Publicité

pourquoi l'occident a-t-il toujours été obsédé par les ovnis ?

D'après les rumeurs, Elvis doit sa carrière au soutien des extra-terrestres, les soucoupes volantes sont pilotés pas des insectes plus intelligents que nous et les aliens sont des fervents adeptes de la sonde.

par Clementine de Pressigny
|
19 Septembre 2016, 8:25am

Omnec Onec, as told to Rainer Luedtke. From Venus I Came. 1986.

En plus d'avoir remporté le prix Philip K. Dick pour la science-fiction, Jack Womack a passé plus de 50 ans a amasser une incroyable collection de littérature sur les ovnis - des best-sellers aux publications les plus rares. Sa librairie extra-terrestre a été regroupée en une anthologie, Flying Saucers Are Real ! qui compile les livres sur le sujet, allant du plus absurde à l'état de faits méticuleusement rapportés et aux rapports sur la sensibilité extra-terrestre. La collection de Womack, agrémentée de ses propres commentaires, donne un aperçu probant du phénomène qui tint en haleine le monde occidental pendant des décennies entières. Loin d'être un fou furieux de l'ovni qui passe ses nuits à observer l'espace en attente d'un signal, Womack est plus intéressé par l'impact terrestre des supposés petits hommes verts - d'où est venue notre obsession pour les ovnis et pourquoi elle s'est lentement évaporée. 

Jan Hudson, Those Sexy Saucer People. 1967.

Qu'est-ce qui vous a mené à écrire de la science-fiction ?
Je suis un peu tombé dans la science-fiction par une porte dérobée. J'ai commencé à écrire des romans prenant place dans le présent, et j'ai réalisé que mon imagination était telle que je ne pouvais que les déplacer dans un futur proche pour qu'ils deviennent crédibles.

À quel moment vous êtes-vous mis à collecter des livres sur les ovnis ?
J'ai commencé quand j'avais 8 ans, de la même manière que certains gosses collectionnent des figurines ou des cartes de baseball. C'est le fait de collectionner quelque chose qui m'intéressait vraiment et qui m'a petit à petit émerveillé.

Qu'est-ce qui a maintenu votre fascination pour les histoires d'extra-terrestres ?
En grandissant et en arrivant à l'adolescence je me suis rendu compte que les soucoupes volantes n'existaient pas - enfin bon, je m'en doutais depuis longtemps, mais une fois ado j'en étais sûr. À partir de là, dans les années 1960 et 1970, toutes les théories présentées par les bouquins tournaient autour de la même image : des petits hommes gris qui venaient avec leur sonde et qui te quittaient en te laissant de faux souvenirs. Une fois que cette version s'est répandue, elle est devenue de plus en plus monotone. Mais la période plus classique - de 1947 jusqu'à la fin des années 1950 - vaut vraiment le coup d'œil, juste pour le plaisir, le divertissement et, beaucoup plus sérieusement, pour analyser le développement de certaines croyances et paranoïas populaires et de nombreux concepts qui ont émergé avec le temps. Par exemple cette croyance selon laquelle le gouvernement ne nous cacherait pas seulement la vérité sur les soucoupes volantes, mais nous cacherait tout ! C'est à ce moment-là qu'on est passé à l'étape supérieure. 

Ray Palmer, The Hidden World no. B-1 [A-5], Printemps 1962.

Qu'est-ce qui, dans la société, a généré cet intérêt populaire pour les ovnis ?
La peur, je pense. À la fin des années 1940, quand les rapports sur les ovnis commencèrent à tomber, l'Amérique gérait ses premières frayeurs communistes, la montée de Joe McCarthy et la menace de la bombe atomique soviétique. D'un coup, le peuple américain n'avait plus l'impression de contrôler sa vie, et il y avait encore une menace supplémentaire. On a d'abord pensé que les soucoupes volantes étaient une invention russe, ou d'un autre pays de la terre. La théorie extra-terrestre n'a commencé qu'en 1950, l'année où furent publié les deux premiers livres majeurs sur les soucoupes volantes. L'un était écrit par un ancien militaire, de manière très méthodique. Il croyait à un complot gouvernemental visant à cacher la vérité sur les soucoupes volantes. La même année sortait Behind the Flying Saucers, de Frank Scully, une invention qui se drapait de vérité, racontant comment l'armée de l'air avait retrouvé une soucoupe volante crashée et des corps brûlés de petits hommes gris. Apparemment le gouvernement nous les cachait, et savait la vérité. À partir de là on avait à la fois les amateurs d'ovnis, sérieux et fervents, et les moins sérieux, qu'ils fassent exprès ou qu'ils tentent de se convaincre eux-mêmes de leur existence. 

Qu'est-ce qui a causé la baisse d'intérêt de la pop culture pour les ovnis ?
Le phénomène des soucoupes volantes s'est manifesté de manières différentes. Il y a la première vague, à la fin des années 1940, puis ça s'est vraiment tassé après Spoutnik, parce que les gens se sont évidemment bien plus intéressés aux vrais voyages dans l'espace, qu'ils pouvaient suivre dans les journaux et à la télé. Puis il y a eu une deuxième vague, à partir de 1965-66, et les observation d'ovni dans le nord du New Jersey. Il y a aussi eu les premiers témoignages d'enlèvement, de Betty et Barney Hill, qui auraient supposément eu la mémoire effacée, bien entendu. Ces incidents ont provoqué un grand intérêt pour les soucoupes volantes, et ça coïncidait avec le programme spatial, avec l'apogée du voyage vers la lune. Tout le monde avait les yeux levés vers l'espace. Mais vers la fin de la décennie le gouvernement a commandé une étude scientifique sur les ovnis, et peu de temps après qu'on ait marché sur la lune le rapport est tombé et à conclut qu'il n'y avait absolument plus aucune raison d'enquêter sur ces témoignages. Ça a tué le phénomène pendant un temps. Et ça a eu un effet néfaste sur la science et sa popularité - une fois sur la lune, les gens ont constaté la banalité de l'événement et se sont dit « ok, on est allé là-haut, et après ? On a suffisamment de problèmes sur terre. » Donc à la fin des années 1960 et au début des années 1970, la science-fiction était mal en point, les livres sur les soucoupes volantes ne sortaient plus, et la science était remplacée par les croyances modernes qui ont marqué les années 1970. Jusqu'à ce que les gens réalisent qu'en fait la science avait du bon, et qu'il y avait peut-être quelque chose à creuser. C'était peut-être trop tard. Je me demande si la réaction au réchauffement climatique aurait été différente si ça n'était pas arrivé. 

Morris Goran, The Modern Myth: Ancient Astronauts and UFOs. 1978.

Sur Internet se répandent d'innombrables théories sur les ovnis - est-ce que le retour en grâce des extra-terrestre pourra venir de là ?
Il y a plein de sortes de théories. Des théories sur les extra-terrestres, les théories de David Icke… Il y a de tout sur Internet. Le mouvement est démographiquement très divisé - il y a ceux qui pensent que les soucoupes volantes sont un phénomène paranormal, ceux qui pensent que c'est supranormal, ou surnaturel, ou ceux qui pensent qu'elles ont à voir avec le Bigfoot, le monstre du Loch Ness… Le public est incroyablement fracturé, et avec Internet il est possible de se brancher sur n'importe quelle croyance folle et de s'y tenir avec force. Parfois c'est anodin et inoffensif, parfois non. Donc les gens qui croient aux soucoupes volantes sont encore bien là, mais je ne sais pas si ça redeviendra un jour un phénomène de masse, parce qu'avant on s'appuyait sur une imagerie. Maintenant que tout le monde se déplace constamment avec un appareil photo sur soi, on voit beaucoup moins de photos d'ovnis. Elles ne sont plus aussi communes qu'avant, parce que c'est vraiment simple de modifier une image numériquement. J'ai peur que la part de mystère qui constituait l'aspect le plus intéressant des enquêtes extra-terrestres ait disparu pour toujours. 

Vous avez une théorie préférée ? Celle sur Elvis est vraiment pas mal…
C'est une des meilleures. Faut quand même admirer la personne qui a trouvé celle-ci. C'est l'une des plus inventives. Flying Saucers on the Moon est aussi l'une de mes préférées - on dirait que la couverture a été faite par le fils de l'auteur juste à temps pour la réunion éditoriale du lendemain. Sexy Saucer People est aussi génial - le texte est vraiment sérieux même si ça vient d'une maison porno - c'est écrit de manière très claire, sans lésiner sur les détails.

Vous pensez qu'on va finir par trouver des preuves sur la présence d'ovnis ?
Bon, ok. Les soucoupes volantes, je n'y crois pas. Par contre je suis convaincu que les gens sont convaincus d'en apercevoir. Pour ce qui est de la vie extra-terrestre, c'est plus que probable - mais qui sait si nous y seront jamais confrontés. Il pourrait très bien y avoir des microbes figés dans la glace sous le sol de Mars. Il y a d'infinies possibilités. Je suis sûr que nous ne sommes pas seuls, mais je n'ai aucune idée d'avec qui l'on partage l'espace.

Ça vous dirait d'être enlevé par des ovnis passant au dessus de la terre ?
Non, non, non. À mon âge, je passe. 

Flying Saucers Are Real! de Jack Womack sort le 16 septembre chez Anthology Editions.

Credits


Texte Clementine de Pressigny

Tagged:
Science Fiction
ovnis
littérature
jack womack
flying saucers are real