Photography Bladimir Corniel

A$AP Nast : "J'ai toujours eu une relation non-conventionnelle avec la mode"

Le rappeur originaire de New York nous parle de Kurt Cobain et Tupac, ses icônes de mode et du lancement de sa première collection à la Fashion Week de Copenhague.

par Claire Thomson-Jonville
|
04 Janvier 2022, 3:23pm

Photography Bladimir Corniel

Cette interview est parue dans le numéro Out Of The Blue d'i-D, n°366, hiver 2021. Commandez votre exemplaire ici.

Depuis qu'il a fait irruption sur le devant de la scène avec A$AP Mob il y a une décennie, A$AP Nast - alias Tariq Amar Devega - contribue à une vague révolutionnaire dans le hip-hop. Le groupe s'est fait connaître avec le titre "Trillmatic", qui évoquait le boom-bap du milieu des années 1990 à New York en construisant le nouveau monde selon A$AP Mob. Le groupe a mélangé l'histoire du rap de Harlem avec les nouveaux sons venant du Sud des États-Unis. C'était tout aussi laconique que charismatique. C'était surtout très cool. Au cours de la décennie qui a suivi, Nast a continué d’incarner le cool, en travaillant avec Virgil Abloh chez Louis Vuitton, en défilant pour ses shows et en posant pour ses campagnes, ou encore plus récemment en sortant une collection capsule pendant la Fashion Week de Copenhague. Nous l'avons rencontré à Los Angeles pour discuter de mode, de famille et de l'art de faire ce que l'on veut.

A$AP Nast sitting on a chair with his boots on a table photographed by Bladimir Corniel
HardWear wrap necklace in 18k gold, I.D. bracelet in 18K gold, bracelet and Signet ring in 18k gold, T1 Ring in 18k gold with diamond. 1837® Makers Slice Ring in 18k gold, T True narrow ring in 18k gold with pavé diamonds and wide ring in 18k white gold with pavé diamonds TIFFANY & CO.

Je voulais commencer par le commencement et te demander quels étaient tes premiers souvenirs mode. Était-ce un clip, une image dans un magazine ou plutôt un vêtement ?

Je ne sais pas si je me souviens de la première fois où je me suis intéressé à la mode. J'ai toujours eu une relation non conventionnelle, inattendue avec la mode. Même quand j'étais enfant, j'étais différent dans ma façon de m'habiller. Je n'ai jamais eu pour objectif de faire partie du monde de la mode ou quelque chose dans le genre.

En grandissant, à quelles marques rêvais-tu ? Regardais-tu ce que portaient les jeunes plus âgés que toi ?

C'est en grande partie ma mère qui a nourri mon style avec la façon dont elle m'habillait. Je ne voulais pas aller à l'école avec les mêmes vêtements que les autres enfants. J'étais très difficile. Je pense que c'est resté en moi - ne pas vouloir ressembler aux autres, être non conventionnel. Je ne peux pas vraiment l'expliquer.

Quelle a été l'influence de ta mère dans le développement de ton style personnel ?

Elle a vraiment joué un rôle très, très important. À la fin des années 1980 et au début des années 1990, ma mère était une vraie fille du ghetto. Elle portait des spandex, d'énormes bombers, des Reebok Classics. Ma mère adorait les joggings et les baskets Air Max. Tu vois ? Ça m'a toujours marqué en grandissant.

A$AP Nast leaning against the kitchen table photographed by Bladimir Corniel
A$AP Nast wears coat and T-shirt COMME DES GARCONS. Jacket and trousers model’s own. Cardigan MAISON MARGIELA. Hat UNDERCOVER. Boots BOTTEGA VENETA. All jewellery (worn throughout) TIFFANY & CO.

J'adore.

Elle avait ce genre de style et ça m'a marqué. Je suis toujours fan de ce genre de choses, les Air Max, les Reebok Classics. J'adore les survêtements, c'est de là que vient une grande partie de mon style. Mais je peux aussi faire des folies, j'adore les années 1970. Ma grand-mère était une femme très stylée, elle était très chic, très élégante. Je pense que c'est d'elle que je tiens mon amour des choses plus habillées et plus précieuses. Elle portait de la fourrure et des perles, elle était comme Vanessa Petey.

C’est fabuleux.

Donc le style c’est de famille. Mais comme je l'ai dit, je n'ai jamais, jamais vraiment essayé d'être un gars de la mode. J'ai juste toujours aimé m'habiller avec soin.

En évoluant dans ta carrière, as-tu commencé à collectionner des pièces mode ? Y a-t-il des choses que tu achètes sans pour autant les porter ? Ou bien cherches-tu plutôt des articles rares et vintage ? Parle-moi un peu de ton rapport à la mode.

Je n’en dirai pas trop sur ce point parce que je n'ai pas besoin que tout le monde fasse exactement la même chose que moi. Mais évidemment, je collectionne beaucoup d'archives de Comme des, beaucoup d'Issey et de Yohji. J'ai beaucoup de leurs pièces. Mais je suis toujours dépassé par la quantité de trucs que j'ai, et je suis obligé de les donner. C'est la même chose avec les baskets. Je ne suis pas un collectionneur, parce que les collectionneurs sont des accumulateurs, ils gardent les choses pour toujours. Je suis submergé par tout ce que je possède. Tu vois ce que je veux dire ?

Tu as déjà parlé de Kurt Cobain et de Tupac comme étant tes icônes de mode, mais qu'est-ce que tu trouves d'emblématique chez eux ?

Nous vivons à une époque où les gens n'ont pas nécessairement leur propre style, mais Kurt Cobain avait vraiment un style personnel. Il ne s'agissait pas seulement du vêtement - c'était des choses normales, un cardigan et un T-shirt, une paire de jeans, des Converse - mais plutôt de la façon dont il les portait. Il les mélangeait avec un chapeau ridicule, ou bien de grosses lunettes. Il a trouvé sa propre façon de porter ces vêtements que tout le monde portait.

A$AP Nast in an elevator photographed by Bladimir Corniel
A$AP Nast wears coat and T-shirt COMME DES GARCONS. Jacket and trousers model’s own. Cardigan MAISON MARGIELA. Hat UNDERCOVER. Boots BOTTEGA VENETA. All jewellery (worn throughout) TIFFANY & CO.

Tout à fait.

Dieu sait que tout le monde va probablement porter un jean et des Converse à un moment donné. Mais il a transformé cela, il a fait ces pièces siennes. Je pense que c'est ce que j'ai aimé dans le swag de Kurt, il portait les vêtements les plus simples et les plus normaux mais il leur donnait un air à lui. Tu vois ? Il faisait son propre truc.

Quelle est la tenue parfaite selon toi ? Ta tenue de prédilection, ton uniforme ?

Il y a bien quelques tenues auxquelles je reviens souvent. La première est un pantalon de survêtement, un pull à col ras du cou, de belles chaussettes et une paire de Air Max. Ou bien un pantalon et des baskets, avec un T-shirt blanc ou un sweat à capuche. Et puis évidemment je donne dans les costumes. Ça varie. Je porte différents types de costumes plissés, des costumes surdimensionnés.

Plus généralement, comment nourris-tu ta créativité ? Est-ce quelque chose que tu dois déclencher, ou est-ce quelque chose qui vient naturellement ?

Elle vient en grande partie de moi-même, de mon imagination, beaucoup de ce que j’observe chez les gens et des films aussi.

C'est toujours bien d’observer les gens.

Oui. Je m'inspire de n'importe quoi. Je m'inspire de ce camion de pompiers qui passe en ce moment et je me dis : "Je veux en faire un jean." Les gens me disent toujours, "de quoi tu parles putain ?"

Oh mon dieu.

Je ne suis vraiment pas conventionnel pour la plupart des choses. Je ne sais jamais vraiment d'où vient ma créativité, et personnellement je m'en fous. Je ne sais pas. Je fais juste ce que je fais, et ça marche.

"Je ne sais pas ce que je fais de ma vie. Je fais juste ce que j'ai envie de faire."

Pour être un artiste musical en 2021, il faut évidemment être un grand interprète, mais il y a aussi cette dimension d'être un artiste complet, à 360 degrés, créatif, visionnaire, avec une forte direction artistique, une forte identité visuelle. As-tu toujours eu, dès le début, une vision claire de la façon dont tu te percevais en tant qu'artiste ?

Non, je n'en ai jamais eu. Et je pense que je ne l'ai toujours pas, pour être honnête. Je ne sais pas ce que je fais de ma vie. Je fais juste des trucs. Je fais ce que j'ai envie de faire, et c’est tout.

Ok. Donc tu fais les choses pas à pas ?

Je le fais étape par étape. J'ai toujours détesté faire des plans. Tu vois ? Je n'aime pas faire des plans parce que les plans ne se déroulent jamais comme prévu. Et si les choses ne se passent pas comme prévu, ça me fait chier. Je ne veux pas être énervé, je veux être heureux. Je veux avoir un sourire sur mon visage. Chaque jour, je me réveille et je suis une personne différente. Mon esprit change constamment. Je pourrais faire un rêve cette nuit, me réveiller et tout changer. Mais cela pourrait changer à nouveau demain. Ça marche d'une certaine façon. C'est désordonné et ça part dans tous les sens, mais ça marche pour moi.

Quel est le meilleur conseil que tu aies jamais reçu ?

Tout simplement de suivre tes rêves et tes objectifs, et de ne pas courir après l'argent. Cela m'a marqué parce que d'où je viens, les gens courent toujours après l'argent. Ils ne se soucient pas de ce qu'ils savent faire, ils veulent juste savoir comment ils peuvent gagner de l'argent. Tu devrais donc suivre tes rêves et laisser l'argent venir plus tard. Ne court pas après l'argent et les femmes, court après tes rêves. Même si c'est juste essayer d'être le meilleur père du monde. Si c'est ton objectif, concentre toi sur ça.

Aimes-tu passer du temps seul ? Ou préfères-tu le travail en équipe ? Quelle importance accordes-tu à la collaboration ?

Les deux, pour être honnête. Je suis un solitaire qui aime collaborer, surtout si l'énergie est bonne. Les grandes choses naissent des collaborations.

A$AP Nast's arm reaching down to put out a cigarette on a jade stone gold plated ash tray photographed by Bladimir Corniel
A$AP Nast wears coat and T-shirt COMME DES GARCONS. Jacket and trousers model’s own. Cardigan MAISON MARGIELA. Hat UNDERCOVER. Boots BOTTEGA VENETA. All jewellery (worn throughout) TIFFANY & CO.

L'année dernière, tu étais à la Fashion Week de Copenhague et tu as sorti une collection capsule. Quels sont tes projets en matière de mode ? Peux-tu nous parler un peu de ce processus, du fait de faire la mode toi-même ou de collaborer avec des marques ?

Ce n'était pas très conventionnel non plus. Et même toute cette histoire de Copenhague, c'est quelque chose que moi et mes potes avons imaginé dans notre jardin. Nous voulions impliquer des gens, en faire quelque chose. On voulait faire un défilé, mais ça ne s'est pas fait, c'était à la dernière minute. Mais nous avons organisé une bonne fête pour l'occasion. On l'a appelé PDP - Please Don't Pet. C'était avec moi et D33J, et quelques autres DJ. Le COVID nous a complètement ralenti. Mais ça continue, même si je ne sais pas exactement où ça va. Nous apprécions le voyage. C'est bien de faire quelque chose avec des amis. Cela me rend heureux.

Totalement. Je pense que c'est une bonne note pour terminer l’interview. C'était génial. Merci beaucoup.

Ouais, avec plaisir.

Cool. Merci beaucoup pour ton temps.

Merci à toi. Passe une bonne soirée.

Crédits


Remerciements à Tiffany & Co.

Photographie Bladimir Corniel

Production Sun-ny Side Up
A$AP Nast wears coat and T-shirt COMME DES GARCONS. Jacket and trousers model’s own. Cardigan MAISON MARGIELA. Hat UNDERCOVER. Boots BOTTEGA VENETA. All jewellery (worn throughout) TIFFANY & CO.

All jewellery (worn throughout) Tiffany & Co.

Tagged:
Hip-Hop
A$AP Nast
Musique