Courtesy of Neuf Neuf Dreaded

Earth Day : Daquisiline Gomis nous emmène en randonnée.

En ce Earth Day qui résonne une fois de plus comme une sonnette d’alarme, i-D a discuté avec Daquilisne Gomis de son club Jahiking et de l’importance de se reconnecter à la nature.

par Julie Le Minor
|
22 Avril 2022, 3:06pm

Courtesy of Neuf Neuf Dreaded

“Feed the Body & Feed the Soul”, c’est par ce credo que le fondateur du restaurant afro-vegan Jah Jah et de la marque engagée Beni Originals présente Jahiking, un club de randonnée créé en plein confinement qui entend faire découvrir à des jeunes minorisés cette pratique sportive douce et contemplative. Chaque mois, Daquisiline Gomis propose ainsi à des groupes de le suivre dans ses pérégrinations en pleine nature pour se reconnecter au vivant. “L’idée, c’est de prendre les petits des quartiers qui n’ont pas forcément l’occasion d’aller marcher en forêt ou en montagne et de les sensibiliser aux bienfaits de la nature lors de longues randonnées”, confie l’organisateur. “Cela permet aussi de dépoussiérer l’image de cette pratique dans notre communauté.”

0F7A1017.jpg
​Courtesy of Neuf Neuf Dreaded

De la forêt de Fontainebleau au Jura en passant par les Pyrénées, avec Jahiking, le créatif multi-casquette propose à des jeunes de se dépenser en plein-air lors d’un moment de détente et de sérénité loin des rumeurs de la ville et des alertes incessantes des réseaux sociaux. “Ces moments d’éveil, d’échange et de convivialité sont aussi une forme de détox digitale”, précise Daquilisine. “Elles permettent de booster les jeunes en les reconnectant avec l’environnement naturel tout en les éloignant de leurs portables. Cela stimule leur créativité et finalement, cela permet une reconnexion à soi et aux autres.”

0F7A1121.jpg
​Courtesy of Neuf Neuf Dreaded

À l’occasion d’Earth Day qui a lieu ce vendredi 22 avril, Instagram a fait appel à Daquisiline et son crew pour organiser une marche spéciale avec des créateurs digitaux depuis son restaurant Jajah, situé en plein centre du 10e arrondissement de Paris, jusqu’à la forêt de Fontainebleau. Pour l'occasion, une naturopathe et un professeur de yoga ont accompagné la marche qui s’est ponctuée par un déjeuner préparé par les équipes de Jajah. Une marche joyeuse sous un soleil printanier où les sourires des jeunes semblent parler d’eux-mêmes. Quand on demande à Daquisiline s’il entend poursuivre ces grandes marches collectives, il confie rêveur :  “Le goal ultime serait de faire le Kilimandjaro en Afrique”.

0F7A1196.jpg
​Courtesy of Neuf Neuf Dreaded
0F7A1342.jpg
​Courtesy of Neuf Neuf Dreaded
0F7A1533.jpg
​Courtesy of Neuf Neuf Dreaded
0F7A1369.jpg
​Courtesy of Neuf Neuf Dreaded
Tagged:
Earth Day
daquisiline gomis
Jah Jah