Courtesy of Yedihael Canat 

Défilé CHANEL Haute Couture Automne-Hiver 2022/23 : 8 questions à Olivia DeJonge

En frontrow du défilé CHANEL Haute Couture à l’Étrier de Paris, l’actrice australienne Olivia DeJonge, à l’affiche du biopic Elvis, s’est prêtée au jeu des 8 questions i-D.

par i-D France staff
|
06 Juillet 2022, 1:54pm

Courtesy of Yedihael Canat 

En cette deuxième journée de Fashion Week Haute Couture à Paris, la capitale s’est une fois de plus transformée en véritable chemin de traverse de la mode. À quelques minutes du défilé CHANEL créé par Virginie Viard dans le centre équestre de l’Étrier de Paris (set design pensé par l’artiste Xavier Veilhan), i-D s’est entretenu avec l’une des actrices les plus convoitées du moment : Olivia DeJonge. Dans Elvis, le dernier long-métrage du réalisateur Baz Luhrmann ovationné au Festival de Cannes, la jeune australienne interprète l’énigmatique Priscilla Presley, l’unique épouse du King. Des collines d’Hollywood à la Fashion Week parisienne, cette nouvelle étoile montante du cinéma et amie de la Maison CHANEL nous a parlé de son expérience sous la direction de Baz Luhrmann, de ses rêves dans le monde du 7e art et de cette première Fashion Week sous le soleil de Paris. 

Olivia DeJonge - Défilé CHANEL
Yedihael Canat​

Tu viens d’interpréter Priscilla Presley dans Elvis de Baz Luhrmann, quel est ton plus beau souvenir de tournage pour ce film ovationné à Cannes pendant plus de 10 minutes ? 

Je crois que c’était avec les costumes. Porter ces pièces incroyables, c’était comme pénétrer dans un autre monde. Pour préparer le rôle, j’ai lu beaucoup de livres et j’ai regardé de nombreuses interviews de Priscilla Presley afin de comprendre qui elle était vraiment et de rentrer dans mon personnage. 

Quel effet cela fait de jouer sous la direction du réalisateur culte de Roméo+Juliette, Moulin Rouge ou encore Gatsby Le Magnifique ? 

J’adore Baz ! C’est une figure légendaire. On s’est vraiment amusé en préparant ce rôle et avec Austin Butler, on a beaucoup appris en jouant sous sa direction. 

Que représente CHANEL pour toi ? 

 Ma mère portait un parfum CHANEL, quand je le sens, j’ai l’impression d’avoir 5 ans à nouveau. C’est une maison intemporelle dont les pièces se transmettent de génération en génération. À travers son histoire, ses créations et son allure unique, CHANEL est selon moi l’incarnation de la féminité moderne. 

3 mots pour décrire CHANEL ?

 Intemporel, effortless, féminine. 

Comment as-tu trouvé le défilé Haute Couture Automne-Hiver 2022/23 ? 

J’ai beaucoup aimé le show ! Le premier look, tailleur-jupe vert, est mon favori ! J’ai aussi beaucoup aimé l’ensemble jupe et veste à sequins ceinturé d’un nœud brodé, vraiment, je le veux ! 

Tu assistes aujourd’hui au défilé CHANEL Haute Couture en pleine Fashion Week parisienne, quel est ton rapport à la mode ? 

 Je pense que mon rapport à la mode ne cesse d’évoluer et de croître, même à cet instant où nous parlons. C’est vraiment incroyable de pouvoir assister à un tel défilé avec tellement de travail, de savoir-faire, et de talents derrière. J’ai un immense respect pour toutes les personnes qui ont travaillé à l’élaboration de cette collection : Virginie Viard bien sûr, les couturières, les artisans des Maisons d’art… Pour moi, la mode est également une véritable mise en lumière de l’expression de soi.

Paris est une ville qui t’inspire ? 

Absolument ! J’adore venir à Paris. À chaque fois, j’ai l’impression d’être en vacances. C’est vraiment une ville incroyable. 

 Le meilleur conseil que l’on t’ait donné ? 

 Chaque Non vous rapproche un peu plus d’un Oui. 

Olivia DeJonge porte une robe courte en soie ceinturée d’un nœud et accessoires CHANEL et maquillage CHANEL.

Crédits

Photographer Yedihael

 
Tagged:
cinema
FASHION WEEK
Chanel
haute couture
Olivia DeJonge