Le collectif Jolie Foulée va vous faire aimer la course à pied

Humour, style et esprit festif : il n'a jamais paru aussi cool de courir que grâce au lifestyle de ce collectif parisien, bien décidé à prouver à quiconque que le running est loin d'être « le sport le plus chiant du monde ».

par Maxime Delcourt
|
23 Juin 2021, 2:34pm

On peut le dire sans trop se tromper : depuis mars 2020, nos vies ont basculé, bousculées par une économie fragilisée, des rapports distanciés et des confinements successifs qui ont mis un frein à la plupart de nos hobbies favoris. Ainsi, plutôt que d’aller acheter des produits dont on n’a pas besoin en centre-ville, de voir de mauvais films au cinéma ou de claquer son PEL dans des bars, beaucoup ont eu dû se réinventer, trouver de nouvelles activités. À défaut de pouvoir s’adonner à différents sports, notamment ceux en salles ou collectifs, beaucoup se sont donc tournés vers la course à pied, facile d’accès et ouverte à tous. 

Avec 1,4 millions de nouveaux coureurs en France l’année dernière, la tendance est réelle, et vérifiable à l’international - rappelons qu’un rapport publié en mai montre une augmentation de 345% de la participation mondiale aux ultra-marathons ces dix dernières années. Mais la course à pied, ce n’est pas simplement une mode, c’est également le symbole d’un nouvel art de vivre, où l’on prend soin de son corps, où l’on part parfois plusieurs heures manger l’asphalte ou se perdre en forêt sans se soucier des performances, simplement dans l’idée d’oublier le rythme infernal de nos vies quotidiennes. Cette nécessité, on la retrouve en filigrane de la philosophie proposée par le collectif Jolie Foulée, qui préfère l'humour à la compétition, les « Untalented runners » aux cadors du bitume, le style aux horribles chaussettes de compression. 

Une preuve ? On en a même deux : la Condor 2, un modèle spécialement pensé aux côtés de VEJA, fabriqué à partir de matériaux à 57% d’origine bio-sourcée, et conçu dans l'idée d'offrir confort et technicité sur différents types de performance (course longue ou non) ; Des Foulées, un ouvrage de 170 pages dans lequel le collectif parisien a listé trente courses hexagonales à faire au moins une fois dans sa vie afin de rendre « hommage à toutes les courses de village, courses à saucisson, trails casse-pattes et courses sur route qui ont un esprit authentique qu’on ne retrouve pas partout »

Cet esprit, à la fois décalé et bienveillant, la communauté de Jolie Foulée, portée par une dizaine de coureurs et coureuses, ne cesse de le défendre. Selon une approche qui, sans être révolutionnaire ni inédite, fait plaisir à entendre : « Pour nous c’est un moyen de se dépasser, mais surtout une bonne occasion de faire du sport et de partager des moments forts entre copains-copines. » Pour cela, Benjamin, Idris, Jérémie, Julie, Lionel et les autres multiplient les initiatives, comme tenir un blog, réaliser des shootings photos, tester de nouvelles technologies, partager les différentes actualités liées à la course à pied, ou encore concocter des playlists idéales pour oublier l’effort. Une démarche bienfaitrice, toujours plus suivie (plus de 15 000 abonnés sur Instagram) et vouée à rappeler une chose essentielle : courir, ce n'est simplement avoir les yeux rivés sur le bitume ou être captif de considérations hygiéniques, c'est aussi et surtout un état d'esprit, un challenge permanent, un prétexte à de nouveaux plaisirs.

Tagged:
course
collectif
jolie foulée