Illustration par Roberto Brundo

What’s good ? Et si on pouvait se retrouver à Bercy en avril ?

Pour en finir avec le spleen ambiant, i-D part à la recherche de la bonne nouvelle qui nous fait du bien.

par Julie Le Minor
|
26 Février 2021, 2:36pm

Illustration par Roberto Brundo

C’était quand votre dernier concert ? La dernière fois que vous avez passé la porte d’une salle obscure pour voir l’un de vos artistes ou de vos groupes préférés sur scène ? En ces temps confinés ou soumis au règne du couvre-feu, elles semblent bien loin ces soirées où une foule en liesse pouvait chanter à l’unisson sous les feux des projecteurs. La semaine dernière pourtant, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a ravivé l’espoir en donnant son accord pour organiser les premiers concerts tests français en mars et en avril prochain. Un premier pas vers la réouverture des lieux de culture et de spectacle.

Mi-mars, Marseille sera ainsi la première ville de France à accueillir deux concerts tests dans le cadre d’une étude scientifique réalisée dans la mythique salle du Dôme. Le public sera muni d’un masque et soumis à des tests PCR en amont et en aval du show mais les cas positifs au virus ne seront pas exclus pour autant. L’idée étant de vérifier si le brassage de population dans ce type d’évènement favorise ou non un surrisque de contaminations. Fait notable après l’annonce de festivals “assis” de 5000 personnes cet été, ces concerts auront lieu “debout” avec une jauge de mille personnes. Bonne nouvelle car on est rarement assis en écoutant un concert de rock, de pop, de rap ou de techno. La plupart des festivals ont d’ailleurs déjà dû rendre les armes et renoncer à une édition 2021 à l’instar de Coachella, du Hellfest ou de Glastonbury.

Supervisée par l’INSERM, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, et avec l’aide de la Mairie de Marseille, ces deux concerts au Dôme serviront donc à mesurer les effets de ces nouveaux protocoles afin de définir la réouverture potentielle des lieux de spectacle et de culture. Aucune billetterie n’est prévue pour ces deux évènements, les artistes se produiront de façon bénévole et le public sera composé de volontaires sélectionnés parmi les étudiants d’Aix-Marseille ayant entre 20 et 30 ans. “Pour cette première étude scientifique, on a voulu optimiser leur sécurité, ils seront affectés à une place, mais ils pourront se lever et se trémousser dans la limite de leur siège”, explique Vincent Estornel, médecin urgentiste et représentant du collectif marseillais "Do3me" au micro d’Europe 1. Au programme de ces concerts : le grand retour du groupe mythique IAM et des artistes emblématiques de la cité phocéenne.

En avril, à Paris, un autre concert test pouvant réunir jusqu’à 5000 spectateurs debouts aura lieu à l’Accor Arena sous l’égide du Prodiss, le premier syndicat du spectacle vivant en France, et d’une équipe scientifique de l’APHP. On murmure qu’il pourrait s’agir du concert anniversaire d’Indochine qui célèbre ses quarante ans de carrière et on imagine déjà le retour de Christine and the Queens sur scène après sa reprise avec Nicolas Sirkis de 3SEX. En janvier dernier, à Barcelone, le succès d’un concert-test organisé par le festival Primavera Sound avait déjà permis à près de 500 personnes de se retrouver lors d’un évènement festif et masqué sans qu’aucun participant ne soit contaminé. Une conclusion qui irait dans le sens des études réalisées jusque-là selon lesquelles de tels événements n’aggraveraient pas les risques de cluster.

Au printemps, l’ensemble des acteurs de la culture aura donc les yeux rivés sur les scènes du Dôme et de l’Accor Arena. Il faudra cependant attendre début avril et l’annonce des résultats lors d’un grand colloque international sur la problématique de l’évènementiel face à la crise sanitaire pour définir la validité de ces nouveaux protocoles et une éventuelle marche à suivre pour rouvrir progressivement ces lieux de spectacle et de vie. Un petit pas en avant pour le renouveau de la fête et de la culture donc et un grand espoir pour la profession.

Tagged:
Paris
concert
covid