Anok Yai: "Dès que j’ai commencé le mannequinat, j’ai dû faire face à mes peurs."

L’égérie Prada raconte à Rihanna comment elle a surmonté ses angoisses.

par i-D Staff
|
29 Janvier 2020, 3:01pm

Cet article a été initialement publié dans le numéro spécial d’i-D‘Rihannazine’ , no. 01, 2020. Pour ce projet unique, Rihanna s’entretient avec les femmes qui façonnent la culture d’aujourd’hui et les invite à partager leur vision pour 2020. Commandez votre copie ici .

Peux-tu te présenter ?
Salut, je suis Anok Yai et je suis mannequin.

Selon toi, quel a été ton plus grand succès personnel ou professionnel jusqu’à présent ?
Autant sur le plan professionnel que personnel, il s’agit probablement d’être restée fidèle à moi-même et d’avoir fait ce en quoi je crois.

Comment décrirais-tu ton plus grand échec ?
Ce qui a été le plus dur pour moi, c’était de lutter contre mon anxiété. Quand j’étais plus jeune, je souffrais d’une telle anxiété sociale que cela m’empêchait de faire beaucoup de choses. Une fois que j’ai commencé le mannequinat, j’ai dû faire face à mes peurs : que ce soit me tenir devant un appareil photo, ou bien être dans une pièce remplie de gens qui me regardent. J’ai raté certaines opportunités parce que j’étais trop anxieuse. J’en souffre encore, je dois continuer à me battre, mais ça s’améliore.

Anok Yai by Mario Sorrenti
Anok porte un ensemble et chaussures Comme des Garçons.

Qu’est-ce que cela fait de surmonter une épreuve pareille ?
Même si l’angoisse m’envahit encore parfois, quand je fais le point, je remarque qu’il y a des choses que j’entreprends désormais et dont je n’aurais pas été capable l’année dernière. Par exemple, je me sens plus à l’aise pour m’exprimer en public, ce qui auparavant m’était difficile. Prendre conscience de mes progrès, atteindre mes objectifs, cela m’aide énormément.

Que prends-tu avec toi en 2020, et que laisses-tu derrière en 2019 ?
Je vais continuer de poursuivre mes rêves et mes ambitions, et m’y dédier à 100%. Je vais faire ce qui m’inspire sans laisser mes peurs prendre le dessus.

Anok Yai by Mario Sorrenti

Si tu pouvais poser une question à Rihanna, ce serait quoi ?
Je lui demanderais ce qui la pousse en avant. Elle ne s’arrête jamais ! Elle a su conquérir le monde de la musique, de la mode, et tellement d’autres. Qu’est-ce qui lui donne l’envie, chaque matin, de se lever et de conquérir le monde, encore et encore ? Quel est ton secret, meuf ?

Que penses-tu qu'elle répondrait ?
Honnêtement, je ne sais pas. En ce qui me concerne, ce sont ma famille et les gens qui m’inspirent qui m’aident à rester motivée. Je serais plus susceptible de faire quelque chose dans le but de rendre quelqu’un d’autre heureux, plutôt que de le faire véritablement pour moi-même.

Anok Yai by Mario Sorrenti

Anok Yai by Mario Sorrenti

Anok Yai by Mario Sorrenti
Anok Yai by Mario Sorrenti
Anok porte un son propre T-shirt. Jupe Fenty. Collier Kwaidan editions. Boucles d’oreilles Maria Black.

Crédits


Photographie Mario Sorrenti
Styling Alastair McKimm

Coiffure Duffy chez Streeters
Maquillage Kanako Takase chez Streeters
Ongles Alicia Torello chez The Wall Group en utilisant CHANEL
Scénographie Jack Flanagan chez The Wall Group
Coloriste Lena Ott chez Suite Caroline
Éclairage Lars Beaulieu
Assistants de photographie Kotaro Kawashima, Javier Villegas et Jared Zagha
Technicien numérique Johnny Vicari
Assistants au styling Madison Matusich et Milton Dixon
Assistants à la coiffure Lukas Tralmer, Juli Akaneya et Allie J.
Assistants au maquillage Kuma et Tomoyo Shionome
Assistants à la scénographie Colin Walker et Joe Arai
Production Katie Fash
Coordination de production Layla Némejanski
Assistant de production Fujio Emura
Direction de casting Samuel Ellis Scheinman pour DMCASTING
Assistant de casting Cicek Brown pour DMCASTING

Tagged:
Rihanna
Mario Sorrenti
anok yai