Courtesy of Aliocha Boi 

Paris : la lutte continue dans la rue / Paris is walking

À son tour, Paris se mobilise contre les violences policières et le racisme.

par Julie Le Minor
|
03 Juin 2020, 10:11am

Courtesy of Aliocha Boi 

Les États-Unis s’embrasent depuis la mort, le 25 mai, de l’américain George Floyd, 46 ans. Plaqué au sol par un policier pendant 8 minutes et 46 secondes, l’homme a subi un arrêt cardiaque causé par la pression exercée sur son cou par les policiers et ce malgré les invocations de la victime pour tenter de respirer. Deux autopsies - indépendante et officielle - corroborent les faits, déclenchant dans un même temps une vague de manifestations et d’émeutes dans 140 villes américaines mais aussi à Londres, Toronto, Berlin ou encore Sydney. Le 2 juin, en fin de journée, Paris à son tour s’est mobilisé sous l’égide d’Assa Traoré, figure de proue de la lutte antiraciste en France, à la tête du collectif “Vérité pour Adama”.

1591177727599-01
Courtesy of Aliocha Boi - tattoos Fabio Jean-Elie
1591178715549-32
Courtesy of Aliocha Boi

L’histoire de George Floyd n’est pas sans rappeler celle de “l’affaire Adama Traoré” et met plus que jamais en lumière la mort du jeune homme âgé de 24 ans décédé à la gendarmerie de Persan (Val d’Oise) suite à une intervention policière en 2016. L’affaire resurgit notamment alors qu’une nouvelle expertise médicale, paru il y a quelques jours, disculpe les gendarmes face à l’incompréhension des proches de la victime qui demandent une mise en examen des accusés.

1591178435925-17
Courtesy of Aliocha Boi
1591178820863-08
Courtesy of Aliocha Boi

S’exprimant sur les réseaux sociaux, Assa Traoré s’insurge contre les dernières conclusions de l’enquête “à l’heure où le monde entier s’indigne de la mort de Georges Floyd aux États-Unis dans les mêmes conditions qu’Adama Traoré.” Parallèlement, une nouvelle expertise indépendante, réalisée à la demande de la famille, met en cause le rôle des gendarmes dans la mort du jeune homme dont les derniers mots auraient été les mêmes que ceux de George Floyd : “Je n’arrive plus à respirer.”

1591177822097-42
Courtesy of Aliocha Boi
1591178868361-59
Courtesy of Aliocha Boi

Hier soir, ce sont ainsi plus de 20 000 manifestants qui se sont réunis devant le tribunal de Paris, porte de Clichy, pour exprimer leur solidarité et leur soutien à la famille d’Assa et Adama Traoré et à toutes les victimes des brutalités policières dans le monde. La marche réunissant des milliers de personnes, dont le rappeur Abd Al Malik qui a fait une courte allocution, restera sans doute un moment symbolique de la lutte antiraciste en France.

1591178283248-79
Courtesy of Aliocha Boi
1591178348030-49
Courtesy of Aliocha Boi
1591179003553-05
Courtesy of Aliocha Boi
1591179061623-77
Courtesy of Aliocha Boi
Tagged:
Paris
Antiracisme
adama traore
COVID-19
george floyd