Courtesy of Steven John Irby 

Steven John Irby photographie les new-yorkais bravant la pandémie pour manifester dans la rue.

Le photographe et réalisateur Steven John Irby, à la tête de Street Dreams Magazine a accompagné et photographié les habitants de New York dans leur lutte pacifiste contre le racisme.

par Claire Thomson-Jonville
|
09 Juin 2020, 12:29pm

Courtesy of Steven John Irby 

1591702849664-1
Courtesy of Steven John Irby
1591703863117-2
Courtesy of Steven John Irby

Le 23 mai, cela fait déjà deux jours que les manifestations ont débuté à New York après la mort de l’Afro-américain George Floyd, mais les habitants hésitent encore à rejoindre le mouvement en raison de la pandémie. Pourtant, très vite, beaucoup se rendent dans la ville afin de participer au mouvement, comme poussés par un “consensus moral général”.

1591704007331-3
Courtesy of Steven John Irby
1591704148458-4
Courtesy of Steven John Irby

En marchant dans les rues de New York, Steven John Irby a voulu montrer avant tout l'énergie positive, l'amour et le respect qui caractérisent l’une des villes les plus emblématiques des États-Unis. Ses clichés capturent ainsi la solennité et le pacifisme qui émanent des manifestants qui n’ont pas hésité à braver les mesures de sécurité pour continuer la lutte dans la rue.

1591704293926-6
Courtesy of Steven John Irby
1591704371893-7
Courtesy of Steven John Irby

« Je suis sorti dans la rue pour la première fois le 23 mai afin de documenter les manifestations, mais celles-ci avaient commencé deux jours auparavant. Au départ, en raison de la pandémie, les gens hésitaient à sortir. Tout était, et tout reste, fermé à part quelques épiceries. Au début, c’était complètement fou pour moi de sortir, car clairement, personne ne veut prendre un bain de foule pendant une pandémie. Mais beaucoup d’Afro-Américains, moi compris, ne pouvions plus accepter la situation, avec Brianna Taylor et Ahmaud Aubrey, on ne pouvait pas ne pas sortir pour ça. Il a eu un consensus moral généralisé, du genre merde à cette pandémie, je dois faire quelque chose pour nous. Je dois sortir.

1591705143534-9
Courtesy of Steven John Irby
1591705265040-11
Courtesy of Steven John Irby

Je pense que les gens ont tendance à oublier la première chose sur New York qui est vraiment essentielle : notre ville est fondée sur une énergie positive, sur l’amour et sur le respect. Je suis né et j’ai été élevé ici à New York, ma mère est née et a été élevée à New York. Ses parents sont venus de Sud profond pour s’installer ici. Nous avons beaucoup d’amour et de respect pour cette ville, juste pour donner un peu de contexte au récit de ce qu’on est en train de vivre. La grande majorité des manifestations se sont déroulée en paix. Les personnes qui mènent ces manifestations font putain de leur mieux pour que tout le monde sache que ces manifestations se déroulent pacifiquement et qu’elles ont lieu pour de bonnes raisons.

1591705300910-12
Courtesy of Steven John Irby
1591705341613-13
Courtesy of Steven John Irby

Quand je suis descendu dans la rue avec les manifestants, je voulais simplement marcher avec eux, prendre des photos et écouter ce qu’ils avaient à dire. Le consensus général était : « nous sommes ici pour les vies afro-américaines qui sont en danger, nous ne sommes pas là pour jeter des bouteilles et piller des magasins ». C’est au delà de tout ça. Il y a un sens plus grand à tout ça. Il n’y a pas beaucoup d’endroits où je suis allé pour voir des centaines de signes qui disent que ma vie a de l’importance. C’est l’une des rares fois où je peux marcher dans la rue et voir des kilomètres de signes qui disent que nos vies comptent. Je suis à fond derrière ce mouvement et je continuerai à le soutenir toute ma vie. »

1591705369392-14
Courtesy of Steven John Irby
1591705707254-15
Courtesy of Steven John Irby
Tagged:
New York
manifestations
Antiracisme
covid19
steven john irby