussi à l'origine des œuvres d'art vestimentaires complètement barrées et des visuels de la tournée Vulnicura de Björk. Les thèmes de la transformation et de l'errance émotionnelle autour desquels s'articule l'album transparaissent dans les tenues puissamment expressives de Björk en 2016.

Photography Mike Marsland/WireImage

2003 - Jupe en cristal et marabout
Ce look est en lien étroit avec la tenue précédente, une surenchère ou la définition même du terme « impraticable ». Qui d'autre que Björk pourrait naviguer aussi sereinement dans un concert au Royal Albert Hall, le visage recouvert de cristaux multicolores ?

Photography Santiago Felipe/Redferns

2017 - En blanc de la tête aux pieds, avec un chapeau de soleil
Björk portait cette combinaison et ce couvre-chef au festival Sónar en Espagne. Le look a été créé par Marlou Breuls, un designer basé à Amsterdam qui puise son inspiration dans l'oeuvre de Van Gogh. Les crêtes de tissu plissé sont remplies de cordelettes montées de minuscules perles. Une tenue qui sublime la figure de l'épouvantail et qui sied du coup merveilleusement bien à notre reine pop de l'étrange.

Photography Jim Dyson/Getty Images

2008 - La coiffe de pom-pom
C'est comme ça qu'on aime Björk : un lutin brillant et magique, protégé par une coiffe de pompons multicolores. Elle a été photographiée ici lors de sa tournée mondiale pour l'album Volta en 2008. La coiffe, réalisée par l'artiste capillaire Soren Bach, est si énorme qu'elle couvre ses yeux. Elle surplombe ici une robe qui ressemble à l'emballage d'un Quality Street. Un bonbon en somme.

This article originally appeared on i-D US.