une vidéo pour comprendre toute la beauté de « call me by your name »

Une analyse de l'image, du cadrage, du rythme - avec quelques répliques coupées du film en prime.

|
mars 20 2018, 9:31am

Courtesy of Sony Pictures Classics

Regarder Call Me By Your Name est une expérience incroyable. Si intense qu’il faut un certain temps pour digérer le film et comprendre toute la finesse et les subtilités employées par le réalisateur Luca Guadagnino pour nous emporter à ce point. Le chef-d’œuvre dont le scénario a été récompensé aux Oscars est sorti depuis presque un mois en France, et bien plus aux États-Unis. Résultat : les analyses critiques et minutieuses pleuvent de partout. Screen Prism, une chaîne YouTube dédiée au déchiffrage complexe de films qui le sont tout autant, a disséqué les choix esthétiques de Guadagnino dans une vidéo de quatorze minutes expliquant comment le cadrage ou le rythme participent à la somptueuse exploration amoureuse de Call Me By Your Name.

La vidéo commence par analyser la scène finale de Call Me By Your Name. « Le film se termine sur un plan long d’Elio regardant le feu, vivant sa douleur sans s’en détourner, indique le narrateur. La caméra opère de manière similaire et refuse de se détourner de son visage – nous transmettant cette douleur pendant un long moment. » Apparemment, le titre du film qui apparaît sur l’écran à ce moment-là est lourd de sens. Il marque un début plutôt qu’une fin. « Le titre est une manière d’annoncer que tout le film a été une ouverture froide, un prélude avant réalisation. »

Screen Prism utilise cette fin pour mettre en lumière la philosophie principale du film : « ne jamais se détourner de ses sentiments. » La scène de la pêche est le meilleur exemple de cela. Le spectateur y est autorisé à regarder Elio explorer les recoins de son désir de la manière la plus crue. Le choix de Guadagnino de filmer Elio et Oliver pendant la scène du plaza – quand les deux personnages s’avouent timidement leurs sentiments – crée l’un des moments les plus tendus de leur romance. « Les caméras sont bizarrement loin d’eux, et ne se rapprochent jamais lors des moments d'intimité, alors qu'on pourrait s'attendre au contraire, continue le narrateur. Ainsi, ils sont étrangement loin l’un de l’autre dans cet espace public, pour le moment le plus privé qui soit. »

Une autre observation pertinente tient à la décision de Guadagnino d’utiliser le même objectif 35mm pendant tout le film pour modifier notre perception. Le cadrage « imite l’œil humain, qui ne peut pas changer sa perspective immédiatement. » La vidéo explique ensuite la raison pour laquelle Guadagnino a choisi de faire passer la plupart des émotions des personnages par le silence. On y retrouve également des morceaux de dialogues délivrés par le narrateur, issues du script original de James Ivory. Des lignes que Guadagnino a finalement décidé de ne pas ajouter à la voix déjà omniprésente du film.

Si vous voulez en savoir plus sur la complexité de la scène finale de Call Me By Your Name, regardez la vidéo entière, juste en dessous :

Cet article a été initialement publié sur i-D US.