Rencontre avec l'étudiant en mode d'Anvers qui a photographié sa collection en 3D

Le travail de Nico Verhaegen est inspiré par l’esprit de récupération et les matières laissées pour compte.

par Cornelius Lafayette
|
26 Mai 2020, 8:00am

Malik Carael. Vêtement/3D imagery Nico Verhaegen. Stylisme/Direction Cornelius Lafayette

Le designer Nico Verhaegen travaille actuellement sur son diplôme de fin d’études à l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers, mais il a déjà fait défiler sa collection en remportant en septembre dernier le VFILES runway 11 show. Ses vêtements sans concession sont inspirés par la récup et ses mannequins ressemblent aux membres d’un culte futuriste. Non satisfait de se tourner les pouces pendant la quarantaine, lui et le styliste Cornelius Lafayette (qui avait travaillé sur son VFILES show) ont décidé de créer une série scannée en 3D pour déroger à l’obligation d’être dans un studio photo. Ils ont également filmé le processus et ainsi ont pu le présenter pour i-D. Découvrez ci-dessous l’interview de Nico par Cornelius.

Avant de commencer, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Nico Verhaegen, je fais des vêtements parfois et en ce moment, je travaille à mon projet de fin d’études au département mode des Beaux-Arts d’Anvers.


Qu’est ce qui a inspiré ta dernière collection?

La collection sur laquelle je travaille s’intitule « Styx ». C’est un voyage à vélo, ou un pèlerinage, vers le nord. La manière dont je travaille, c’est de faire de la récupération. J’adore travailler avec ce qui reste, avec des choses que je trouve dans la rue. Les matières qui ont déjà eu une vie m’intéresse d’avantage. Cette collection comporte beaucoup de patchworks, de tissus trop teintés, ou encore de morceaux de cuir que j’ai rassemblé. J’aime l’aspect du vrai cuir, mais je ne suis pas à l’aise avec son utilisation, j’ai donc trouvé un fournisseur qui me permet de travailler avec les restes des usines avec qui il travaille.

1588957342064-ID_CL_NV_final2
Akhan Mahaamnat

Comment ça va à Anvers ? Est-ce que tu es encore en confinement ?

Les limitations sont de moins en moins strictes mais on ne pourra pas retourner à l’école pour le reste de l’année ce qui change beaucoup. Mais comme je peux boire un verre de vin au bord de la rivière de temps en temps, ça va.

Comment est ce que cela a impacté ton processus créatif et comment as tu manœuvré avec ta créativité mais aussi ton mental ces derniers mois ?

Cela n’a pas beaucoup changé à vrai dire, j’ai l’habitude de rester à l’intérieur à travailler. C’était simplement étrange que ce soit le gouvernement qui me le dise et plus seulement moi-même. Je me suis de plus en plus concentré sur les manières de présenter les collections sans faire appel à des gens. Mais les gens sont au coeur de ce qu’est la mode. C’était bizarre au début puis après une heure à y réfléchir, j’étais même encore plus excité du défi que représentait travailler avec des restrictions ou travailler avec les choses qu’on a sous la main.

1588957357337-ID_CL_NV_final
Manon Rabe

Qu’a été ta première réaction lorsque je t’ai proposé l’idée d’un éditorial virtuel en scan 3D ?

C’était vraiment une idée pour moi puisque je comptais travailler avec ce dispositif pour ma présentation de fin d’études à l’Académie. C’était une très bonne manière de repenser comment pouvait exister un éditorial sans mannequins, sans studio ou sans lieu de prise de vue. Je réfléchis principalement en termes de vidéos, ou d’atmosphère, donc créer quelque chose qui était plus de l’ordre du portrait était un super défi. Et puis travailler avec des modèles 3D, ça m’a semblé intéressant.


Est-ce que tu penses que le travail à distance dans la mode va avoir de plus en plus d’importance à l’avenir ?

Pourquoi pas, la mode ce n’est pas que couper du tissu. L’essence de la mode ce sera toujours la collaboration et pourquoi ne pas le faire à distance ? En ce moment, on le fait par nécessité mais ça a créé un rythme agréable et j’espère pouvoir continuer à travailler ainsi, tout en gardant un travail de studio parce que j’aime toujours beaucoup ça.

1588957377800-ID_CL_NV_final3

Héloïse Kessel
1588957428332-ID_CL_NV_final4
Héloïse KesselHéloïse KesselManon Rabe
1588957444668-ID_CL_NV_final6
Akhan Mahaamnat
1588957456545-ID_CL_NV_final7
Héloïse Kessel and Manon Rabe

Cet article a été initialement publié par i-D UK.

Tagged:
3D
anvers
étudiant
Nico Verhaegen