Photo via YouTube

7 chanteuses r&b à suivre de près en 2019

Lolo Zouaï, ELIZA, Cleo Sol, Joy Crookes, Sabrina Bellaouel, Dounia et Raveena méritent toutes leur place dans votre prochaine playlist.

|
14 Janvier 2019, 10:45am

Photo via YouTube

L’an passé a été marqué par l'émergence (bienvenue) des femmes dans différents genres musicaux, tout particulièrement dans le rhythm and blues. Du nouvel album éclectique d’ELIZA aux sublimes vidéos de la déesse indo-américaine Raveena, on vous présente 7 chanteuses R&Blancées à la conquête du monde, à surveiller de très près en 2019 :

Lolo Zouaï
Photographie Alon Shastel

Lolo Zouaï

Le monde l’a découverte il y a un an à travers son titre « Highs Highs to Lows Lows », une ballade entre déception et légèreté, petites joies et grandes peines en clin d’œil à son prénom. « J'ai composé cette chanson en hommage à toutes ces fois où mes rêves se sont brisés. J'y reviendrai toute ma vie, à cette chanson » confiait-elle à i-D en novembre dernier.

Née dans une famille franco-algérienne, Lolo Zouaï a grandi aux Etats-Unis, imaginant un temps que sa carrière serait lancée par une grosse major. Après quelques tentatives de se conformer aux attentes de producteurs américains, déçue par le polissage qu’on lui impose, elle décide de retourner à ce qui la caractérise le mieux : une authenticité perceptible dans chacune de ses productions. Mêlant le français à l'anglais, la caresse de sa voix de velours aux tremblements de sonorités orientales, elle a déjà conquis Myth Syzer, Di-meh, Oxmo Puccino et Orelsan. Entre New York et Paris, elle prépare un premier album qu'on a grand hâte d'écouter.

ELIZA
Photo via Instagram.

ELIZA
La musique d’ELIZA est à la fois funky, jazzy et diablement sexy. L’artiste anglaise a sorti ses premiers titres en 2017, fédérant autour d’elle un public de milliers de fans qui attendaient avec impatience son premier album, A Real Romantic, finalement sorti le mois dernier.

Le résultat est un bijou d’éclectisme : bien que les sonorités R&B traditionnelles de « Wasn’t Looking » et « Livid » s'opposent aux plus lentes, presque techno-beats de « Putting Out Fires », ELIZA parvient à faire lien entre ces différents registres grâce à ses instrus captivantes. La chanteuse est, par ailleurs, une artiste aux talents multiples : en plus d’écrire tous ses titres, elle réalise tous ses clips, dont ceux de « Livid » et de « Wasn’t Looking », donnant vie à sa vision rétro et punk de la musique.

Elle sera en tournée en Europe, mais dépêchez-vous, la moitié des dates sont déjà complètes.

Cleo Sol
Photo via Facebook.

Cleo Sol
La chanteuse londonienne Cleo Sol n’a fait son irruption sur la scène musicale que très récemment mais de manière fracassante. Son premier EP, Winter Songs, est sorti en mars 2018. Quatre chansons magnifiques et déchirantes, combinant la voix puissante de Sol à des paroles introspectives, créant une musique sensuelle et réflexive. Un son riche et percutant, parfois soutenu par une flûte légère, ouvrant sa musique vers une dimension spirituelle quasi mystique.

Mais c'est sans doute lors de ses performances en live que Sol brille le plus fort. On pense notamment à la version enchanteresse de son single « Why Don’t You » pour la chaîne YouTube COLORS, où sa voix parfaite et sa musicalité naturelle éblouissent. L’artiste prévoit d’effectuer plus de performances dans l’année à venir, et sera au programme des prochains Worldwide Awards de Gilles Peterson.

Sabrina Bellaouel
Image via Instagram

Sabrina Bellalouel
En décembre 2017, un EP venait illuminer la fin d’année. Avec les 8 magnifiques titres de Illusions, la jeune Sabrina Bellaouel redonnait définitivement confiance à ceux qui ne croyaient plus en la force évocatrice du r&b français. Comment leur en vouloir ? L’âge d’or des Matt Houson, K-Reen et autre Wallen paraissait bien loin. C’était sans compter sur une nouvelle génération, affranchie des codes qui faisaient les tubes des années 2000 et toutes leurs limites.

Sabrina Bellaouel nous le disait à l’époque : elle considère le r&b comme « un terrain de jeu, un courant où l’expérimentation a toujours été de mise. » C’est justement l’hybridité, le minimalisme de Illusions, taillés sur mesure par les producteurs Jimmy Who ou Johnny Ola, qui impressionnent. Sans compter sur sa voix soul, un timbre enveloppant dont la fluidité et la maîtrise laissent souvent pantois, entre technique et mysticisme. Tout ça pour dire que, même si Illusions est un projet qui se bonifie avec le temps et les réécoutes, on a hâte de voir ce que la chanteuse d’origine algérienne nous réserve en 2019. Les promesses sont grandes, parce que son talent le permet. En attendant, vous pouvez retrouver Sabrina Bellaouel sur la scène de Pardon le 23 janvier prochain. Nous, on y sera.

Joy Crookes

Joy Crookes
Pour dire les choses simplement, la musique de Joy Crookes est puissante. Cette prodige du R&B âgée de 20 ans captive déjà le monde entier avec un son unique. Née d’une mère bengalie et d’un père irlandais, Crookes grandit en écoutant de la musique de tous horizons - et ça s’entend. Son premier EP, Influence, est une splendide combinaison de soul, de musique alternative et de R&B, délicatement enveloppée dans la musicalité passionnée de la chanteuse.

Les chansons de Crookes ne sont pas seulement belles, elles portent aussi un discours émancipateur. « Power », la dernière chanson de son EP, en est un parfait exemple. Parmi ses paroles provocantes et incisives, on trouve : « Can’t take my power/You got nothing on me » (« Tu ne peux pas prendre mon pouvoir/ Tu ne peux rien contre moi ») et « Melanin is not your enemy » (« La mélanine n’est pas ton ennemie »), comme un appel exhortant les femmes à s’emparer du pouvoir. Le clip qui accompagne la chanson, que Crookes a réalisé elle-même, est splendide. Avec ses visuels noir et blanc et son casting entièrement féminin, cette vidéo dépouillée offre une vision simple, et néanmoins nécessaire de l’émancipation des jeunes femmes de couleur. Son deuxième clip « Don’t Let Me Down», s’inscrit dans un contexte culturel similaire : l’artiste créé une ode visuelle à la déesse indienne Lakshmi, un magnifique hommage à son héritage indien.

Dounia
Photo via Instagram.

Dounia
La new-yorkaise Dounia sait ce qu’elle veut et n’a pas peur de le dire en chanson – c’est peut-être ce qui la rend si attachante. La jeune chanteuse et rappeuse sort son premier album Intro To, en 2017, et ne fait que s’améliorer depuis. Dounia s’est déjà imposée en tant que force musicale – dans l’année qui a suivi la sortie de son premier album, elle est partie en tournée avec R. LUM.R et Jordan Rakei. En novembre, elle a sorti son second album The Avant Garden, qui constitue peut-être son meilleur travail jusqu’ici.

Cet album illustre les meilleurs aspects de la musique de Dounia : des paroles spirituelles, une voix juste, et des instrus sur lesquelles il est impossible de ne pas bouger la tête. Il est clair que Dounia sait exactement qui elle est et quelle genre de musique elle veut ; son album est on ne peut plus cohérent, tous les morceaux résonnent d'un beat fantastique, de la chanson-titre « Avant-Garde » à la collaboration avec Kehlani « Rich Girl Mood ».

Raveena

Raveena
Ecouter la musique de Raveena, c’est courir le risque de quitter le monde réel. La chanteuse de R&B indo-américaine a émergé en 2016 avec son magnifique single satiné «You Give Me That », qui l’a immédiatement établie comme une artiste douée d'un talent et d'une vision unique.

Son premier album, Shanti, sert d'écrin à des chansons à la beauté vulnérable, où des paroles sages se fondent dans une musique apaisante. Jusqu’ici, l’artiste a sorti plusieurs singles dont plusieurs, notamment « Honey » et « Temptation », rendent hommage à son héritage indien à travers l’usage du sitar et d’autres instruments traditionnels indiens. Dans le clip de « Temptation », Raveena explore sa propre sensualité et normalise avec grâce la sexualité féminine, dans une magnifique histoire d’amour entre deux femmes.

Le second album de Raveena sort en 2019 et fera sans aucun doute l’objet d’une tournée.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.