guide pour percer dans la mode (et s'en sortir indemne)

Premier commandement : Prenez une grande inspiration. Tout va bien se passer.

par Bertie Brandes
|
23 Juin 2016, 10:55am

1. Partez du principe que ça peut être fun. Le Diable peut bien s'habiller en Prada mais la plupart des gens du milieu se baladent en jean t-shirt. Et, comble de l'absurde, vous ne serez pas forcément transformé en porte-Starbuck-manteau-chaussures-ceintres. Si vous l'êtes, ne vous plaignez pas : la servitude volontaire est un concept inventé par la mode.

2. Tout le monde ne veut pas votre mort. Et ceux qui l'attendent ne deviendront jamais vos amis. De toute façon, ils mourront probablement étouffés par le poids de leurs emplettes au Dover Street Market. Vous n'avez rien à leur envier, vraiment.

3. Toute chose gratuite est bonne à prendre. Viendra un jour où vous recevrez des crèmes de jour, du vernis à ongles jaune poussin et des bougies parfumées le matin, au bureau. Prenez. Tout. Mais ne promettez JAMAIS aux PR un article que vous n'écrirez pour rien au monde. Même s'ils vous envoient des petits mots mignons écrits à la main. Remerciez. Restez polis. Gardez en tête qu'il s'agit de savoir vendre. 

4. Ce qui revient à tripler le nombre de contacts dans votre boite mail. Apprenez à les aimer et les chérir comme des membres de votre famille. Les gens qui bossent dans la mode collectionnent les adresses e-mail comme des cartes Pokemons. Pourquoi ? Parce que personne ne peut sous-estimer le pouvoir d'un logo et d'une signature en bas de page. Si personne ne vous donne d'adresse mail, vous avez le droit de vous remettre en question. 

5. Vous saurez très vite qui vous déteste. Certains rédacteurs en chef vous considèrerons comme de la merde. Ainsi en sera-t-il de votre travail. D'autres apprécieront votre œuvre expérimentale, mais croyez-moi, ils seront rares. Dans ce milieu, le marketing est roi. Les annonceurs aussi. Apprenez à vous entourer et ne vous mettez pas la rate au court-bouillon si le plus grand groupe du monde vous a recalé. C'est arrivé aux meilleurs d'entre nous.

6. Les gens embauchent toujours leurs potes d'abord. Donc le plus rentable dans cette industrie est de se faire plein d'amis. Parce que vous arriverez probablement tout en haut de la pile de CV et qu'on vous rémunérera peut-être, si vous êtes gentils. Et en plus, vous aurez plein de nouveaux copains ! youpi !

7. On apprend vite à se fier à son instinct. Quand vous serez parvenus à obtenir 100 euros pour le travail que vous fournissez, libre à vous de savoir ce qui vous sera bénéfique ou non. Alors oui, la pub rapporte mais vous devrez vous prostituer pour le bon plaisir des magnats de l'industrie jusqu'à en oublier votre estime et votre conscience artistique. Tranquille. Vous pouvez toujours dire stop.

8. Pas de mode sans modèle. Se trouver un bon mentor est essentiel dans la mode. Et en plus, c'est un jeu d'enfant. Parce que dans ce monde, 'stagiaire' et 'non payé' adorent trainer ensemble. Vous trouverez toujours des gens pour vous exploiter jusqu'à la moelle. Un mentor vous exploitera lui aussi, aussi bienveillant soit-il. La seule différence entre le bon et le mauvais maitre, c'est que le premier vous apprendra des choses qui vous feront grandir.

9. Grosse teuf. Nota bene : ce bon mentor peut vous emmener avec lui aux soirées les plus cool de la terre, où la vodka, l'ecstasy et le snobisme abondent.

10. Vous êtes probablement le meilleur styliste que la terre ait jamais porté. Le truc vraiment cool avec la mode, c'est qu'il est impossible de savoir exactement ce qui est bon et ce qui est mauvais. Donc partez du principe que vous êtes génial, c'est amplement suffisant pour assoir votre notoriété et votre bon gout.

11. Le monde appartient à ceux qui font des images. Croyez en vous mais ne soyez pas trop complaisant. Faites les choses bien, restez créatifs et soyez forts - sinon, vous allez finir comme ces robots qui envoient en tête de mail des injonctions énigmatiques comme "Hey long time no see !!!".

12. Utiliser des mots chelous pour parler d'un bout de tissu fait partie de votre job. Vos nouveaux meilleurs amis sont les adjectifs "glossy", "quali" et "surfait".

13. La compétition est SANS LIMITE. Préparez-vous à vivre un enfer. LITTERALEMENT. Dante ne s'était probablement jamais rendu aux soldes de presse Isabel Marant. Et n'avait pas endossé le rôle ingrat d'assistant styliste sur un shoot. Mais vous, vous saurez. Et vous deviendrez probablement un terrible sociopathe avant vos 30 ans.

14. Le bon gout est une arme plus puissante que n'importe quel coup de poing.

15. Le taxi est sexy. Ne laissez personne vous dire le contraire. Peu importe que vous passiez votre temps dedans à pleurer, geindre et vous plaindre à un mec qui en voit 50 comme vous dans la journée. En réalité, vous ne vous êtes jamais senti aussi important qu'à l'arrière d'un taxi. Faites de votre vie un film de Truffaut. Vous êtes une star de cinéma au bout du rouleau. 

16. Quand vous vous serez fait un trou dans l'industrie, vous comprendrez que ce n'est qu'une affaire de mails. Si vous ne captez pas bien la wifi chez vous, un conseil, déménagez.

17. Vous n'avez pas besoin de porter des sapes de luxe pour être bien sapée. Oui, il est difficile de se le mettre dans le crane quand on nage autour des vestes Raf Simons et des jeans Acne. La seule chose à faire : Faites de votre différence (et de votre découvert bancaire) un truc stylé. 

18. Les défilés sont par essence, stressants, superflus et néfastes pour votre santé mentale. Mais si jamais vous choisissez de vous y rendre, embarquez un calepin, une bouteille d'eau et votre égo dans la poche. Asseyez-vous, concentrez-vous et puis FUYEZ.

19. La plupart des gens du milieu n'ont rien dans le crane, ce qui est une bonne nouvelle si vous ne faites pas partie de cette première catégorie.

20. En vrai, les gens de la mode mangent n'importe comment.

21. Les rédactrices des magazines de luxe vous le diront : le lundi c'est jus macrobiotiques et le vendredi c'est jeune. Pitié, évitez l'un et l'autre, personne n'a jamais réussi à en prouver l'intérêt sur le long terme. 

22. Les marques débloquent des budgets faramineux juste pour vous inviter à leur table. Sympa, non ?

23. Commandez tout ce que vous pouvez, tout le temps. Si vous n'avez pas quatre jus frais et pressés le matin à votre arrivée au bureau, c'est que vous avez loupé un truc.

24. Tenez-vous prêts à traverser tout Paris en 17 minutes et talons de 12 pour rien. Rien. C'est la vie que vous avez choisie.

25. Les titres n'ont absolument jamais aucun sens. La hiérarchie dans l'industrie de la mode est complètement irrationnelle. La signature : "Junior fashion editor" a été inventée pour vous faire croire qu'au même titre que la vie, passer du statut de junior à celui de senior est une évidence. C'est faux. Vous pouvez toujours attendre. Ou ne pas vous en soucier. Ou fuir. 

26. eBay est votre nouvelle source de revenus. C'est une loi tacite dans l'industrie de la mode. Tout le monde sait que tout le monde possède un compte anonyme où vendre les cadeaux nuls des marques est devenu monnaie courante. Ne culpabilisez pas, c'est normal et lucratif. 

27. Partez du principe que personne ne veut vous payer. Et que si vous ne leur rappelez pas, ces gens 'tête en l'air' ont la fâcheuse tendance à 'oublier' ce qu'ils vous doivent. Insistez. Avec politesse. Et schizophrénie.

28. Les gens tristes et seuls et aigris feront tout pour vous transformer en personne triste et seule et aigrie. Une amie m'a dit un jour qu'on lui avait dit de larguer son mec avec qui elle était depuis 10 ans, parce qu'il 'ne la servait pas professionnellement'. Elle a fui. Ils sont toujours ensemble. Et elle a réussi sa vie. Ne compromettez jamais votre bonne humeur ni votre joie de vivre.

29. La vraie mode et la fausse mode sont des concepts existants. La fausse mode est chiante et commerciale et faite par des enfants en Indonésie. La vraie mode pense, elle est politique et inspirante. Choisis ton camp.

30. La mode n'existe pas que sur Instagram. Aux dernières nouvelles, la terre est plus grande et moins carrée qu'un post Insta.

31. Vous allez sûrement dépenser plus en Uber qu'en bouffe. Aucun jugement. 

32. Vous ne passerez probablement pas votre vie à faire ça. Mais vous aurez pour vous la fierté de l'avoir 1) fait un jour et 2) de vous en être extirpé.

33. ce ne sont que des fringues

34. que des fringues

35. que des fringues

Credits


Texte : Bertie Brandes
Photographie : Arthur Elgort pour i-D Hiver 2012

Tagged:
Liste
Bertie Brandes