A gauche: Marialba Russo, Travesties, 34 épreuves sur papier salé, 24x30 cm, 1975-1980.

A droite: Elisabetta Catalano, Charlotte Rampling sur le plateau de “Dommage Qu'Elle Soit Une Putain” de Giuseppe Patrini Griffi, 1971, vintage print, Photo © Elisabetta Catalano, courtesy Archives  d'Elisabetta Catalano

30 ans de féminisme italien immortalisé par des femmes photographes

Dans les années 1960, des femmes comme Paola Agosti et Letizia Battaglia sont descendues dans la rue avec leurs appareils pour immortaliser les manifestations féministes qui agitaient le pays.

par Benedetta Pini
|
16 Janvier 2019, 10:16am

A gauche: Marialba Russo, Travesties, 34 épreuves sur papier salé, 24x30 cm, 1975-1980.

A droite: Elisabetta Catalano, Charlotte Rampling sur le plateau de “Dommage Qu'Elle Soit Une Putain” de Giuseppe Patrini Griffi, 1971, vintage print, Photo © Elisabetta Catalano, courtesy Archives  d'Elisabetta Catalano

De la fin des années 1960 au début des années 1980, l’Italie a connu d’importantes transformations. Trahis par les faux espoirs du boom économique, usés par le terrorisme des années de plomb, nombreux furent celles et ceux à troquer leurs idéaux politiques pour un hédonisme hautement individuel. Mais pas tous. Celles qui n’étaient pas prêtes à se rendre et qui, animées d’une véritable foi en la participation politique, se sont lancées dans une série de luttes civiques et féministes afin de redéfinir l’identité et les rôles au sein de leur société.

Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Paola Agosti, Rome, avril 1977. Manifestation féministe devant le tribunal © Paola Agosti

Ces années de changements socio-politiques radicaux ont permis à des photojournalistes, des photographes et des artistes de se tailler une place dans les sphères culturelles italiennes, attirant ainsi l’attention du public sur l’expérimentation et la représentation de la subjectivité féminine sous différents angles. La photographie s’est immédiatement imposée comme le médium permettant de représenter ces mouvements féministes émergents, tournée vers la place récemment accordée au corps féminin, qui n'apparaît plus comme le simple objet d’un regard extérieur - principalement masculin - mais comme un sujet à part entière.

Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Paola Agosti, Rome, 25 avril 1976. Tullia Todros à la rencontre des consultantes du collectif féministe national © Paola Agosti

Pour son trentième anniversaire, le Centre d’Art Contemporain Luigi Pecci à Prato inaugure l’exposition Soggetto Nomade, ou Sujet Nomade (L’Identité féminine à travers les photographies de cinq femmes photographes italiennes, 1965-1985). Cette sélection rassemble près d’une centaine de photos prises entre les années 1960 et les années 1980 par cinq femmes photographes. Paola Agosti, Letizia Battaglia, Lisetta Carmin, Elisabetta Catalano et Marialba Russo appartiennent à des générations différentes. Elles alternent entre le reportage et les portraits anthropologiques, unissent leurs points de vue en faisant de la diversité et de l’altérité leur force. Au vu du climat dans lequel nous vivons, il est impératif de se plonger dans ce passé proche et d’en préserver la mémoire, afin de ne pas oublier que rien n'est jamais acquis.

Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Elisabetta Catalano, Charlotte Rampling sur le plateau de “Dommage Qu'Elle Soit Une Putain” de Giuseppe Patrini Griffi, 1971, vintage print, Photo © Elisabetta Catalano, courtesy Archives d'Elisabetta Catalano

L’exposition s’ouvre aux côtés de Triumph, une installation d’Aleksandra Mir composée de 2,529 trophées. Un monument à la gloire du sport amateur italien, partie intégrante du patrimoine historique et culturel du pays.

Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Lisetta Carmi, I Travestiti (Les Travestis), 1965, photographie, tirage original à la gélatine argentique, 18 x 24 cm, © Lisetta Carmi, Courtesy Galleria Martini & Ronchetti
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Letizia Battaglia, La fillette au ballon, quartier la Cala, Palerme, 1980
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Lisetta Carmi, Les Travestis, la Gilda, 1965-1971, photographie, tirage original à la gélatine argentique, 18 x 24 cm, © Lisetta Carmi, Courtesy Galleria Martini & Ronchetti
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Elisabetta Catalano, Titina Maselli dans son studio, Rome, 1976, vintage print, Photo © Elisabetta Catalano, courtesy Archives d'Elisabetta Catalano
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Marialba Russo, Travestie, 34 épreuves sur papier salé, 24x30 cm, 1975-1980
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Letizia Battaglia, Geraci Siculo, 1980
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Marialba Russo, Travesties, 34 épreuves sur papier salé, 24x30 cm, 1975-1980
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Paola Agosti, Rome, 8 mars 1982. Manifestation féministe © Paola Agosti
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Marialba Russo, Travesties, 34 épreuves sur papier salé, 24x30 cm, 1975-1980
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Elisabetta Catalano, Paolo Pitagora, Installation "La Lune" de Fabio Mauri, 1968, vintage print, Photo © Elisabetta Catalano, courtesy Archives d'Elisabetta Catalano
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Marialba Russo, Travesties, 34 épreuves sur papier salé, 24x30 cm, 1975-1980
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Paola Agosti, Rome, 8 mars 1977 © Paola Agosti
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Marialba Russo, Travesties, 34 épreuves sur papier salé, 24x30 cm, 1975-1980
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Lisetta Carmi, Les Travesties, 1965, photographie, tirage original à la gélatine argentique, 30x24 cm, © Lisetta Carmi, courtesy Galerie Martini & Ronchetti
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Marialba Russo, Travesties, 34 épreuves sur papier salé, 24x30 cm, 1975-1980
Mostra Museo Pecci Soggetto Nomade Fotografe Donne Italiane Anni 60 70 80
Elisabetta Catalano, Paolo Pitagora, installation "La Lune" de Fabio Mauri, 1968, vintage print, Photo © Elisabetta Catalano, courtesy Archives d'Elisabetta Catalano

L'exposition Soggetto nomade est visible au Centre Luigi Pecci du 14 décembre 2018 au 8 mars 2019.

Crédits


Texte Benedetta Pini
Images reproduites avec l'autorisation du Centre Luigi Pecci

Cet article a été initialement publié sur i-D IT.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
60s
80's
70s
italie
letizia battaglia
exposition photographie
paola agosti
elisabetta catalano
lisetta carmi
marialba russo